Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Alouettière : manoir

Dossier IA37005297 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées pigeonnier
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Athée-sur-Cher
Lieu-dit : L'Alouettière
Cadastre : 1826 D2 897-900 ; 2011 ZI 01 3

Le manoir de l'Alouettière ne figure pas sur la carte de Cassini, mais il est mentionné sur le plan cadastral de 1826 sous l'appellation "la Lotière". Le corps de logis date pour l'essentiel du 17e siècle. En 1697, le domaine appartenait à Louis Guesbin, écuyer. Un bail de location du 16 mai 1752 indique que la Louaittière est alors une métairie et qu'elle appartient à Issac Duchesne, écuyer. Des travaux concernant notamment le changement des huisseries eurent lieu en 1818. Devant la façade antérieure, un mûrier remarquable a été planté en 1962.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale

En partie clos de murs, le manoir est constitué d'un ensemble de bâtiments agricoles et d'habitation déterminant une cour ouverte à laquelle on accède au nord par un portail en pierre de taille dont l'arc qui surmontait les piédroits a disparu ; en revanche la porte piétonne avec linteau en bois est conservée. A gauche en entrant dans la cour, se trouve une grange en moellons avec chaînages d'angle en pierre de taille, couverte d'un toit à longs pans en tuile plate, prolongée en pignon par un hangar moins élevé couvert également en tuile plate. A droite du portail, une maison en rez-de-chaussée bâtie en moellons et couverte en tuile plate est accolée par le pignon à un bâtiment agricole couvert en ardoise. En face de la maison, une deuxième grange en moellons avec chaînages d'angle en pierre de taille délimite la première partie de la cour où se trouvait autrefois une mare en forme de "L". La seconde partie de la cour est délimitée à l'est par un corps de logis construit sur cave et orienté nord-est/sud-ouest. Il est constitué d'un corps central augmenté par deux bâtiments en rez-de-chaussée accolés à chacun des pignons. Le corps central, haut d'un étage carré, est flanqué, à l'est, de deux tours hors œuvre de plan carré. Cette façade donne sur un espace boisé autrefois limité à l'est par une douve en eau ou un vivier. Le corps de logis est construit en moellons de calcaire recouvert d'un enduit ; les chaînages d'angle, les encadrements des baies, les corniches et les rampants des pignons sont en pierre de taille de tufeau. Le toit à longs pans est couvert en ardoise, comme les toits en pavillon des tours. Deux souches de cheminée en brique sont adossées aux pignons. La charpente à chevrons formant-fermes possède un sous-faîtage auquel s'assemblent les demi faux-entraits par tenon et mortaise chevillés. Côté est, il existait à l'origine deux lucarnes, placées plus bas que celle que l'on voit aujourd'hui. La façade ouest donnant sur la cour a été remaniée : les encadrements des baies ont été modifiés et les trois lucarnes qui prenaient appui sur le mur gouttereau ont été supprimées et remplacées par deux lucarnes retroussées. Comme du côté Est, on accède au logis par un perron conduisant à une a porte placée au centre de la façade qui s'organisait à l'origine en trois travées. La travée centrale débouche sur un escalier droit à retour. Un petit logis est accolé au sud, auquel vient s'adosser un pigeonnier de plan carré avec boulins en terre cuite.

Murs calcaire moellon enduit
tufeau pierre de taille
Toit tuile plate, ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
Escaliers escalier intérieur : escalier droit
Jardins arbre isolé

Mûrier.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Troisième série. C.L.D., Normand et Cie éditeur, 1977.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.