Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : maison (rue du 14 juillet)

Dossier IA37005223 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiées pigeonnier
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Luzillé
Adresse : rue du 14 Juillet
Cadastre : 2009 H1 68

La maison et les modestes bâtiments d’exploitation agricole qui l’accompagnent formeraient, d’après des sources orales, l’ancien prieuré de Luzillé, d'autant qu'elle se situe à proximité de l'église paroissiale. N’en ayant pas trouvé mention dans les archives, cette attribution ne constitue qu’une supposition. On remarque cependant une nette différence entre la grande maison située en fond de cour, et les bâtiments annexes accolés perpendiculairement. La maison vraisemblablement construite au cours du 16e siècle ou au début du 17e siècle a été remaniée au 18e siècle. La date 1754 est portée en haut de l’escalier en charpente qui dessert le comble. Le logis en rez-de-chaussée accolé perpendiculairement semble plus ancien (porte à chanfrein côté rue fin 15e siècle), mais les ouvertures et les volumes ont été entièrement modifiés. Le pigeonnier date vraisemblablement du 19e siècle.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

La maison construite en moellons enduits est élevée sur cave et comprend un étage carré, surmonté d’un comble à croupes couvert en tuiles plate. Au sous-sol se trouve une large cheminée en pierre. A l’étage, les solives du plafond d’une des chambres sont moulurées aux angles. La charpente à chevrons formant fermes a été reprise (ajout de chevrons modernes). Les cheminées s’adossent aux murs gouttereaux latéraux, et deux hautes souches de cheminée en brique et pierre surplombent les croupes du toit. Les divers bâtiments orientés perpendiculairement à la maison sont en moellons enduits et ne comprennent qu’un rez-de-chaussée surmonté d’un toit à longs pans en tuile plate ; les volumes et les ouvertures ont été remaniés. Le pigeonnier, de plan carré, est enserré entre deux granges. Les murs sont construits en moellons de calcaire enduit et les angles harpés en pierre de taille. Le toit pyramidal est couvert en ardoise. Le rez-de-chaussée a été transformé en pièce habitable et le pigeonnier proprement dit est installé dans la partie supérieure à laquelle on accède par une échelle extérieure. A l’intérieur, les boulins sont en céramique, assemblés à la chaux.

Murs calcaire moellon enduit

Toit tuile plate, ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
toit polygonal
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente
États conservations inégal suivant les parties
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.