Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Argenton-sur-Creuse, Lycée Châteauneuf : monument commémoratif

Dossier IM36002838 réalisé en 2014

Fiche

Voir

Dénominations monument
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Argenton-sur-Creuse
Adresse : 83 avenue Rollinat

Ce monument commémoratif a été élevé à la mémoire de Jean Moulin et réalisé à l'issue d'un concours en 2002. L’œuvre de Daniel Szakonyi a été préférée à celles de F. Schach et P. Hémery. À proximité du monument une stèle en granit poli porte une Inscription à la mémoire de Jean Moulin.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle
Dates 2002, porte la date
Auteur(s) Auteur : Szakonyi Daniel,
Daniel Szakonyi

voir : http://www.sculpteurs-plasticiens.org/perso-266-daniel-szakonyi.html ; http://www.atelier-szakonyi.com/danszako1/index.html


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
créateur, signature

Le monument commémoratif est composé de trois pans de mur de hauteur inégale en béton enduit d'un ciment blanc crépi et de trois tubes en acier inox en garniture. Les mots "LIBERTÉ", "JEAN MOULIN" et "RÉSISTANCE" sont inscrits sur l’œuvre.

Catégories sculpture, maçonnerie
Matériaux béton armé, structure
acier inox, garniture
ciment
Mesures h : 4.9 mètre
Précision dimensions

Base : 5 x 3,50 m

Inscriptions & marques signature, sur l'oeuvre
date, sur l'oeuvre
inscription, sur l'oeuvre
inscription concernant l'iconographie, sur socle indépendant
Précision inscriptions

Signature et date sur une face nord-est de l’œuvre : SZAKONYI 2002.

États conservations bon état

Contexte initial de la commande artistique

maîtrise d'ouvrage Région
Procédure de la commande autres
Forme de la commande artistique appel à candidature
Statut de la propriété propriété de la région

Annexes

  • Inscription sur une stèle en granit poli dans la proximité du monument.

    A la mémoire de Jean Moulin

    Préfet de l'Eure et loir, profondément attaché aux valeurs

    fondamentales de la République, il refuse dès le 17 juin 1940

    de se soumettre aux exigences de l'armée allemande

    Arrêté, emprisonné, battu, il ne cède pas sous les coups

    Limogé par Pétain, il rejoint le Général de Gaulle à Londres.

    Celui-ci lui confie la mission d'unifier la Résistance,

    de constituer et de présider le Conseil National de la Résistance.

    Il organise la première réunion le 27 mai 1943.

    Arrêté le 21 juin 1943 à Calluire, emprisonné, torturé

    jusqu'à la mort par la Gestapo son décès est déclaré

    le 18 juillet 1943 en gare de Metz.

    Il appartient désormais à l'Histoire.

    Que les jeunes générations s'inspirent de son sens de l'honneur

    et de son indéfectible courage pour construire un avenir

    de paix, d'espérance et de liberté.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Quillivic Claude - Fouré Céline