Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg

Dossier IA28000172 réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiées maison, mairie, école, remise
Dénominations bourg
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Margon
Lieu-dit : Bourg
Précisions commune fusionnée après inventaire Arcisses

Le vieux bourg de Margon semble être lié, dès le 17e siècle, à la famille Radray, dite seigneurs de Margon. Le Pavillon (ancien manoir) ainsi que le presbytère étaient probablement les seules habitations face à l'église paroissiale Notre-Dame-de-Carmel jusqu'à la fin du 18e siècle. Il faut attendre la seconde moitié du 19e siècle, et surtout le début du 20e siècle, pour que le vieux bourg se développe, avec la construction de nouvelles maisons et de l'ancienne mairie-école. De nos jours, le bourg administratif de Margon se trouve en contrebas de la route nationale n° 23. L'avenue de Paris qui va de Margon à Nogent-le-Rotrou présente une architecture très homogène et cohérente : l'ensemble des constructions semble dater de la première moitié du 20e siècle. Plusieurs de ces maisons présentes le long de l'avenue de Paris, figurant en plan en 1811 sur la commune de Margon, ont été rattachées tardivement à la ville de Nogent-le-Rotrou. Le vieux bourg comprend, sur le cadastre de 1811, cinq maisons, toutes remaniées et reconstruites pour deux d'entre elles. Il s'est agrandi d'une quinzaine de nouvelles constructions (à vocation résidentielle) à la fin du 20e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Le bourg de Margon se divise en deux parties : - Le vieux bourg regroupe un ensemble de constructions de la fin du 19e et du début du 20e siècle. Leur murs en moellons de calcaire, généralement couverts d'un enduit plein, reposent sur un solin en moellons de meulière et calcaire. Les encadrements, les chaînages d'angle et les corniches sont en brique. Seules deux maisons disposent de chaînages d'angle et d'encadrements en pierre de taille de calcaire. Les toits sont majoritairement à longs pans en tuile plate ou mécanique. - L'actuel bourg de Margon ne comprend que des constructions récentes. Quelques fermes, converties en habitation, et quelques maisons, s'apparentant à celles du vieux bourg, se situent sur l'avenue de Paris.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir. 3 P 4763 à 3 P 4771. Plans cadastraux de 1811. par Terrier, ingénieur vérificateur ; Barberi, géomètre de 1ère classe ; Sortais, maire.

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, commune de Margon, section C. 1811. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 4766).

  • Margon, vue d'ensemble. Carte postale ancienne, début 20e siècle. (Archives départementales d'Eure-et-Loir).

Bibliographie
  • Les noms des lieux-dits en Eure-et-Loir. Tome 23, canton de Nogent-le-Rotrou. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, E 2).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Casses Laetitia - Maillard Florent