Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bachelotière : ferme

Dossier IA28000137 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Argenvilliers
Lieu-dit : La Bachelotière
Cadastre : 1811 C2 293 à 296 ; 1992 ZH 6, 7
Précisions Communauté de communes du Perche

Le lieu-dit de La Bachelotière est attesté dès 1620 (sous le toponyme de Bachoguerre) comme possession de l'abbaye Saint-Avit de Châteaudun. Au troisième quart du 18e siècle, le hameau prend le nom de "Bacholottière" (sur la carte de Cassini). Parmi les trois bâtiments présents en plan sur le cadastre de 1811 - qui constituent la ferme et qui semblent remonter au 18e siècle - le logis (au sud) a été reconstruit in situ en 1880 pour François Martin.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1880, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Martin François, commanditaire, attribution par source

Située au sein du hameau de La Bachelotière, cette ferme comprend trois bâtiments organisés autour d'une cour ouverte. Au sud, le logis, en rez-de-chaussée, possède des ouvertures en brique. En face, un bâtiment d'exploitation, probablement une grange-étable, conserve une partie de sa maçonnerie en pan-de-bois hourdé de torchis et de brique. Un troisième bâtiment, à l'ouest, non visible depuis la voie publique, est une dépendance. Les murs, à l'exception d'une partie du mur gouttereau nord de la grange en pan-de-bois, sont en moellons de calcaire et de silex couverts d'un enduit à pierre vue. Les chaînages d'angle sont en pierre de taille de grès ferrugineux (roussard) ; les encadrements des baies sont soit en moellons surmontés d'un linteau en bois (dépendances), soit en brique. Les toits sont à longs pans couverts en tuile plate.

Murs calcaire
grès
silex
enduit
moellon
pan de bois
Toit tuile plate
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
Typologies ferme, logis indépendant, cour ouverte
États conservations bon état

Cette ferme possède des vestiges de pan-de-bois hourdé, plutôt rare dans ce secteur.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 165 - 3 P 167. Matrices cadastrales.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3564 à 3 P 3573. Plans cadastraux de 1811/M. le Baron Delaitre, préfet ; M. Sanmar, directeur des contributions ; M. Gasselin, maire ; M. Terrier, ingénieur en chef ; M. Morlet, géomètre du cadastre.

Documents figurés
  • Cadastre de 1811, commune d'Argenvilliers, section C2. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3567).

Bibliographie
  • CHAURAND, Jacques. Ce que nous disent les noms de lieux d'Argenvilliers. In "Noms de lieux - Noms de vie. Actes du colloque de la Lubinière (2e partie)". Cahiers percherons, 3e trimestre 1994, pp. 69-79.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Casses Laetitia - Maillard Florent