Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : église paroissiale Saint-Martin (place de la Mairie)

Dossier IA28000106 inclus dans Bourg de Brunelles réalisé en 2008

Fiche

Vocables Saint-Martin
Parties constituantes non étudiées cimetière, croix de cimetière
Dénominations église
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Brunelles
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place de la Mairie
Cadastre : 1811 C 101 ; 1992 C1 37, 432, 433
Précisions commune fusionnée après inventaire Arcisses

L'église paroissiale Saint-Martin semble remonter au 16e siècle comme le montrent les baies en ogive à réseau de style gothique éclairant l'unique vaisseau. Par la suite, elle fait l'objet de plusieurs campagnes de restauration : en 1633, le choeur est "parachevé" par le maître maçon François Petitbon. En 1768, un clocher-porche est construit en remplacement de la flèche, incendiée un an plus tôt par la foudre. Effondrée, la sacristie est reconstruite en 1837 par le maçon et charpentier Julien Chevauchée. Les paroisses de Brunelles et de Champrond-en-Perchet sont réunies en 1803 et les offices se tiennent à Brunelles.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1633, daté par source
1837, daté par source
Auteur(s) Auteur : Petitbon François, maître maçon,
Auteur : Chevauchée Julien, maçon,

Orientée, l'église paroissiale Saint-Martin se situe au centre du bourg de Brunelles et domine l'ensemble du village. De plan allongé, elle se compose d'un vaisseau unique à cinq travées se terminant par un choeur dont le chevet à trois pans est orné d'un maître-autel en demi-cercle et couvert d'une voûte en pierre à croisée d'ogives. La charpente à voûte en berceau lambrissée est aujourd'hui cachée par une voûte surbaissée en plâtre à croisées d'ogives. Deux clés de voûtes, l'une représentant un visage à la croisée du clocher-porche, l'autre un blason sur la quatrième travée, sont visibles. Le toit à longs pans est couvert en tuile plate. De plan carré, le clocher-porche est couvert d'un toit à tour-lanterne à dôme et à égout retroussé de plan carré surmonté d'un campanile en ardoise. L'ensemble des toitures est surligné par une corniche en doucine en calcaire. Les murs, probablement en moellons de calcaire et de silex, sont couverts d'un enduit. Seuls les chaînes d'angles, les contreforts et les encadrements des baies sont en pierre de taille. Les ouvertures de la nef sont en arc brisé à réseau, celles de la tour d'escalier menant à l'estrade intérieure et à la porte d'entrée principale sont en arc en plein cintre.

Murs calcaire
silex
enduit
moellon
Toit tuile plate, ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvertures toit à longs pans
dôme carré
États conservations bon état

L'église a fait l'objet de restaurations importantes subventionnées par le PDZR (Plan de développement des zones rurales) : restauration de la charpente et des contreforts du choeur (en 1996) ; restauration du choeur (retable) du clocher et de la nef (en 1997). Les travaux ont été suivi par P.Trouillou (Architecte des bâtiments de France, SDAP 28).

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 572. Devis de réparation de l'église et du presbytère. 1824-1897.

Documents figurés
  • Extrait du plan cadastral de 1811, commune de Brunelles, section C1. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3855 - 3865).

Bibliographie
  • MÉTAIS, Charles. Églises et chapelles du diocèse de Chartres. Tome 1. Chartres : Ch. Métais, 1908.

    p. 1-4
Périodiques
  • Édifices religieux des cantons de Nogent-le-Rotrou et Authon-du-Perche. Bulletin de la société archéologique d'Eure-et-Loir, n° 93, 4e trimestre 1982, p. 13-14.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Casses Laetitia - Maillard Florent