Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourges : jardin public des Prés Fichaux

Dossier IA18003109 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Jardin des Prés Fichaux
Parties constituantes non étudiées fabrique de jardin, bassin, clôture de jardin, allée régulière, belvédère de jardin, pièce d'eau, théâtre de jardin, escalier, mail
Dénominations jardin public
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Bourges 1er Canton
Adresse Commune : Bourges
Adresse : boulevard de la République
Cadastre : 2016 HV 589

En 1920, la commune de Bourges décide d'assainir ce quartier marécageux, alors dénommé Pré-Fiscal, en y créant un jardin. L’année suivante, la conception est confiée à l’architecte-paysagiste Paul Marguerita, attaché au service des Jardins de la ville de Bourges, auteur de nombreux jardins berruyers et nommé architecte-paysagiste par le maire Henri Laudier. Son premier projet est une création composite, rappelant les jardins publics éclectiques de la deuxième moitié du 19e siècle, caractérisée par l’inscription d’un aménagement régulier dans un ensemble paysagé. Inspiré par l'exposition des Arts Décoratifs de Paris, Paul Marguerita imagine un jardin régulier et géométrique qui prône un retour au clacissisme, conformément au goût contemporain. Les travaux commencent en 1924 et le jardin est inauguré le 30 juin 1930.

Période(s) Principale : 1ère moitié 20e siècle , daté par source
Auteur(s) Auteur : Marguerita Paul,
Paul Marguerita (1886 - 1942)

Architecte paysagiste à la ville de Bourges entre les deux guerres. Sous les ordres d'Henri Laudier (sénateur maire de Bourges) a dessiné le jardin des Prés-Fichaux et quelques autres squares situés, entre autres, Place Mc Donald et rue Jean de Berry. Archives départementales du Cher : 1 Ph 10


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte paysagiste, attribution par source, attribution par travaux historiques
Personnalité : Laudier Henri,
Henri Laudier

Maire de Bourges (1919-1943)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par travaux historiques

Ce jardin de style Art Décoratif, exprimé par un tracé régulier et des formes géométriques, se déploie sur un terrain triangulaire de 4,7 ha. Il est structuré par des rideaux de tilleuls, de charmilles et d'ifs taillés. Les allées et différents parterres et pièces de gazon sont bordés de plates-bandes de fleurs. L'une des entrées ouvre la perspective vers un boulingrin composé d'un tapis vert central. Deux allées parallèles au tapis de gazon sont bordées d'ifs taillés en arcade. Le boulingrin se termine par une pièce d'eau où repose la statue de la Pêcheuse et l'enfant. Cet aménagement dessert à l’ouest et à l’est deux bosquets entourés de cyprès taillés. Le bosquet de Pan, à l’ouest, est agencé autour d’un canal qui mène à un bassin hémisphérique dominé par une statue du dieu. Le bosquet du théâtre de plein air, à l’est, accueille un amphithéâtre dont l’hémicycle est encadré d'un alignement de peupliers d'Italie. Cet ensemble est prolongé par le bosquet de l’Atrium. Il est ponctué d’un bassin rectangulaire où est érigée la statue de la Ménade. Un alignement de platanes se développe à l’extrémité nord du jardin tandis qu’à l’est, un mail de tilleuls longe l'espace des jeux d'enfants. Signalons la disparition de plusieurs sculptures qui ornaient le jardin : les Béliers et Autruches de Le Bourgeois, le Bûcheron de Richer, les vases de Sèvres de Patout, Les Centaures (marbre) de Monard.

Plans jardin régulier
Élévations extérieures jardin de niveau
Jardins bosquet, boulingrin, massif de fleurs, parterre de gazon, plate-bande
Techniques sculpture
céramique
Représentations scène de pêche, dieux, enfant, femme, nu
Précision représentations

L’Éternelle tourmente de Coulhon, les Béliers et Autruches de Le Bourgeois (disparu), le Bûcheron de Riché (disparu), le cadran solaire et la Ménade de Valette, les vases de Sèvres de Patout (disparus), Dieu Pan (céramique), le Paysan et le Laboureur de Dalou, Les Centaures (marbre) de Monard (disparu), Diane Surprise de Blanchard - remplacée par La Femme à la carpe ou La Pêcheuse et l'enfant (pierre reconstituée) de Popineau, Masculin (copie en bronze de l'Esclave de Michel Ange) par Joseph Bernard.

