Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : auberge, actuellement maison (12 rue du 8 mai 1945)

Dossier IA28000538 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées écurie, grange, fournil
Dénominations auberge
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Brou
Adresse Commune : Frazé
Lieu-dit : Le Bourg
Adresse : 12 rue du 8 mai 1945
Cadastre : 1813 D 20 ; 2016 AB 42
Précisions

Cette ancienne auberge semble remonter au 16e ou au 17e siècle. Témoignent de cette époque l'ossature en pan de bois, ainsi que les charpentes à fermes à poinçon long et double faîtage. En 1813, les bâtiments appartiennent à Louis Chenet, cultivateur et gros propriétaire terrien. Dans la seconde moitié du 19e siècle, l'auberge appartient à Louis Pichois, aubergiste, qui la revend en 1887 à Armand Desvaux, maître d'hôtel à Frazé. L'aile nord-est du bâtiment d'habitation servant très certainement d'écurie date de la seconde moitié 19e siècle (emploi de la brique flammée pour les ouvertures). Suite à la cessation de l'activité hôtelière, l'édifice est rénové dans la seconde moitié du 20e siècle. Une partie du pan de bois est alors caché derrière une épaisse couche d'enduit.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Chenet Louis, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Pichois Louis, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Desvaux Armand, propriétaire, attribution par source

L'auberge se situe au centre du bourg. Elle comprend deux bâtiments en "L" répartis autour d'une cour ouverte. L'aile sud du bâtiment d'habitation se compose de deux corps : le premier s'élevant sur un seul niveau (rez-de-chaussée), le second sur deux (rez-de-chaussée et un étage carré). Il abritait les pièces à vivre (salle, logement des aubergistes et chambre des clients). L'édifice conserve sa charpente d'origine à fermes à poinçon long et double faîtage dont les deux parties sont reliées par des décharges (liens obliques) ainsi qu'un escalier tournant en bois. L'aile nord-est était réservée aux écuries.

Le second bâtiment servait de dépendance : grange et remise pour l'aile nord-ouest ; écuries et fournil (voûte du four détruite) pour l'aile sud-ouest.

Les murs sont majoritairement en pan de bois hourdés en torchis et couverts d'un enduit plein laissant parfois apparaître l'ossature en bois. Les murs de l'aile nord-est du bâtiment d'habitation sont en moellons de silex couverts d'un enduit partiel, ceux du fournil sont en brique. Les toits sont à longs pans couverts en tuile plate.

Murs torchis pan de bois enduit
silex moellon enduit partiel
brique
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
États conservations bon état, remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267. Matrices cadastrales.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267
Documents figurés
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : 3 P 6748 - 6766
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent