Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : maison du gardien de l'abbaye puis demeure

Dossier IA28000217 inclus dans Bourg de Thiron-Gardais réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées serre
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Thiron-Gardais
Adresse Commune : Thiron-Gardais
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 12 rue de l'Étang
Cadastre : 1814 B1 10 ; 2013 AB 36
Précisions

Cette maison semble remonter, concernant le soubassement (partie la plus ancienne), à la seconde moitié du 18e siècle. Dépendance de l'abbaye, elle abritait l'habitation du garde en chef du domaine (ce bâtiment aurait également servi de geôle de la prison du monastère). En traversant la chaussée, ce dernier pouvait se rendre à sa guérite d'où il pouvait surveiller les routes de Saint-Denis-d'Authou et de Nogent-le-Rotrou. À la Révolution, le bâtiment est vendu comme bien national à la famille Piarron de Mondésir. Un des membres de cette famille fait quasiment reconstruire la maison en 1878, en ne conservant que l'étage de soubassement et une partie du rez-de-chaussée. Placée contre le pignon nord, une serre date de la même époque.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle, 3e quart 19e siècle
Dates 1878, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Piarron de Mondésir, commanditaire, attribution par source

Située au nord-ouest du bourg (à l'ouest de l'enclos abbatial), cette maison comprend 3 corps de bâtiment :

- Au centre, la maison s'élève sur quatre niveaux : étage de soubassement, rez-de-chaussée et étage carré surmonté d'un étage de comble. Construite contre la levée de l'étang, le rez-de-chaussée est accessible de plain pied à l'ouest et par un escalier extérieur double en fer-à-cheval à l'est. Ordonnancées à trois travées, ses deux façades, orientées à l'est et à l'ouest, sont percées d'ouvertures. Ces dernières sont en pierre de taille de grès roussard surmontées d'un linteau délardé (concernant l'étage de soubassement) ou en pierre de taille calcaire à linteau droit. Traversant, le couloir central du rez-de-chaussée dessert deux pièces et donne accès à un escalier tournant en bois permettant de monter aux étages.

Les murs sont en moellons de grès, de silex et de calcaire couverts d'un enduit à pierre vue. Les chaînages d'angle, ainsi que la corniche moulurée, sont en pierre de taille calcaire, à l'exception du chaînage du soubassement et d'une partie du rez-de-chaussée en pierre de taille de grès. Le toit à longs pans brisés dont la descente est interrompue en façade par des lucarnes en bâtière (une à l'ouest, trois à l'est), est couvert en ardoise.

- Au sud, se trouve un second corps de bâtiment en rez-de-chaussée sur étage de soubassement dont la fonction reste inconnue (non vu lors de l'étude).

- Au nord, se situe l'ancienne serre. Les grandes ouvertures, surmontée de linteaux métalliques de type IPN, ont été réduites dans la seconde moitié du 20e siècle lors de la conversion de ce corps en habitation. Les murs, ainsi que les chaînages d'angle, sont en brique (avec un jeu de polychromie entre brique blanche et brique flammée).

Les toits sont à longs pans, brisés ou non, et à croupes couverts en ardoise.

Murs silex moellon enduit
calcaire moellon enduit
grès moellon enduit
brique
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Couvertures toit à longs pans brisés croupe brisée
toit à longs pans croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en fer-à-cheval
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 2846 - 2850. Matrices cadastrales.

Bibliographie
  • GUILLEMIN, Denis. Thiron, abbaye médiévale. Fédération des amis du Perche, Montrouge : Imprimerie Typofilm, 1999 (Présence du Perche), 128 p.

(c) Parc naturel régional du Perche ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Maillard Florent