Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : école publique primaire de filles, actuellement école publique primaire mixte

Dossier IA28000195 inclus dans Bourg de Thiron-Gardais réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiées puits, préau
Dénominations école primaire
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Thiron-Gardais
Adresse Commune : Thiron-Gardais
Lieu-dit : Bourg
Adresse : Avenue de la Gare
Cadastre : 2014 AB 112
Précisions

À partir de 1844, l'instruction des filles est dispensée par les religieuses de la congrégation des sœurs de Saint-Paul de Chartres, bénéficiant d'une subvention du conseil municipal qui permet la location d'une maison d'école. La municipalité, souhaitant laïciser l'école de filles et la rapprocher de la mairie-école de garçons, demande en 1899 à l'architecte nogentais Arthur Joseph Proust de dresser les plans et devis d'une nouvelle école de filles. Le cahier des charges précise, entre autres, la nature des matériaux employés : 3 types de brique (double, blanche et picarde), le moellon (?) pour la mise en œuvre, la pierre de taille de Chauvigny dans la Vienne (calcaire), la pierre de taille de granite d'Alençon, la chaux de Senonches et le sable maigre de première qualité. L'édifice est construit en 1903, conformément aux plans de l'architecte. Le décompte des dépenses s'élève à plus de 35 500 fr (et comprend le dégagement des abords de l'école de garçons). Dans les années 1950, le corps de bâtiment ouest utilisé comme préau est converti en salle de classe. Par la suite, l'école de garçons devient école maternelle mixte et l'école de filles devient école primaire mixte.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1903, daté par source
Auteur(s) Auteur : Proust Arthur Joseph, architecte, attribution par source

L'école de filles se situe à l'entrée de l'avenue de la Gare, face à l'hôpital cantonal (de l'autre côté par rapport à la rue de Gardais) et face à la mairie-école (de l'autre côté de l'avenue de la Gare). Elle comprend 3 corps de bâtiments alignés et dont la façade principale, orientée sud, s'ouvre sur la cour de récréation close de murs.

- Au centre, le corps principal de plan carré, réservé à l'habitation de l'institutrice, s'élève sur trois niveaux : étage de soubassement accessible depuis l'extérieur par une porte au nord (buanderie, cave et bucher), un rez-de-chaussée surélevé (cuisine, salle à manger et vestiaire des élèves) et un étage carré (2 chambres et un cabinet de travail) surmonté d'un comble. Un escalier tournant en bois dessert les trois niveaux d'élévation. Deux cheminées chauffent les pièces du rez-de-chaussée surélevé, trois autres les chambres et cabinet de l'étage carré. Des travées d'ouvertures régulières et symétriques (portes et fenêtres) éclairent les pièces.

- Le corps est, en rez-de-chaussée surélevé, accueille la salle de classe. Celle-ci est éclairée par deux grandes fenêtres sur chaque façade.

- Le corps ouest, en rez-de-chaussée surélevé également, abritait à l'origine le préau (converti par la suite en salle de classe : transformation de la grande ouverture en 2 grandes fenêtres et percement de portes donnant un accès direct aux classes depuis l'extérieur).

La cour de récréation est accessible par une grille en fer forgé.

Les murs sont en moellons couverts d'un enduit à pierre vue (étage de soubassement, mur de clôture) ou plein. Les chaînages d'angle et les encadrements des baies font alterner la brique blanche et la brique rouge, ainsi que la pierre de taille calcaire (portes et fenêtres). Les souches de cheminée, les corniches à modillon et bandeaux de séparation (entre étage de soubassement et rez-de-chaussée surélevé) sont en brique. Les toits sont à longs pans et à demi-croupe (corps latéraux) couverts en ardoise.

Murs silex moellon enduit
silex moellon enduit partiel
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d´Eure-et-Loir, 2 O 3375. École de filles.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent