Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bouges-le-Château : parc et jardins d'agrément du château

Dossier IA36010848 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Parc et jardins du château de Bouges
Parties constituantes non étudiées glacière, serre, bassin, buffet d'eau, étang, allée cavalière
Dénominations jardin d'agrément, parc
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Levroux
Hydrographies Petit Fourion (Le)
Adresse Commune : Bouges-le-Château
Adresse : 15 rue du château
Cadastre : 2016 E 1; 2; 5; 11; 13; 20; 394 à 397; 496 à 499 ; 2016 A 21 ; 2016 ZA 30; 31; 37 38; 47; 48

Le site est mentionné dès 917. En 1547, Catherine de Médicis offre le domaine de Bouges à son conseiller Jean-Baptiste Seghizo : un jardin existe déjà à cette période. Au 18e siècle, la famille Marnaval fait construire l'actuel château et dessine la séquence d’accès. L’inventaire de 1781 précise que des orangers ponctuent les terrasses et qu’une volière et une fabrique sont implantées dans le parc. Au début du 19e siècle, Bouges est la propriété de la famille Masson qui transforme les divers aménagements en parc paysager avec des allées sinueuses, des cèdres et des conifères. Charles Maurice de Talleyrand acquiert en 1818 le château « formant pavillon carré à l’italienne, avec terrasses, jardins, parcs, cour d’honneur, basse-cour, écurie, remises, pavillons de concierge, bâtiments d’exploitation ». En 1857, Bouges est vendu à Adolphe Dufour qui crée un talus et un massif circulaire dans la cour d’honneur et fait installer une glacière. Il fait appel au paysagiste Henri Duchêne en 1897, dont le fils, Achille, réalise jusqu’en 1909 le projet élaboré : parc paysager restructuré avec une ceinture arborée en périphérie du domaine, création de points de vue, modification des contours de l’étang, plates-bandes colorées servant de transition entre les terrasses et la cour d’honneur, axe nord du château souligné par des parterres de buis, axe ouest du château valorisé par une perspective ponctuée d’un bassin en hémicycle avec buffet d’eau orné de congélations et d’un grand tapis vert. En 1917, Bouges est acheté par Henry Viguier qui restructure le domaine avec son épouse et transforme l’enclos potager en jardin de fleurs avec une serre. En 1967, le domaine est légué à la Caisse nationale des Monuments historiques et des Sites (aujourd’hui Centre des Monuments Nationaux) qui restaure les jardins en 1980.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Duchêne Henri, architecte paysagiste, signature
Auteur : Duchêne Achille, architecte paysagiste, signature
Auteur : Dufour Adolphe, auteur commanditaire, attribution par travaux historiques

Le domaine de 85 ha est un jardin mixte qui se compose de différents espaces structurés par deux axes de composition. Le premier, d’est en ouest, est marqué par une allée cavalière de près de 1,7 km de long plantée de marronniers, tilleuls et platanes sur quatre rangées. Il traverse la cour d’honneur, le château, un parterre de gazon agrémenté d’un bassin, de son buffet d’eau et de statues-fontaines, un tapis vert bordé de buis taillés en coussin et en pyramide pour s’achever sur l’arcade ouvragée installée avant le parc paysager. Le second axe, du nord au sud, débute à la cour des communs organisée autour d’un tapis vert ponctué de quatre ifs taillés en topiaire. Il traverse le château, un parterre de broderie de buis sur gazon pour s’achever vers le grand parc paysager et sa perspective. A divers endroits du parc, des vues, signalées par des sculptures, sont ménagées sur le château. Le jardin bouquetier se développe derrière la cour des communs. Dessiné sur la structure de l’ancien potager régulier, un bassin orne le centre de la composition. Les parterres accueillent des fleurs annuelles et bisannuelles très colorées qui servent à décorer le château. Les plantes exotiques sont cultivées dans les serres au nord.

