Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Azay-le-Ferron : parc et jardin d'agrément du château

Dossier IA36010849 réalisé en 2017

Fiche

Appellations Parc et jardins du château d'Azay-le-Ferron
Parties constituantes non étudiées communs, allée
Dénominations jardin d'agrément, parc
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Mézières-en-Brenne
Adresse Commune : Azay-le-Ferron
Adresse : 31-33 rue Hersent-Luzarche
Cadastre : 2016

Plusieurs familles se succèdent jusqu’en 1852, date à laquelle la terre d’Azay-le-Ferron revient par héritage à la famille Luzarche d’Azay. Il semble que la création d’un parc paysager remonte au 18ème siècle, bien qu’il garde les vestiges de plantations plus anciennes, tel un chêne datant du milieu du 17ème siècle (abattu et remplacé en 1994).

Le parc s’insère alors dans un domaine agricole et forestier de 1000 ha. La grande perspective nord-sud est un témoignage des aménagements du 18ème siècle. En 1856, Denis Bühler propose à Alfred Luzarche un plan d’aménagement du parc qui modifie la disposition originelle connue par des gravures anciennes, précisant les essences d’arbres à y introduire (Wellingtonia, tilleuls argentés, châtaigniers, chênes rouges, etc.). Le projet présente les caractéristiques des travaux de Denis et de son frère Eugène : équilibre et ampleur des plantations, alternance d’espaces dégagés de grandes prairies et de bouquets d’arbres, travail entre les masses sombres des conifères et celles verdoyantes de feuillus, création de points de vue et effets de surprise sur les lointains. Les travaux sont achevés en 1872.

Dans les années 1920, Marthe Luzarche fait aménager des parterres de broderies dits "à la française" et des groupes de buis et d’ifs taillés, au pied des façades sud du château. Un buffet d’eau est également associé à la pièce d’eau créée par les frères Bühler.

En 1951, sans héritier direct, elle lègue le domaine à la ville de Tours avec pour clause la conservation du château et des jardins, ainsi que leur ouverture au public. Le jardin fleuriste est réaménagé dans les années 1990 par un paysagiste tourangeau, Daniel Jud, à partir d’une photographie prise dans les années 1950 par Sylvain Knecht. A la même époque, il remanie également le potager qui met en valeur des légumes méconnus et présente deux conservatoires : légumes anciens et vigne. Une roseraie présentant des hybrides de la fin du 19ème siècle est plantée à l’initiative du Parc Naturel Régional de la Brenne. En 1996, un verger conservatoire de fruitiers est planté dans le parc.

Période(s) Secondaire : 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Hersent-Luzarche d'Azay Marie Marthe,
Marie Marthe Hersent-Luzarche d'Azay , né(e) Luzarche d'Azay
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, attribution par travaux historiques
Auteur : Jud Daniel, paysagiste, signature
Auteur : Bühler Eugène,
Eugène Bühler (1822 - 1907)

Architecte-paysagiste, Eugène Bühler et son frère, Denis, font partie de l’élite de la profession au 19ème siècle. Créateurs d’une centaine de parcs, leur style marque durablement l’histoire des jardins en France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte paysagiste, attribution par travaux historiques
Auteur : Bühler Denis, architecte paysagiste, attribution par travaux historiques
Auteur : Luzarche Alfred, auteur commanditaire, attribution par travaux historiques

Le château est constitué de quatre parties construites à différentes époques : la tour Frotier remonte à la fin du 15ème siècle ; le pavillon François Ier au 16ème siècle ; l’aile d’Humières au milieu du 17ème siècle ; le pavillon Breteuil au 18ème siècle. Les communs, dits aile Cingé, sont quant à eux, du 17ème siècle, et ont été reliés au château en 1926 par une galerie inspirée de celle du château de Valençay.

