Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Boissière : manoir

Dossier IA37005285 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Athée-sur-Cher
Lieu-dit : La Boissière
Cadastre : 2011 B 02 502

Le manoir de la Boissière, construit au cours de la seconde moitié du 15e siècle ou dans la première moitié du 16e siècle constituait un fief relevant de Montbazon puis de la Carte-Ballan. Il appartenait en 1669 à Jacques Binet, écuyer, fils d'un lieutenant d'artillerie mais on ignore si ce dernier est le commanditaire des modifications qui eurent lieu au cours du 17e siècle : élargissement des baies et construction d'une aile en retour d'équerre. Déclassé en ferme après la Révolution, le manoir est progressivement tombé à l'abandon, entraînant la disparition des communs. Les douves ont été comblées. L'ensemble a été fortement remanié au cours du 19e siècle, puis à nouveau au début du 20e siècle au nord. Cette demeure a été la propriété de l'historien tourangeau Jacques-Xavier Carré de Busserolles (1823-1904) auteur notamment du "Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine".

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Carré de Busserolle, habitant célèbre, attribution par travaux historiques

Le corps de logis orienté est-ouest est édifié au bord de l'ancien chemin de halage qui longe la rive gauche du Cher. Il est bâti en moellons de tufeau, à l'exception de la façade nord et de la tour d'angle polygonale, en pierre de taille. Élevé en rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît, il comprend deux travées. La façade nord et la tour d'escalier hors œuvre reposent sur un soubassement en moellons qui permet de rattraper le dénivelé du terrain. Les cheminées sont adossées aux pignons. Le toit à longs pans et pignons découverts du logis ainsi que le toit polygonal de la tour sont en tuile plate. L'aile en retour donnant sur la cour comprend également un rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît ; elle est couverte en tuile plate.

Murs tufeau pierre de taille
calcaire moellon enduit
Toit tuile plate
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit polygonal
pignon découvert
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée
Protections inscrit MH, 1960/02/08

Références documentaires

Bibliographie
  • MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Deuxième série, 1975. C.L.D., Normand et Cie éditeur.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.