Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (4-6 rue du Château)

Dossier IA37005342 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Vocables Saint-Jean-Baptiste
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Chenonceaux
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 4-6 rue du Château

L’église de Chenonceaux a connu deux principales phases de construction : l’une au 12e siècle dont témoigne le chevet semi-circulaire éclairé par trois baies en plein cintre élégamment surlignées d’une ligne continue de billettes ; l’autre au cours du premier quart du 16e siècle, caractérisée par le portail ouest surmonté de trois niches à coquilles. La nef, bénite de 25 septembre 1515 par Denis Briçonnet, archevêque de Saint-Malo, passe pour avoir été entièrement reconstruite à la demande de Thomas Bohier et de Catherine Briçonnet son épouse. Cependant, un examen attentif des murs de la nef, notamment du côté nord, révèle là où l’enduit est tombé un petit appareil de moellons avec rang de tuile intercalées qui laisse penser que les parties basses des murs de la nef sont antérieures au 15e siècle. Les travaux réalisés par les Bohier auraient consisté non pas en une reconstruction complète de la nef mais plutôt en une réfection. Le portail ouest date du 16e siècle. La fausse voûte lambrissée de la nef, installée en 1960, laisse apparaître depuis le sol les entraits et poinçons de section polygonale de la charpente dont la datation au 16e siècle est vraisemblable. En 1863, l'architecte Gustave Guérin avait proposé de créer une nouvelle chambre des cloches surmontée d'une haute flèche octogonale. Ce projet n'a pas été exécuté. C'est lui en revanche qui construisit la sacristie accolée au nord-ouest du chevet. En 1865-66, Madame Pelouze, alors propriétaire du château, aida la commune à restaurer l’église : dallage du chœur et de l’abside, dallage de l’allée centrale de la nef, reprise de toiture. En 1969, tous les murs intérieurs ont été repris.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 11e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : Guérin Gustave
Gustave Guérin (1814 - 1881)

Elève d'Huvé à l'école des Beaux-Arts. Architecte municipal de la ville de Tours en 1836. Architecte diocésain de Tours en 1848 jusqu'en 1880.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

L'église de plan allongé comprend une nef à vaisseau unique de deux travées, construite en moellons enduits, et prolongée d'un chœur constitué d'une travée droite et d'une abside semi-circulaire en pierre de taille, laquelle est éclairée par trois baies en plein cintre. La façade ouest, élevée en moellons, présente un haut pignon découvert percé d'un oculus. Une coupe transversale dessinée en 1863 au niveau du mur séparant la nef du chœur montre une charpente à chevrons formant fermes qui semble correspondre à celle actuellement en place. Du sol, on constate que les entraits sont renforcés au centre et aux extrémités. L’église ne possède pas de clocher à proprement parler, mais seulement un beffroi en charpente surmonté d’une flèche pyramidale, le tout couvert en ardoise. Le chœur et la sacristie sont couverts en tuile plate.

Murs calcaire moellon
calcaire pierre de taille
Toit ardoise, tuile plate
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Techniques sculpture
Précision représentations

Le portail ouest en pierre de taille est formé de deux pilastres à chapiteaux feuillagés très érodés encadrant un arc en anse de panier orné d'une agrafe au centre et surmonté de trois niches à coquilles qui abritaient des statues aujourd'hui disparues.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1947/03/06

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 V 78-83. Travaux de construction et de réparation des bâtiments, demande de secours, financement par les fabriques : Chenonceaux. 1876.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, G 744. Copie de la dédicace de l’église de Chenonceau rebâtie par Thomas Bohier en 1515.

Documents figurés
  • Plan de l'église de Chenonceaux, coupe transversale et façade du côté de l'entrée avec l'indication de l'exhaussement du clocher/par Gustave Guérin, 2 juillet 1863. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O/70/32).

Bibliographie
  • CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878.

  • RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Mayenne : Joseph Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.