Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ardentes (Indre) : église Saint-Martin, 15 verrières de Jean Mauret

Dossier IM36001848 réalisé en 2009

Fiche

Dénominations verrière
Aire d'étude et canton Département de l'Indre - Ardentes
Adresse Commune : Ardentes
Adresse : Place Stanislas Limousin

L'église Saint-Martin : Mentionnée au début du 12e siècle comme dépendant de l’abbaye de Déols, cette église fut certainement reconstruite à cette époque (chœur, croisée et bras nord du transept), puis complétée lors d’une seconde campagne menée à la fin du siècle (bras sud et nef). Riche d’un important décor peint et sculpté, l’édifice s’ouvre à l’ouest par un portail en plein cintre, composé de deux voussures sous une archivolte à damier.

Les vitraux : Les 15 vitraux de l'église Saint-Martin d'Ardentes ont été réalisés et posés par Jean Mauret dans le cadre de la restauration intérieure de l'édifice, conduite de 1987 à 1994 par les architectes en chef des Monuments historiques Arnaud de Saint-Jouan puis Jean-Jacques Sill. L'étude de mai 1987 prévoit, en plus des travaux de maçonnerie, de menuiserie et de restauration des peintures murales, la restauration de certains vitraux existants et la création de seulement deux vitraux (baie 0 et une baie sud). Ce projet évolue au cours des années suivantes. En 1991, Jean Mauret répond à une consultation écrite prévoyant la réalisation de vitraux à dessin géométrique (bornes) pour la nef et la façade ouest mais il propose également une variante en création qui est acceptée. Ces 5 vitraux (baies 9 à 14) sont réalisés à partir de février 1992 et facturés en juin suivant.

A la fin de l'année 1992, une consultation écrite est lancée pour la création de l'ensemble des vitraux du chœur et du transept (devis correspondant de juin 1992 : 5 baies dans le chœur, 4 baies et un oculus dans le transept). Jean Mauret est retenu pour ce marché et réalise ces vitraux avant fin décembre 1993. Après réouverture d'une baie dans le bras sud du transept, un vitrail supplémentaire est réalisé pour la baie 8 en janvier 1994.

On observe que l'oculus du transept prévu dans le devis de juin 1992 n'a finalement pas été exécuté.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1993, daté par source, porte la date
Lieu d'exécution Édifice ou site : Saint-Hilaire-en-Lignières
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Les 15 vitraux de Jean Mauret présentent une composition commune : une colonne centrale grise opalescente entourée de bandes plus ou moins larges soulignant le plein cintre des baies romanes, le tout cerné d'une bordure généralement colorée (bleue, jaune/vert vif, orangé, gris opalescent). Les bandes sont parfois ponctuées de petits carrés colorés (bleu très clair, noir, jaune). Certains verres sont gravés, soit à la meule (points : baies 0, 1, 2, 5, 7, 8, 10), soit à l'acide (filets : baies 1 et 2). D'autres sont agrémentés de points de grisaille (baies de la nef et baie ouest). D'autres, enfin, ont été traités au jaune d'argent (baies 0, 1, 2, 10 et nef).

Ce principe de base propose de nombreuses variantes. Le vitrail de la baie 6 se distingue en particulier par la présence en son centre d'un grand aplat bleu gravé d’un maillage de points. La bordure jaune vif est soulignée d’une bande étroite de verre transparent et de petits carrés bleus très foncé.

Les vitraux des baies 3 et 4 de l'avant-chœur sont moins colorés que les autres. Ils se composent principalement de verres gris et blanc opalescent soulignés de points gravés et de filets de jaune d’argent. La bordure, également grise opalescente, est agrémentée de petits rectangles jaunes placés horizontalement. Enfin, on remarque que les vitraux de la nef et de la baie ouest sont cernés d'un mince filet de verre gris opalescent assurant la transition entre l'opacité de la pierre et la transparence du verre.

Catégories vitrail
Structures baie libre
Matériaux verre translucide
plomb
Précision dimensions

h=240 la=75 (baie 0). h=240 la=65 (baie 1). h=240 la=71 (baie 2). h=180 la=70 (baie 3). h=180 la=70 (baie 4). h=150 la=85 (baie 5). h=120 la=40 (baie 6). h=150 la=85 (baie 7). h=169 la=90 (baie 8). h=180 la=62 (baie 9). h=170 la=85 (baie 10). h=180 la=62 (baie 11). h=180 la=62 (baie 12). h=200 la=70 (baie 13). h=180 la=62 (baie 14). Dimensions approximatives.

Inscriptions & marques inscription concernant l'auteur, sur l'oeuvre
date, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription sur les baies 0, 1, 4 et 6 : "J. Mauret 93".

États conservations bon état
Précision état de conservation

Bon état général sauf baie 4 (une casse) et baie 8 (deux casses).

Eglise Saint-Martin classée au titre des Monuments historiques depuis 1862.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

  • Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église Saint-Martin.

(c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie - Geneste Olivier