Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bas-Cousse : manoir de Bas-Cousse

Dossier IA37004722 réalisé en 2010

Fiche

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Vallée de la Brenne - Vouvray
Adresse Commune : Vernou-sur-Brenne
Lieu-dit : Bas-Cousse
Cadastre : 1817 C1 199 ; 2009 C 48

Au 14e siècle, Haut-Cousse et Bas-Cousse ne formaient qu'un seul fief relevant de la baronnie de l'Île-Bouchard. La séparation des terres en deux fiefs date du 16e siècle. A partir du milieu du 18e siècle, Bas-Cousse est une dépendance de Jallanges.

Le logis et le pavillon abritant une chapelle datent de la première moitié du 16e siècle. Une cave qui se trouvait sous la cuisine du logis, souvent inondée par la Cousse, fut comblée en 1759. A cette époque, la chapelle est transformée en grange. Bas-Cousse fut vendu comme bien national le 9 floréal an VI (28 avril 1798). Un pigeonnier circulaire, mentionné sur le plan cadastral de 1817, a été détruit en 1946. Des travaux de restauration ont été entrepris à partir de 1968.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle

Le manoir de Bas-Cousse se compose d'un corps de bâtiment rectangulaire prolongé par un pavillon carré épaulé, aux angles sud-ouest, sud-est et nord-est, de contreforts amortis par un petit dôme à hauteur du plancher de l'étage supérieur. L'ensemble est construit en moellon enduit et pierre de taille et couvert de toits en ardoise.

Au cours des travaux de restauration de la façade est du logis, les fenêtres murées ont été ré-ouvertes (sauf une) et une fenêtre à meneau et croisillon, identique à celle du premier étage, est venue remplacer une porte. Le pignon débordant du logis indique que le toit originel a été surbaissé.

On note la présence d'un cadran solaire portant l'inscription latine "Utere non numera" ("Utilise-les ne les compte pas") sur la façade du pavillon.

La chapelle des Saints Anges, située au rez-de-chaussée du pavillon, est couverte d'une voûte à caissons. Les ogives retombent dans les angles, sur des culots sculptés d'anges et d'animaux fantastiques.

Murs pierre
moellon enduit
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit en pavillon
toit à longs pans
pignon découvert
Statut de la propriété propriété privée
Protections inscrit MH, 1947/04/14

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan de la closerie de la Touche, de la dîme des Anges, etc/levé et dessiné par Chenon, commissaire à terrier de la châtellenie de Jallanges et les dits fiefs de Cousse. 1773. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, G 242).

Bibliographie
  • CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition).

  • CRON, Eric. Le manoir en Touraine de 1450 à 1550 : caractéristiques distributives et architecturales. Tours : Mémoire de maîtrise d'histoire de l'art et d'archéologie : Université François Rabelais, CESR : 1997.

  • JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.

  • MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Quatrième série. CLD, 1979.

  • RANJARD, Robert. La Touraine archéologique, guide du touriste en Indre-et-Loire. 4e éd. Mayenne : Joseph Floch, 1968.

  • VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts, 2005.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Pays Loire Touraine - Paucton Arnaud