Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : café de la poste puis auberge dite du Château, actuellement maison

Dossier IA28000544 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations maison
Dénominations café, auberge
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Brou
Adresse Commune : Frazé
Lieu-dit : Le Bourg
Adresse : 5 place du Château
Cadastre : 1813 E2 363, 364 ; 2016 AB 20
Précisions

Ce bâtiment, dont la fonction initiale reste inconnue, date très certainement du 16e siècle. En témoignent la structure en pan de bois encore visible au niveau du pignon sud, ainsi que la charpente à poinçon long et double faîtage. En 1813, il appartient à Louis Renard, maréchal à Frazé. En 1862, il subit une importante rénovation pour devenir un commerce (café) : reconstruction en brique de la façade principale qui donne sur la place, création de nombreuses ouvertures et rehaussement d'environ un mètre de la façade principale, tout en conservant et en adaptant la charpente ancienne. Dès 1887, un bureau de poste s'implante dans le bâtiment voisin au 4, place du Château. Le commerce est alors renommé "café de la poste - Bugué - Pescher" du nom du propriétaire Louis Bugué, cafetier. Au début du 20e siècle, le commerce devient propriété de Joseph Dulong de Rosnay qui en fait une auberge, l'auberge du château dont l'activité ne cesse qu'au quatrième quart du 20e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1862, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Renard Louis, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Bugué Louis, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Dulong de Rosnay Joseph, propriétaire, attribution par source

Cet ancien commerce se situe au cœur du bourg ancien, face au château. Il s'élève sur deux niveaux habitables (rez-de-chaussée et un étage carré). Sa façade principale est rythmée par quatre travées d'ouvertures. La partie nord de l'édifice est occupée par un corps de passage permettant l'accès à une cour arrière, où se trouvaient d'anciennes remises et écuries. À l'intérieur, il ne subsiste plus d'éléments anciens, mis à part les empoutrements des planchers et la charpente modifiée tardivement. Cette dernière est à poinçon long et double faîtage dont les deux parties sont reliées par des décharges (liens obliques). Suite au rehaussement des murs gouttereaux, la pente de toit a été adoucie par un système d'échantignoles plus importantes repoussant les pannes vers l'extérieur.

Le mur pignon sud est en moellons de silex rejointoyé au niveau inférieur, sur lequel repose une structure en pan de bois, hourdée en torchis recouvert d'un enduit plein. La partie de la façade principale faisant face au château possède un décor géométrique constitué de briques orangées et flammées formant des losanges. La date 1862 portée par le même procédé de décor de briques, est placée entre les deux séries d'ouvertures. Le toit est à longs pans couverts en tuile plate.

Murs silex moellon
torchis pan de bois
brique
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267. Matrices cadastrales.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent