Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Amboise : avenue des Martyrs de la Résistance

Dossier IA37005750 inclus dans Amboise : secteur urbain de la porte Saint-Denis et du faubourg Saint-Denis-hors-les-Murs réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées maison
Dénominations avenue
Aire d'étude et canton Amboise - Amboise
Adresse Commune : Amboise
Adresse : avenue des Martyrs de la Résistance

Cette avenue a été percée en 1939 et achevée en 1956, au début des grands travaux d'assainissement de la ville. Aujourd'hui il ne demeure quasiment aucun vestige datant du Moyen Âge à cet endroit. Pourtant, dans sa thèse en 1972, Jacqueline Melet-Samson écrit à propos de la Papelardière que « les vestiges de la maison fort furent détruits lors de la percée de l'avenue des Martyrs entre 1939 et 1956. La maison fort ou la Papelardière était un domaine seigneurial relevant de l'Archevêché de Tours [...]. Il restait encore récemment un épais contrefort massif de 2 m, mais on pouvait voir auparavant les traces de deux grandes baies dont une était cintrée ». L'auteur tient cette dernière information de l'ouvrage de l'Abbé Bosseboeuf datant de 1898. Il semble que la demeure de la Papelardière ait été construite au milieu du Moyen Âge - pour l'abbé Bosseboeuf au 11e siècle -, avant que la ville ne soit réunie entre les mains de Hugues Ier d'Amboise en 1130. Sa date précise de construction reste inconnue. Un acte du 12 novembre 1526, postérieur à sa destruction, la décrit en partie. Sur le plan cadastral dit napoléonien, l'établissement de l'Hôtel-Dieu et la Papelardière se trouvent à l'emplacement de la future avenue des Martyrs. Dans un premier temps celle-ci avait été transformée en Aumônerie. Dès 1225, des dons sont faits à cette institution. Dans le courant du 17e siècle, l'Hôtel-Dieu et la léproserie ou maison Saint-Lazare furent réunis. L'établissement fut encore agrandi à la fin du siècle. Il ne reste rien de cet établissement. On peut estimer sa surface à 18 500 m². D'après un manuscrit de 1774, il était déjà en mauvais état. L'inondation des 19-20 janvier 1789 endommagea encore l'état de délabrement des lieux ; en décembre 1790, la municipalité votait le déménagement de l'Hôtel-Dieu vers le couvent des Cordeliers mais il n'en fut rien.

Période(s) Principale : 20e siècle

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales, S 7548.

Bibliographie
  • GABEAU, Alfred. La Vallière, le château, la châtellenie et les fiefs qui en dépendaient. Tours : Imprimerie Paul Bousrez, 1903.

    p. 113-114.
  • MELET-SAMSON, Jacqueline. Le développement historique de la ville d'Amboise des origines à la fin du XVIIIe siècle. Paris : Thèse de l’École des Chartes, 1972, 3 vol., 425 p., 40 p. et 63 p. (photographies sur microfilm), [manuscrit dactylographié conservé aux Archives nationales : AN, AB XXVIII (543) ].

  • BOSSEBOEUF, Louis-Auguste. Amboise, le château, la ville et le canton. Tours : Société Archéologique de Touraine, 1897. notes de Louis Palustre, 616 p.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Gaugain Lucie