Plans jardin mixte
Élévations extérieures jardin en pente
Jardins arbre isolé, bois de jardin, groupe d'arbres, topiaire, parterre de gazon, parterre en broderie
Techniques sculpture
Représentations dieux, dauphin, scène mythologique, scène de chasse, vase
Précision représentations

Une sculpture d’Amour chevauchant un dauphin est installée à l’avant du bassin du buffet d’eau. Un groupe sculpté de l’école de Jean de Bologne, représentant le combat d’Hercule et de Cacus (ou Antée ou Samson selon les sources), se trouve au centre des broderies du jardin régulier. Au nord-est du parc, un groupe sculpté représentant un lion et sa proie, a été installé. De cet endroit, au-delà de l’étang et de quelques bouquets d’arbres, le château est visible. A l’inverse, depuis le parterre de broderies, une perspective s’ouvre sur cette sculpture et au-delà vers l’extérieur du parc. Des vases ornent les balustrades à proximité du château et l’extrémité des perspectives à différents endroits des jardins et du parc.

Le domaine possède le label « Jardin remarquable » depuis 2004. Ce label est décerné par le ministère de la Culture.

Statut de la propriété propriété de l'Etat, Le site est géré par le Centre des Monuments Nationaux.
Protections classé MH, 2001/09/07
Précisions sur la protection

Le château, ses dépendances, les jardins (régulier, bouquetier) et le parc y compris les bâtiments et aménagements paysagers (serres, glacière, étang), les murs de clôture et l’allée d’arrivée (allée cavalière de près de 1,75 km de long plantée de marronniers, de tilleuls et de platanes sur quatre rangées) sont classés au titre des monuments historiques.

Références documentaires

Documents figurés
  • Cadastre napoléonien de 1844, Section E1 dite du Bourg (AD Indre).

Bibliographie
  • ARBRESSENCE (agence de paysage domiciliée à Blois). Inventaire pour l’Association des Parcs et Jardins en Région Centre : Bouges-le-Château, Parc et jardins du château de Bouges. Août 2003. [dossier APJRC].

  • AURICOSTE, Isabelle, STILL, Jean-Jacques. Chambre d'agriculture de l'Indre. Etude du parc et des jardins du château de Bouges. Dossier des études préalables : Indre, Bouges-le-Château, Château. 12 mars 1996.

  • AURICOSTE, Isabelle. Chambre d'agriculture de l'Indre. Etude pour la mise en valeur et la conservation du parc et des massifs boisés du château de Bouges. CNMH. 1996.

  • BOIRON, P. Chambre d'agriculture de l'Indre. Aménagement paysager – diagnostic agronomique – château de Bouges-le-Château. 1995.

  • COCHET, Vincent. Le château de Bouges. Collab. Jean-Louis Libourel. Itinéraires. Paris : Centre des monuments nationaux : Monum, Editions du patrimoine, 2004.

  • DESTERNES, Xavière. Inventaire des Parcs et Jardins en Région Centre : Bouges-le-Château, Parc et jardins du château de Bouges. Juillet 2010. [dossier APJRC].

  • FRIANG, Nicolas. Plan de Gestion du massif boisé du parc du Château de Bouges-le-Château. Bureau d’Etudes Centre de l’Office National des Forêts. Juillet 2009. [dossier].

  • LOISEL, Germain. Le château de Bouges. D’après Madeleine Jarry ; collab. Nicole de Reynies, Dominique Maldent. Tiré à part de Monuments Historiques, CNMH. 1994. N°193.

  • LUCINGE, Françoise de. Premier Inventaire pour l’Association des parcs et jardins en région Centre : Bouges-le-Château, Parc du château de Bouges. Union Régionale des CAUE pour le département du Loir-et-Cher. Mars 1991. [dossier APJRC].

  • WEILL, Joëlle, DIJOUX, G., THIEMPONT. Pré-Inventaire des parcs et jardins d’intérêt historique, botanique et paysager du Centre : Bouges-le-Château, Jardin d’agrément et parc du château de Bouges. Ministère de la Culture, direction de l’architecture et du patrimoine et Ministère de l’écologie et du développement durable. Juillet 1987. [dossier].

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire - Potillion Charlène
Charlène Potillion

Chargée d'études (Association parcs et jardins de la Région Centre-Val de Loire)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Quentin Michèle
Michèle Quentin

Déléguée de l'association Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.