Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Amboise : rue Victor Hugo (15 à 115 et 54 à 124 rue Victor Hugo)

Dossier IA37005783 inclus dans Amboise : secteur urbain du faubourg de la porte Heurtault réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées maison
Dénominations rue
Aire d'étude et canton Amboise - Amboise
Adresse Commune : Amboise
Adresse : 15 à 115 et 54 à 124 rue Victor-Hugo

La rue Victor Hugo est l'une des plus importantes d'Amboise. Située à l'une des portes de la ville, elle devait être très fréquentée. Elle porta les noms suivants : avant le Révolution, rue Porte-Heurtault ; sous la Première République (1792-1804) et le Premier Empire (1804-1814) elle était scindée en deux parties - correspondant aux notres - sa partie hors les murs étant la rue de la Montagne ou de Montrichard, et sa partie dans les murs la rue Égalité ou la rue Boileau ; sous la Restauration (1815-1830), la partie haute, hors les murs, était la rue de Montrichard et la partie basse, dans les murs, la rue Porte-Heurtault. Elle prit le nom de rue Victor Hugo sous Louis-Philippe le 23 août 1833.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

La rue se trouvait hors les murs à partir du numéro 15 du côté des numéros impairs et du 54 du côté des numéros pairs. Elle monte jusqu'au Clos-Lucé relevant du faubourg de la porte Heurtault. La rue a subi d'importants plans d'alignement de ses façades au 19e siècle. Un certain nombre de maisons datant probablement de la fin du Moyen Âge montrent des caractéristiques ne différant en rien de celles construites dans les murs. Signalons seulement, que les maisons du côté pair, soit celui qui côtoie la Masse, ayant conservé leur disposition d'origine, présentent une venelle qui longe leur mur pour se rendre au ruisseau. Dans ce secteur hors les murs, on peut penser que la présence des animaux et notamment celle des chevaux était plus systématique que dans les murs. Chacun devait pouvoir accéder à la Masse comme le rapportent les délibérations du conseil de ville du 9 juin 1471.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, 81/037/0010. Édifices de la ville d'Amboise. Rapports des restaurations de la tour de l'Horloge (1937 et 1983) ; dossier sur le manoir de La Menaudière (1947) ; dossier sur le Logis des Pages (1947) ; dossier sur la maison du Grenier à sel (1947) ; dossier sur le manoir dit « Le Sauvage » (1947) ; dossier sur les vieilles maisons en pan de bois : 11,13 et 15 rue Manuel (1959), (maison dont l'adresse est incorrecte ?) (1946), 52 et 60 rue Victor Hugo (1947) ; hôtel Joyeuse (1949).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Gaugain Lucie