Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Amboise : montée Abd-el Kader

Dossier IA37005650 inclus dans Amboise : secteur urbain de l'ancienne enceinte urbaine réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées maison
Dénominations rue
Aire d'étude et canton Amboise - Amboise
Adresse Commune : Amboise
Adresse : montée de l'émir Abd-el-Kader

Le nom de cette rue indique bien la date à laquelle elle a été créée, soit en 1830. Auparavant, le passage répondait au nom de Passage du parc, en référence au parc du château. Quelques gravures ou gouaches présentent les disposition de l'entrée du château sous la chapelle avant les modifications initiées par Louis-Philippe, mais il n'y a que deux esquisses qui semblent correspondre à la réalité. Ainsi, la montée au château se présentait comme une rue bordée de chaque côté de maisons. Si l'on en croit l'iconographie ainsi que les traces de différents niveaux que l'on a retrouvées dans la maison du 7 montée Abd-el-Kader, l'ouverture de la rampe du château était plus haute que ce que nous pouvons observer aujourd'hui, ou plutôt le niveau de son sol était plus bas. Avant le XIXe siècle, la rue présentait une pente moins forte depuis l'extrémité est de la rue de la Concorde jusqu'à la conciergerie du château, dont les logements se trouvaient sous la voûte de la rampe d'accès au château. Avant les destructions opérées en 1806 au château, cette conciergerie se trouvait en effet sous le logis de Louis XI du château. Au XIXe siècle, la pente de la rampe devait donc être plus importante que celle qu'elle montre encore aujourd'hui. Il semble que ce fût lorsque Louis-Philippe décida d'aménager la rampe pour ses carrosses - qu'il installa au niveau inférieur des cuisines du logis des Sept Vertus -, qu'il fit réduire la pente de la rampe, qui devait être trop raide, en remontant le niveau du sol au deux tiers de l'ouverture de la rampe ce qui condamna le niveau inférieur des maisons qui bordait. La rue fut donc surélevée en conséquence de manière à avoir une pente quasi continue du bout de la rue de la Concorde jusqu'à la terrasse du château.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 19e siècle
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Gaugain Lucie