Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : abbaye Notre-Dame

Dossier IA36009843 inclus dans Bourg de Fontgombault réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Vocables Notre-Dame
Parties constituantes non étudiées église, salle capitulaire, cloître, prieuré, cuisine, ferme, cité, usine de confection
Dénominations abbaye
Aire d'étude et canton Parc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
Adresse Commune : Fontgombault
Lieu-dit : près du Bourg
Cadastre : 1812 B 1512 à 1514, 1517, 1519, 1520 ; 1986 B 1153, 1161, 1163, 1164, 1167, 1169 à 1171, 1173, 1177 à 1184, 1188, 1217, 1218, 1231, 1232, 1244

Construite sur la rive droite de la Creuse, l'abbaye Notre-Dame est fondée en 1091 par Pierre de l’Étoile à la faveur de dons fonciers réalisés, selon Dom de Bascher, par des seigneurs poitevins implantés dans l'ouest du pagus biturige dès le 10e siècle. Pierre de l’Étoile et ses compagnons ermites avaient vécu jusque-là dans les grottes de la rive gauche, près de la fontaine de Gombaud. L'abbaye connaît un développement considérable aux 12e et 13e siècles, avec la fondation d'une vingtaine de prieurés. Comme Méobecq et Saint-Cyran, l'abbaye bénédictine a souffert au 16e siècle de la commende et des guerres de Religion. Ses bâtiments sont notamment brûlés en 1569. La communauté peine à subsister jusqu'en 1663, année de la restauration de l'institution. En 1741, la communauté des bénédictins, réduite à cinq membres, est remplacée par des lazaristes, qui fondent un séminaire et lancent des missions dans la région. En 1791, lors de la révolution française, l'abbaye est en partie démolie puis vendue comme bien national. L'abbaye appartient ensuite à trois familles, avant d'être rachetée par les moines trappistes en 1849, qui s'efforcent de la redresser en entretenant le domaine agricole et en fondant une distillerie de kirsch. Mais en 1905, les trappistes sont expulsés de France par les lois anti-congrégations, et l'abbaye à nouveau vendue est achetée par Louis Bonjean qui y installe une fabrique de boutons. De 1914 à 1918, les bâtiments sont aménagés en hôpital militaire pour les blessés de l'armée belge. De 1919 à 1948, un séminaire diocésain s'établit dans une partie des bâtiments. En 1948, l'abbaye redevient bénédictine avec l'installation de 22 moines venus de l'abbaye de Solesmes. Le monastère devient prieuré en 1950. Les travaux de restauration de l'abbaye se poursuivent avec l'achèvement de l'aumônerie, la restauration de la sacristie et du réfectoire, le remplacement de la verrière (du grand pignon occidental) dans l'église abbatiale et enfin la construction d'un grand orgue.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • L'Abbaye de Fontgombault, les religieux au travail [les foins]. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 3421).

  • Le Blanc (environs) - Fontgombault, [abbaye], vue générale. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 3420).

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Fontgombault, terminé en 1812, sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur, par M. Decaudin, géomètre (Archives départementales de l'Indre, 3 P 076).

  • L'abbaye : vue générale. [s.l] : Collection B., [s.d.]. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 3420).

Bibliographie
  • COULON, Gérard. De Méru au Bas-Berry, les boutonneries oubliées, Le Blanc, Fontgombault et Charneuil. Saint-Cyr-sur-Loire : Éditions Alan Sutton, 2005.

  • DE BASCHER, Dom Jacques. L'abbaye royale Notre-Dame de Fontgombault. Éditions P. Oudin, 1991.

  • DE MONTIGNY, Arnaud (dir.). A la découverte des Églises de l'Indre. Chauray : Ed. Patrimoines Et Médias, 2006.

    p. 184-186
  • DESHOULIERES, F. Les églises de France. L'Indre. Manuscrit dactylographié.

Périodiques
  • HENRIET, J. L'abbatiale Notre-Dame de Fontgombault. Congrès archéologique de France, 142e session, 1984, Bas-Berry, p. 98-116. Paris : Société française d'archéologie, 1987.

  • TROUPEAU, Dom, RETAULT, Julien. La chapelle de Décené. Revue des Amis du Blanc et de sa Région, n°9, 2008, p. 15-24.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Desagher Julia