Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : presbytère, ancien bureau de poste, actuellement maison (1155 rue de Chenonceaux)

Dossier IA37005438 réalisé en 2014
Destinations bureau de poste, maison
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Dierre
Adresse : 11 rue de Chenonceaux
Cadastre : 2014 OE 1523

En 1818, le conseil municipal vote l’acquisition d’une maison à usage de presbytère, mais en 1820 le curé se plaint car ce n’est toujours pas fait. En 1822 la commune de Dierre charge le commissaire expert du 1er arrondissement du département Eugène Pallu de dresser le procès verbal d'estimation des travaux à faire dans une maison appartenant à Elie Arnault, située près du bourg et dont la commune a voté l'acquisition pour la somme de 5250 francs pour en faire un presbytère.

Entre 1840 et 1843 deux campagnes de travaux sont réalisées. En 1868, la commune demande à l'architecte-voyer Auguste Alison un projet de reconstruction du presbytère et de la mairie ; il en propose les plans le 15 février 1869. Bien que sur le plan les deux bâtiments, implantés à l’ouest de l’église, soient simplement séparés par un portail, ils ont en définitive été construits à deux emplacements distincts, à l’est et à l’ouest de l'église paroissiale, le long de la route de Chenonceaux. Le procès-verbal de réception du nouveau presbytère est signé le 28 avril 1872.

Le 23 mai 1919, le presbytère est mis en location. Actuellement l'ancien presbytère est une maison d'habitation privée. Le 1er octobre 1922 a lieu l’installation du bureau de poste dans les locaux préalablement affectés au presbytère ; diverses réparations sont effectuées pour le logement du facteur-receveur. Actuellement cette maison est une habitation.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1869, daté par source
1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Alizon Auguste,
Auguste Alizon

Agent-voyer en Indre-et-Loire au cours du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte voyer, attribution par source

C'est une maison construite en moellons enduits avec parement en pierre de taille sur la façade antérieure. L'élévation ordonnancée comprend trois travées et un étage carré. La maison est partiellement construite sur cave. Les baies du rez-de-chaussée sont traitées en arc segmentaire. Sur la façade antérieure la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage est marquée par un bandeau qui relie les larmiers en arc segmentaire des baies. Le toit à longs pans et pignons découverts possède une couverture en ardoise. Le pignon sud est percé d'une porte, et le pignon nord, d'une baie rectangulaire à larmier à retour à l'étage. Un hangar construit en moellons et couvert en tuile plate est accolé au pignon nord.

Murs calcaire moellon
tufeau pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en charpente
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Dierre - Projet de construction de la mairie accolée au presbytère

    Par acte du 17 mars 1839 passé devant maître Durand notaire à Bléré, la commune acquiert une maison au bourg (vente Girault et Potier de la Berthelière) destinée à servir de mairie et de presbytère. Le bâtiment est doté d’un jardin et d’un pigeonnier.

    6 juillet 1849 : Devis estimatif des ouvrages à faire pour réparations de la toiture de la maison commune de Dierre (mairie). Dressé par Boutier, agent-voyer du canton.

    En 1850, la mairie comprend une chambre à feu au rez-de-chaussée et une chambre à feu et un grenier à l’étage, selon la police d'assurance.

    15 février 1869 : projet Auguste Alizon, architecte-voyer : Devis des travaux à exécuter pour la reconstruction du presbytère et de la mairie: "Les dites constructions seront établies dans l’emplacement actuel à l’entrée du bourg de Dierre sur le bord de la route départementale de Bléré à Tours. Elles comprendront :

    - un logement destiné au desservant

    - un autre bâtiment pour les servitudes (hangar)

    - et un bâtiment pour la mairie

    Le bâtiment d’habitation aspecté au nord sur la rue et au midi sur le jardin, aura 12,90 m de long sur 7 m de large, comprenant une cave voûtée sous une partie de la construction. Le bâtiment pour les servitudes aura 9 mètres de long et 6 m de large. Le bâtiment pour la mairie aura 9 m de longueur sur 6 m de largeur ; il comprendra une salle de mairie ayant 40 m² , un cabinet pour les archives et un autre petit cabinet pour le bûcher."

    Le projet prévoit la démolition de l’ancien bâtiment. La mairie qui devait être reconstruite près du presbytère, sur son ancien emplacement selon le projet Alizon du 15 février 1869, a finalement été bâtie à l’est de l’église.

    Elle est figurée sur un plan du 13 mai 1871 signé Alizon indiquant la position que devrait occuper le bâtiment de la mairie sur l’ancien cimetière.

    28 avril 1872 : Procès-verbal de réception des travaux par Auguste Alizon architecte-voyer.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O. Commune de Dierre. Procès verbal d'estimation d'un presbytère à acquérir. 18 novembre 1822.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 96. Procès-verbal de réception du nouveau presbytère. Signé Alizon architecte-voyer, le 28 avril 1872.

Documents figurés
  • Projet de reconstruction du presbytère et de la mairie : plans et élévations/par l'architecte voyer Alison ; 15 février 1869 et modifié le 29 septembre 1869. Échelle : 0,01 pour 1 m. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O).

  • Projet de reconstruction du presbytère et de la mairie : coupes/ par l'architecte voyer Alison ; 15 février 1869. Échelle : 0,01 pour 1 m. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.