Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ainay-le-Vieil : parc et jardin d’agrément du château

Dossier IA18003107 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Jardins du château d'Ainay-le-Vieil
Parties constituantes non étudiées pavillon de jardin, canal de jardin, île artificielle, allée régulière, tonnelle, passerelle, pont de jardin, verger, jardin d'eau, roseraie, jardin fleuriste
Dénominations jardin d'agrément, petit parc
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Saint-Amand-Montrond
Hydrographies Ruisseau du Château
Adresse Commune : Ainay-le-Vieil
Adresse : 7 rue du Château
Cadastre : 2016 AM 172 à 174 ; 176 à 179 ; 181 ; 184 à 187 ; 189 à 198 ; 200 à 205 ; 213 ; 224 à 226 ; 229 ; 232 à 233 ; 236 à 239 ; 242 à 243

Le domaine est acheté en 1467 par la famille de Bigny dont les propriétaires actuels sont les descendants. Face au château, deux pavillons Renaissance marquent l'entrée des jardins d'eau créés par le marquis de Bigny au début du 17ème siècle. Des canaux, un carré en île et des chartreuses sont construits sur le système hydraulique hérité du Moyen Âge. Un plan du milieu du 19ème siècle dévoile l’aménagement paysager du parc ainsi que l’utilisation du carré en île en potager. Entre 1855 et 1860, simultanément à la restauration du château, un parc paysager est aménagé. En 1954, le baron et la baronne d'Aligny décident d'ouvrir le château au public. A la suite de la tempête de 1984, la propriétaire Marie-Sol de la Tour d’Auvergne lance la réhabilitation des jardins d’eau. Jusqu’en 1997 et avec le paysagiste Pierre Joyaux, ils créent la roseraie face aux pavillons Renaissance et aménagent des jardins à thème à l’intérieur des cinq chartreuses.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle , daté par travaux historiques
Principale : milieu 19e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Auteur(s) Auteur : Bigny (de), auteur commanditaire, attribution par travaux historiques
Auteur : de La Tour d'Auvergne Marie-Sol,
Marie-Sol de La Tour d'Auvergne

Marie-Sol de la Tour d'Auvergne fait partie des propriétaires du site.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, attribution par source
Auteur : Joyaux Pierre, paysagiste, signature
Personnalité : d'Aligny Géraud, propriétaire, attribution par travaux historiques

Le domaine s’étend sur une superficie d’environ 13 ha. Le château médiéval est entouré de douves et d’un parc paysager de plus de 3 ha planté de différentes variétés d’arbres : cyprès chauve de Louisiane, platane d’Amérique, catalpa d’Amérique du Nord. Située face à la poterne du château, la roseraie de plus d’1 ha est un jardin de niveau encadré de bouquets d’arbres séculaires : chênes, tilleuls, platanes et érables. Elle est traversée par une allée permettant de découvrir des massifs de roses bordés de buis taillés et des scènes de rosiers grimpants et sarmenteux. Une tonnelle de charmes et de rosiers anciens grimpants fait la transition vers l’espace enherbé dédié aux roses anciennes. De nombreuses variétés anciennes retracent l’histoire de la rose. Les jardins d’eau de la Renaissance sont disposés sur un carré en île de plus de 2 ha et adoptent un plan en croix. Ils font la transition entre la roseraie et les chartreuses. Les jardins thématiques sont aménagés sur 400 m2 dans cinq chartreuses présentant un jardin bouquetier, un verger sculpté, un jardin de méditation, un cloître et des parterres de broderies. Plusieurs œuvres contemporaines, et de nombreux vases installés à différents emplacements des jardins, ponctuent la promenade.

Plans jardin mixte
Élévations extérieures jardin de niveau
Jardins groupe d'arbres, arbre isolé, topiaire, parterre en broderie, pelouse, parterre de gazon
Techniques sculpture
Représentations lion, déesse, figure mythologique, vase, animal
Précision représentations

Deux lions installés sur un piédestal et placés l’un en face de l’autre ouvrent l’entrée de la roseraie paysagée accueillant la collection botanique. Une statue de Pomone termine la perspective à l’extrémité de l’allée desservant les chartreuses. Deux sphinges se faisant face agrémentent le parterre de broderie de la cinquième chartreuse.

Mesures :

Le parc et les jardins du château d’Ainay-le-Vieil bénéficient du label "Jardin remarquable" depuis 2004. Ce label est décerné par le ministère de la Culture. En 2013, le plan de gestion du parc, outil de conduite de sa restauration, a reçu le prix Pictet-Jardin-Patrimoine. Le site possède une collection botanique de roses.

Statut de la propriété propriété d'une société privée
Protections inscrit MH, 1993
classé MH partiellement, 1998
Précisions sur la protection

Les jardins, le parc et les murs de clôture sont inscrits au titre des monuments historiques depuis 1993. Les chartreuses, pavillons d’entrée du jardin, pièces d’eau et le potager avec le canal qui l'entoure sont classés au titre des monuments historiques depuis 1998.

Références documentaires

Documents d'archives
  • BOUDON, Françoise. Les jardins d'eau d'Ainay-le-Vieil, jardins d'eau de la Renaissance. Archives privées, note historique de travail. 12 février 2011.

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage de la commune d’Ainay-le-Vieil. [183?]. (Archives départementales du Cher. Série 3P 2441/01).

  • Extrait du cadastre napoléonien, Section A2 / Levé par M. Popineau, géomètre. échelle 1:2500. [1830?]. 1 plan : encre et coul. (Archives départementales du Cher, 3P 2441/03).

  • Plan du potager et du parc /Monsieur de Bigny. [Échelle non déterminable]. [1850?]. 1 plan : en coul. (Archives privées du château d’Ainay-le-Vieil).

Bibliographie
  • LUCINGE, Françoise de. Premier Inventaire des parcs et jardins en région Centre : Ainay-le-Vieil, Jardin du Château d’Ainay-le-Vieil. Union Régionale des CAUE du Cher. Juillet 1991. [dossier APJRC].

  • VELCHE, Anne. Inventaire des parcs et jardins en région Centre : Ainay-le-Vieil, Parc et jardins du château. ARBRESSENCE. Décembre 2003. [dossier APJRC].

  • BUCHARD, Sonia. Ainay-le-Vieil, une restauration qui coule de source. Demeure Historique, Côté Jardins. N°9, Hors-série, avril 2014, p. 50-54

Multimedia
  • KRAEMER Céline, ERRECA, Jean-Baptiste. Mémoires du futur. Orléans : production APJRC, 2012. 1 film documentaire (13 min).

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire - Potillion Charlène
Charlène Potillion

Chargée d'études (Association parcs et jardins de la Région Centre-Val de Loire)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Quentin Michèle
Michèle Quentin

Déléguée de l'association Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.