Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Brenne : ferme 01

Dossier IA36010627 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées logement, grange, étable, pigeonnier, cour
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
Adresse Commune : Lureuil
Lieu-dit : Brenne
Cadastre : 2015 D 119, 153, 1194 ; 1812 D 65 à 68

Le lieu-dit "Braine" apparait sur la carte de Cassini (vers 1760). Déjà au 12e siècle, le toponyme ("foreste (...) Brenie") est utilisé pour désigner une forêt aujourd'hui disparue qui se trouvait dans ce secteur de Lureuil (Clouzot 1905).

Le plan cadastral de 1812 montre quatre bâtiments répartis autour d’une cour. Deux d’entre eux étaient implantés à l’emplacement de la grange-étable et de l’ancienne grange remaniée contiguë au logement actuel. Les deux autres ont disparu à partir de 1888 (démolition indiquée dans les matrices cadastrales). Les mêmes matrices mentionnent une construction nouvelle en 1860 (bâtiments au nord de la cour).

La grange-étable paraît avoir été bâtie (ou rebâtie) dans le dernier quart du 19e siècle. Le logement a été modifié au milieu du 20e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates 1860, daté par source

La ferme se compose de trois bâtiments principaux : un logement, une ancienne grange en partie remaniée en logement et une grange-étable.

Au nord de la cour, le logement, enduit et en rez-de-chaussée à comble à surcroît, est orienté est-ouest. Ses accès sont en mur gouttereau et en mur-pignon ; son toit, à longs pans et à pignons couverts, en tuile plate mécanique.

Une ancienne grange en partie remaniée et une ancienne petite étable sont alignées au logement, à l’ouest. Leurs murs, partiellement enduits, sont en moellons de grès (majoritaire) et de calcaire. Les bâtiments, à toits en tuile plate mécanique, s’ouvrent en murs gouttereaux sud. Leurs charpentes sont à arbalétriers et à poinçon montant de l’entrait. La grange-étable, à l’est de la cour, est partiellement enduite (sur moellons de calcaire). Son toit, à longs pans et à pignons couverts, est en tuile plate. Ses accès sont en mur-pignon et en mur gouttereau. Le bâtiment possède un bas-côté en appentis (tôle ondulée) longeant le mur gouttereau est. Le pigeonnier, situé en haut du mur-pignon nord, est en pierre calcaire (baie cintrée) et en briques (trous de boulin latéraux).

Murs enduit
calcaire moellon enduit partiel
grès moellon enduit partiel
Toit tuile plate, tuile plate mécanique
Étages rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
appentis
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales de Lureuil ; 1 G 3 ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de diminution.

Documents figurés
  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 105).

Périodiques
  • CLOUZOT, Étienne (éd.). Cartulaire de l’abbaye de Notre-Dame de la Merci-Dieu autrement dite de Bécheron au diocèse de Poitiers. Archives historiques du Poitou, tome 34, 1905.

    p.347-348
(c) Parc naturel régional de la Brenne ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Benarrous Renaud