Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg : presbytère (chemin du Vieux-Puits)

Dossier IA28000162 inclus dans Bourg de La Gaudaine réalisé en 2008

Fiche

Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : La Gaudaine
Lieu-dit : Bourg
Adresse : chemin du Vieux-Puits
Cadastre : 1811 A 97 ; 1987 A1 123
Précisions Communauté de communes du Perche

Pour sa partie la plus ancienne (corps de bâtiment en rez-de-chaussée), l'édifice remonte probablement au 16e ou 17e siècle, comme en témoignent ses caves voûtées. En 1801, date à laquelle la paroisse de La Gaudaine est rattachée à celle de Brunelles, le presbytère est vendu à M. Virlouvet, qui y fait des travaux en 1826 (date portée sur le pignon nord). La commune le lui rachète en 1849, pour rétablir son usage presbytéral : à cette date il est décrit comme comprenant "une chambre froide, une chambre à feu, un four à pain et une cave voûtée". Un premier projet d'agrandissement, dressé par l'agent voyer Joseph Valet en 1849, n'est pas respecté : en remplacement, un corps de bâtiment à un étage carré est accolé au sud du bâtiment préexistant. En 1854, Valet dresse un nouveau plan pour une autre campagne de travaux qui intervient la même année (ajout d'un corps de bâtiment à usage de bûcher, d'écurie et de latrines). Le mur qui clôt le jardin est reconstruit à la même époque.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 17e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1826, porte la date, daté par source
1849, daté par source
1854, daté par source
Auteur(s) Auteur : Valet Joseph, agent voyer, attribution par source

Le presbytère se situe à l'est de l'église paroissiale. Il comprend deux corps de bâtiment juxtaposés : le premier, au sud, s'élève sur un étage carré, le second, au nord, est en rez-de-chaussée : sous ce dernier, deux caves voûtées sont percées sur leurs murs longitudinaux de trois ouvertures en arc brisé. La première donne accès à la première cave, la seconde sépare les deux caves et la troisième sert de placard mural, compartimenté par deux piédroits. Les murs sont en moellons de calcaire et de silex couverts d'un enduit. Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en pierre de taille de calcaire et de grès. Les toits sont à longs pans couverts en tuile plate.

Murs calcaire
grès
silex
enduit
moellon
Toit tuile plate
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 626. Presbytère : vente, devis, baux. 1846-1920.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 4432 à 3 P 4437. Plans cadastraux de 1811. (par M. Degrez, géomètre première classe ; M. Terrier, ingénieur en chef ; M. Jubault, maire).

Documents figurés
  • Plan d'aménagement du presbytère, le 11 janvier 1854. /par Vareau (architecte). (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 626).

  • Projet d'agrandissement du presbytère/dressé par l'agent voyer, Joseph Valet, en 1849. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 626).

  • Cadastre napoléonien de 1811, commune de la Gaudaine, section A. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 4433).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Casses Laetitia - Maillard Florent