Mesures :

Le jardin des Prés Fichaux possède le label "Jardin remarquable" depuis 2004. Ce label est décerné par le ministère de la Culture. Le jardin s’est également vu attribuer le label "Patrimoine XXe".

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1990
Précisions sur la protection

Le jardin en totalité, y compris la clôture, les fabriques les ornements et la statuaire conçus en même temps que lui (cad. HV 2, 3, 589) sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 19 novembre 1990.

Annexes

  • Liste des statues mentionnées au Jardin des Prés Fichaux lors de l’inventaire du jardin réalisé en juillet 2003.

    Le jour de l'inauguration, les statues suivantes étaient présentes dans le jardin :

    -L'Eternelle tourmente de Coulhon

    -Les Béliers et Autruches de Le Bourgeois

    -Le Bûcheron de Riché

    -Le Cadran Solaire de Valette

    -Les vases de Sèvres de Patout

    -Dieu Pan en céramique, de Dalou

    -Les Centaures en marbre, de Monard

    -La Ménade de Valette

    -Diane Surprise, de Blanchard

    En 1933, Le Paysan de Dalou est créé en pendant du Bûcheron. En 1948, la sculpture Diane Surprise est retirée du fait de sa fragilité et remplacée par La Femme à la carpe de Popineau. Au fil du temps, les sculptures ont subi des dommages importants et les statues suivantes ont disparu : les Centaures, Le Bûcheron (Le Bûcheron ou La Forêt de La Londe pourrait se trouver au lycée Henri Brisson à Vierzon), les Béliers et Autruches et les vases de Sèvres.

    Aujourd'hui, le public peut voir :

    -Le Laboureur de Dalou

    -La Femme à la carpe ou La Pêcheuse et l'enfant en pierre reconstituée, de Popineau

    -Un Masculin en bronze, copie de l'Esclave de Michel Ange

    La plupart des statues ont été réalisées par la manufacture de Sèvres. Elle utilisait des procédés qui permettaient de reproduire et de multiplier des œuvres en pierre et en bronze à la demande des villes.

    Le mobilier se compose d'une table d'orientation en céramique de Paul Marguerita.

Références documentaires

Bibliographie
  • CHAUCHAT, Françoise, CHAUCHAT, Guy. Région Centre : Parcs et Jardins à leur apogée. Conseil régional du Centre et l'Agence pour le développement des activités touristiques et culturelles, 1993.

  • FURIC, Stéphanie. Inventaire des parcs et jardins en région Centre : Bourges, Jardin des Prés Fichaux. [Dossier APJRC réalisé dans le cadre de ses études à l’Institut national d’horticulture d’Angers]. Juillet 2003.

  • HUCLIEZ, Marielle, LEROUX, Jean-Baptiste. Découvrir les plus beaux jardins Berry et Gâtinais. In Les Parcs de France. (La Maison Rustique). Paris : Flammarion, avril 1996.

  • LUCINGE, Françoise de. Premier Inventaire des parcs et jardins en région Centre : Bourges, Jardin des Prés Fichaux. Union Régionale des CAUE pour le département du Cher. Mai 1992. [dossier APJRC].

  • MARCERON, Roland-Marie. Mettre en valeur le patrimoine par le végétal : Le Jardin des Prés-Fichaux à Bourges. [8èmes Assises nationales des villes et villages fleuris.] Angers : 2000.

  • WEILL, Joëlle, DIJOUX, G., THIEMPONT. Pré-Inventaire des parcs et jardins d’intérêt historique, botanique et paysager du Centre : Bourges, Jardin public des Prés Fichaux. Ministère de la Culture, direction de l’architecture et du patrimoine et Ministère de l’écologie et du développement durable. Juillet 1987. [dossier].

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire - Potillion Charlène
Charlène Potillion

Chargée d'études (Association parcs et jardins de la Région Centre-Val de Loire)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Quentin Michèle
Michèle Quentin

Déléguée de l'association Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.