Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourges (Cher) : chapelle du lycée professionnel Jacques Cœur, 8 verrières de Jean Mauret

Dossier IM18001576 réalisé en 2015
Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Cher
Adresse Commune : Bourges
Adresse : 108 rue Jean Baffier

En 2008, alors que la chapelle (1862) du lycée Jacques Cœur est complètement réaménagée et divisée en plusieurs niveaux par l'atelier Carré d'Arche (architecte Jean-Pierre Prin), Jean Mauret est sollicité pour proposer un projet de création pour les roses quadrilobées ouvrant sur le futur amphithéâtre (troisième niveau). A cette date, les 8 roses concernées sont fermées par du verre cathédrale (6 baies) ou par des grisailles XIXe et on envisage, dans un premier temps, de placer des nouveaux vitraux seulement dans les six premières baies. Cependant, le projet évolue assez rapidement et il est finalement décidé d'élargir le projet aux huit roses de l'amphithéâtre. Le devis rédigé en novembre 2008 est accepté le mois suivant et les vitraux sont facturés en juin 2009.

Dans le chœur, quatre roses (baies 0, 1, 2, 3) conservent leurs vitraux d'origine (grisailles XIXe).

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates 2009, daté par source, porte la date
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

L'amphithéâtre établi au troisième niveau de l'ancienne chapelle néogothique du lycée Jacques Cœur ouvre actuellement sur huit roses quadrilobées (baies 5 à 12). Chacune de ces roses surmonte deux lancettes actuellement clôturées de verres transparents ou obturées. Le plancher de la salle de l'amphithéâtre coupe ces lancettes à mi-hauteur.

Les roses réalisées par Jean Mauret sont très colorées et lumineuses. Leur composition générale consiste en des bandes de carrés très déformés et bousculés. Une grande diversité de verres a été utilisée : verres transparents (textures et degrés de transparence très variables), verres industriels, verres gris et blancs opalescents, centres de cives transparentes (baie 11), verres noir, jaune, rouge, orange, bleu, vert, jaune sélénium, rose à l’or. Le jaune d’argent a servi ponctuellement à transformer certains tons et à les rendre encore plus lumineux. Certains verres plaqués sont gravés à l'acide (bandes) ou à la meule (points).

Les centres des roses 0, 7 et 8 présentent une armature formant une croix dont les branches sont placées verticalement et horizontalement. Les autres roses ont une armature formant une croix dont les branches sont placées en diagonales. Cette différence semble dater de l'origine du bâtiment.

Trois roses sont conservées à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. Elles ont été réalisées en anticipation d'une éventuelle commande (finalement non aboutie) des autres roses de l'édifice (baies 4, 13 et 14).

Catégories vitrail
Structures baie libre, 8
Matériaux verre
plomb
Précision dimensions

Diamètre : 150. Dimensions approximatives.

Inscriptions & marques inscription concernant l'auteur, sur l'oeuvre
date, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

JM 09

États conservations bon état
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie