Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : métairie noble (6 rue de la Vallée)

Dossier IA28000111 inclus dans Bourg de Brunelles réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées grange, fournil, écurie, hangar agricole, remise agricole, toit à porcs
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Brunelles
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 6 rue de la Vallée
Cadastre : 1811 C 119 ; 1992 C1 430, 431
Précisions commune fusionnée après inventaire Arcisses

Cette métairie, dont certains vestiges semblent remonter au 16e siècle (colonne, charpente lambrissée en berceau, arc en plein cintre, colonnettes engagées sur le mur gouttereau à chapiteau ionique), a subi des remaniements au 18e siècle affectant principalement les ouvertures (transformation en baies en plein cintre). Appelée "ferme de la Grande Cour", elle dépendait du château des seigneurs de Brunelles.

Au cours du 19e siècle, le château est détruit tandis que la métairie est vendue puis divisée en plusieurs propriétés. Dans la seconde moitié du 19e siècle, elle subit de nouveaux remaniements (agrandissement d'ouvertures et nouveaux percements). Deux bâtiments construits à l'ouest (remises, toit à porcs et fournil) et au sud (grange et hangars) semblent dater de la première moitié du 20e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

L'ancienne métairie noble nommée "ferme de la Grande Cour" se situe au centre du bourg, directement à l'ouest de l'emplacement de l'ancien château détruit. Elle comprend, de nos jours, trois bâtiments : - Situé au nord-est, le bâtiment principal abrite sous le même toit le logis (au nord) et les dépendances (grange, écurie et étable). La façade principale, aujourd'hui orientée au sud-ouest, est composée d'ouvertures quadrangulaires parfois en pierre de taille de calcaire, parfois en brique. En façade postérieure, deux portes charretières surmontées d'arc en plein cintre sont en partie obstruées. Dans l'écurie (fonction initiale inconnue), quatre colonnes ioniques engagées dans les maçonneries portent une voûte lambrissée. - Au sud, une grange et un hangar agricole sont agencés en "L". - A l'ouest, un édifice composé de plusieurs corps alignés regroupe remises, toit à porcs et fournil. L'ensemble des murs est en moellons de calcaire couverts d'un enduit à pierre vue. Les encadrements des baies sont principalement en pierre de taille de calcaire, de même que les chaînages d'angle, les corniches (bâtiment principal : en doucine en façade sud-ouest, en quart-de-rond en façade nord-est), le pigeonnier de comble du bâtiment principal (boulins et pierres d'envol) et les colonnes de la partie écurie. Les toits sont à longs pans et à croupe (partie logis) couverts en tuile plate ou en tôle ondulée (bâtiment ouest).

Murs calcaire
silex
enduit partiel
enduit
moellon
Toit tuile plate, tôle ondulée
Étages rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
croupe
Typologies ferme bloc à terre, cour ouverte en "U", parties constituantes dissociées

Cette ancienne métairie, qui dépendait du château des seigneurs de Brunelles, constitue un des vestiges les plus anciens de la commune (probablement du 16e siècle, en partie). Il s'agit d'un ensemble patrimonial de premier ordre à l'échelle communale (voire supra).

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3855 à 3 P 3865. Plans cadastraux de 1811.

Documents figurés
  • Brunelles, ancienne métairie noble du château. Plan de localisation des bâtiments de la ferme./Florent Maillard. (Parc naturel régional du Perche).

  • Extrait du plan cadastral de 1811, commune de Brunelles, section C1. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3855 - 3865).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Casses Laetitia - Maillard Florent