Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
L'inventaire général du patrimoine culturel recense, étudie et fait connaître le patrimoine architectural et mobilier de la région Centre-Val de Loire.
Bienvenue sur le nouveau portail qui vous permettra progressivement d’accéder aux dossiers documentaires constitués par l'inventaire du patrimoine Centre-Val de Loire. Le service patrimoine et inventaire de la Région recense, étudie et valorise tous types de patrimoine culturel, architectural et mobilier, sur les six départements du territoire. Cette mise en ligne de dossiers qui démarre au printemps 2016, vous présente l’étude sur les aménagements portuaires de la Loire, le diagnostic patrimonial sur la ville de La Riche, l’étude sur la Reconstruction de la ville de Blois ... L’objectif du service patrimoine et inventaire est de diffuser au fur et à mesure l’ensemble de ses études, et ce, de manière exhaustive au bénéfice de tous. Nous espérons que ce portail vous donnera l’occasion de belles découvertes.

Actualités de la recherche :
   - Les aménagements portuaires de la Loire
   - Le diagnostic patrimonial de la commune de La Riche
 
Lumière sur

Îlot ABC

L'îlot ABC s'établit sur un vaste parcellaire qui avant-guerre était traversé par deux voies de circulation, la rue Ragueneau, reliant la place Anatole-France à la rue du Commerce, et la rue Banchereau, axe biais partant de la rue Nationale et débouchant sur la rue Constantine. En 1942, l'architecte Camille Lefèvre établit un projet de reconstruction qui conserve le tracé viaire existant mais crée un nouvel axe diagonal reliant la place à la rue Marceau. La reprise du plan par Jean Dorian à la Libération se traduit par une disparition des rues Banchereau et Ragueneau, au profit d'un redécoupage plus ambitieux. L'urbaniste prolonge plus à l'ouest la percée en diagonale imaginée par Lefèvre, et trace un nouvel axe nord-sud reliant les places Anatole-France et Jean-Jaurès, parallèle à la rue Nationale. Ces deux axes délimitent alors, pour la zone ouest de l'entrée nord, trois îlots A, B et C de tailles et de formes variées.

Le lancement d'un second modificatif du projet de reconstruction de l'entrée nord en janvier 1950 s'accompagne de changements significatifs. Chargé de sa conception, l'architecte Pierre Patout élabore avec difficulté un nouveau plan répondant aux exigences du ministère de le Reconstruction, du service des Monuments historiques et des commerçants sinistrés. Il dresse ainsi deux grands îlots symétriques au sud de la place Anatole-France, alignant rue Nationale deux rangées de magasins-terrasses en rez-de-chaussée. Les ensembles A, B et C précédemment définis sont regroupés au sein de l'îlot ouest. Un nouveau plan de remembrement fixe en 1952 la répartition des parcelles de l'îlot ABC.

Entièrement préfinancés par le ministère de la Reconstruction, les immeubles et magasins qui forment le pourtour de l'îlot ABC sont découpés en grandes unités de chantier, dont la construction s'échelonne de 1953 à 1960. La première, concernant les magasins-terrasses établis à l'est, est lancée en 1953. La deuxième unité, correspondant aux immeubles longeant la rue Constantine, débute en 1954. Son chantier se déroule simultanément à celui des premiers immeubles de l'ensemble bordant la place Anatole-France, désignés comme troisième unité. En 1955 démarre la construction de la quatrième unité, le long de la rue du Commerce, et les trois immeubles restants au sud de la place sont édifiés en 1956 et en 1960.

En savoir plus…