Les jardins d’1,5 ha sont constitués d’un ensemble de terrasses décoratives, aménagées à l’arrière du château (non étudié) et des communs. Les parterres de broderies de buis sont visibles au pied de la façade sud. Ils sont ponctués par des ifs taillés en cône ou en pointe. La cour de graviers est bordée de plates-bandes engazonnées accompagnées d’arbustes, d’arbres et de buis. Au sud du pavillon Cingé, se développe un espace constitué de parterres engazonnés rythmés par une collection de topiaires d’ifs aux formes inspirées d’un jeu d’échecs.

Le jardin fleuriste se situe à proximité sur une terrasse supérieure. De forme carrée, deux allées pavées le coupent perpendiculairement au centre où se situe un bassin circulaire avec une statue. Des parterres de gazon et des banquettes fleuries de vivaces et de rosiers agrémentent l’espace.

Le jardin fleuriste mène à l’ouest à une terrasse supérieure où est aménagé le potager. Son ordonnance classique se décompose en plusieurs espaces : le verger conservatoire de vignes ; la roseraie composée de parterres ronds ou en arc de cercle ; le jardin des senteurs et le potager. Une allée de cèdres remarquable est toujours visible dans la partie orientale du domaine.

Le parc paysager de 24,5 ha se développe au sud du château et des jardins. Il se compose d’une grande prairie ponctuée d’arbres en groupes ou isolés, dont un verger conservatoire. Différentes promenades concentriques ont été aménagées par Denis Bühler ménageant des points de vue sur le parc, le château et une perspective vers le lointain. Celle-ci est mise en valeur par deux bassins circulaires, dont l’un est complété par un escalier et un buffet d’eau. Le parc agricole prolonge le parc paysager à l’ouest et au sud.

Plans jardin mixte
Élévations extérieures jardin en pente
Jardins groupe d'arbres, topiaire, parterre en broderie, plate-bande

Le domaine d’Azay-le-Ferron possède le label "Jardin remarquable" depuis 2011. Ce label est décerné par le ministère de la Culture.

Statut de la propriété propriété de la commune, Propriété de la ville de Tours. Le parc est géré par la ville et des intervenants du Parc Naturel Régional de la Brenne.
Protections classé MH, 1950/01/25
Précisions sur la protection

Le château et son parc sont classés au titre des Monuments historiques par arrêté du 25 janvier 1950.

Références documentaires

Bibliographie
  • [Exposition. Tours, Château de Tours. 1993.] Les jardins des frères Bühler. Exposition présentée du 3 juillet au 29 août 1993. Chambray-lès-Tours : CLD, 1993. 14 p.

  • CHAPRON, France, GILBERT, Alain, MARCHAND, Anne, QUENTIN, Michèle. Le parc et les jardins d’Azay-le-Ferron. Dir. Monique Mosser et Denis Miraillé. Mémoire rédigé dans le cadre du Master Jardins historiques, patrimoine et paysage de l'ENSA Versailles. 2010.

  • DESTERNES, Xavière. Inventaire des parcs et jardins en région Centre : Azay-le-Ferron, Parc et jardins du château. APJRC. Octobre 2007. [dossier].

  • LE MANCQ, Jean-Luc, PEUREUX, Jean-Christophe, RAOULT, Jacques. Formation à la conduite des pré-inventaires parcs et jardins, établissement d’une fiche de visite, Azay-le-Ferron. Paysages de l’Ouest, Ministère de l’Equipement, du Logement, des transports et de la Mer, DAU, Juillet 1989.

  • LUCINGE, Françoise de. Premier Inventaire des parcs et jardins en région Centre : Azay-le-Ferron, Parc et jardins du château. Union Régionale des CAUE pour le département de l’Indre, pour l'APJRC. Septembre 1991. [dossier].

Périodiques
  • MOREAU-MILTGEN, Véronique. Parcs et jardins du château d’Azay-le-Ferron. Musées et collections publiques de France., 1992, n°196.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire - Quentin Michèle
Michèle Quentin

Déléguée de l'association Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Potillion Charlène
Charlène Potillion

Chargée d'études (Association parcs et jardins de la Région Centre-Val de Loire)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.