Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : église paroissiale Saint-Aignan

Dossier IA37005177 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Vocables Saint-Aignan
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Épeigné-les-Bois
Lieu-dit : Bourg
Cadastre : 2009 OA 32

L'église est mentionnée dès 816 en tant que propriété de l'abbaye de Villeloin. Cette abbaye fonda également le prieuré Saint-Martin, accolé à l'église, et dont le prieur portait le titre de seigneur d'Epeigné. L'église est édifiée sur une source aux vertus curatives qui était vraisemblablement un lieu de culte païen. Le chœur et l'absidiole nord datent du 12e siècle, la nef du premier quart du 13e siècle. La charpente de la nef ainsi que celle du croisillon sud ont été datées par dendrochronologie du premier quart du 13e siècle, à l'exception de chevrons intermédiaires et du sous-faîtage, rapportés. La charpente du chœur date du 15e siècle. La réfection et le blanchissage des voûtes de la chapelle Saint-Joseph ont été exécutés en 1881. A l'intérieur de la nef et des bas-côtés, le décor peint à faux joints a été exécuté en 1886 (datation par source).

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 1er quart 13e siècle , datation par dendrochronologie
Secondaire : 4e quart 15e siècle , datation par dendrochronologie
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1886, daté par source
1221, datation par dendrochronologie

La nef comprend un vaisseau unique divisé en deux travées oblongues à voûtes sexpartites bombées. Elle est éclairée par trois baies en plein cintre côté nord et par un triplet percé dans la façade ouest. Le côté sud est aveugle. Le croisillon nord, voûté en berceau, est prolongé à l'est par une absidiole. Le carré du transept et le croisillon sud sont voûtés d'ogives. Le croisillon sud, contre lequel une habitation est venue s'appuyer à l'est, est dépourvu d'absidiole. Le clocher de plan carré surmonte la croisée du transept ; il ne porte pas de flèche et est simplement couvert d'un toit pyramidal en ardoise. Il est desservi par une vis en pierre logée dans une tour demi hors-œoeuvre de plan carré, au nord. Le chœoeur comprend deux travées voûtées en berceau légèrement brisé et se termine par une abside semi-circulaire, éclairée par trois baies en plein cintre. Le chevet est renforcé par des contreforts extérieurs. Sa corniche à petits modillons présente un traitement analogue à celle de l'absidiole du croisillon nord ainsi qu'à celle du mur ouest du croisillon sud. La nef est couverte en ardoise, le croisillon sud en tuile plate. Les réfections successives de la toiture ont abouti à la couverture actuelle constituée d'un versant en tuile plate et de l'autre en ardoise, de poids différents ; la question du coût des restaurations explique le choix de ces matériaux successifs. La charpente de la nef est à chevrons formant fermes, sans contreventement. On observe un système de fixation de la jambette au chevron par embrèvement biais, maintenu par une cheville. Par ailleurs il n'y a plus de poinçon en place. Le faîtage que l'on peut voir a été rapporté, les chevrons étant dès l'origine assemblés à mi-bois. La charpente du croisillon sud présente également des assemblages à embrèvement biais, contemporains de ceux de la nef. Il devait en être de même pour la charpente du croisillon nord mais elle a été entièrement refaite.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit tuile plate, ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert

L'inscription de l'édifice à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques a été réalisé en 1948, date à laquelle on ignorait l'ancienneté de la charpente. Une proposition de classement searit à faire pour cet ouvrage.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables charpente
Protections inscrit MH, 1948/04/21

Références documentaires

Bibliographie
  • RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Tours, 1930.

  • DEYRES, Marcel. Belles églises de Touraine. Ed. C.L.D., 1979.

    p. 115-117
Périodiques
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.