Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : presbytère (4 rue de l’Église) actuellement maison

Dossier IA37005348 réalisé en 2012

Fiche

Destinations maison
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Chisseaux
Adresse : 4 rue de l'Église

Le presbytère de Chisseaux a été, selon l’historien Carré de Busserolle, presque entièrement reconstruit en 1765 par Claude Dupin, seigneur de Chenonceau et de Chisseaux. Un plan non signé ni daté mais dont l’échelle est en toises nous renseigne sur l'emplacement et la distribution du presbytère au cours de la seconde moitié du 18e siècle. Il comprend alors deux bâtiments parallèles orientés est-ouest, délimitant une cour fermée à l'est par un mur la séparant du jardin attenant à l'église. A l'ouest, la cour est délimitée par deux pièces en retour d'équerre de part et d'autre des bâtiments principaux tout en ménageant une porte donnant accès à la cour. L'écurie, la grange et la cuisine occupent l'aile nord tandis que les pièces habitables : vestibule, grand salon, salle-à-manger, deux chambres dont une à cheminée, et garde-manger sont placés dans l'aile sud. Un plan daté du 26 mars 1881 dressé par Ernest Chauvigny architecte à Montrichard, en vue de la construction d'une chambre de bonne, renseigne sur les évolutions réalisées entre ces deux dates. Ainsi au nord, l’écurie a disparu ; la grange est conservée mais la cuisine a fait place à une basse-cour avec deux poulaillers. Des lieux d’aisance ont été installés. Dans l’aile sud, le vestibule disparait laissant place à un corridor longitudinal et une nouvelle cuisine empiétant sur la cour est créée. La chambre de bonne à construire communique avec cette cuisine. Actuellement les bâtiments ont conservé leur disposition par rapport à la cour ainsi que, pour le logis, ses volumes extérieurs et les emplacements des ouvertures.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Chauvigny Ernest,
Ernest Chauvigny

Architecte à Montrichard (41). Actif en 1880.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Au nord de l'église paroissiale, deux bâtiments parallèles édifiées en rez-de-chaussée et reliés par des murs à l'est et à l'ouest déterminent une cour rectangulaire. Le logis (bâtiment sud) de plan rectangulaire est édifié en moellons de calcaire avec enduit partiel côté cour (au nord) et enduit couvrant côté sud. Les encadrements des baies cintrées sont en pierre de taille de même que la corniche moulurée. Le pignon ouest est percé de deux baies et d'un oculus. Le toit à longs pans et pignon découvert est couvert en tuiles plates, à l'exception de la partie construite en 1881 qui est en ardoise. Les souches de cheminée sont en brique. Le bâtiment nord, construit en moellons enduits est couvert d’un toit à longs pans en tuile plate et constitue une resserre à laquelle est accolée à l’est un petit bâtiment couvert d’ardoise.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile plate
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan du presbytère de Chisseaux, non daté non signé (échelle en toises). Tours : Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O39.

    Archives départementales d'Indre-et-Loire : 2 O 39
  • Projet de construction d'une chambre de domestique à réaliser dans le presbytère. Tours : Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 39.

    Archives départementales d'Indre-et-Loire : 2 O 39
Bibliographie
  • CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.