Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cales dites cale abreuvoir en long et cale en tablier à quai incliné (port de Recouvrance)

Dossier IA45002892 inclus dans Port dit port de Recouvrance réalisé en 2009

Fiche

Précision dénomination cale abreuvoir en long simple
cale en tablier à quai incliné
Dénominations cale
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Orléans
Hydrographies Loire la
Adresse Commune : Orléans
Adresse : quai Barentin , quai Cypierre

Au milieu du XVIIIe siècle, la construction d'un nouveau pont, en remplacement de celui des Tourelles, déclenche une campagne de travaux sur les quais. En aval du pont, l'intendant Cypierre fait construire, à partir de 1768, un quai qui a conservé son nom entre le pont Royal et la porte Barentin. La démolition du mur de ville longeant ce quai est réclamée en 1770. Malgré le procès-verbal de réception des travaux du quai daté de 1771, il semble que tout ne soit pas achevé. Des travaux sur le port de Recouvrance sont encore attestés en 1773. La "confection des quais et leur décoration" semblent terminés le 7 décembre 1775 puisque le "public ressent l'avantage de l'utilité et de la commodité qu'ils procurent" (le plan de Letourny daté de 1777 figure d'ailleurs une "nouvelle rampe" à cet emplacement). Entre 1835 (projet approuvé) et 1837, un glacis pavé est réalisé le long du quai Barentin, en face du nouvel entrepôt (au niveau du Boulevard Jean Jaurès). Il est difficile de savoir à quoi correspond ce glacis, les plans anciens ne figurant pas de changement particulier à cet endroit pour cette période. En revanche, les plans de 1828 et de1844 figurent une grande cale (abreuvoir en long) implantée entre la rue de l'Ecu d'Or et la rue Rose (actuelle rue Stanislas Jullien). Au niveau de cette dernière rue se trouve un renflement de l'ouvrage empiétant sur le fleuve. Un simple perré relie ce renflement et la cale abreuvoir simple du Chemin des Princes (actuel boulevard Jean Jaurès). La grande cale est probablement l'ouvrage construit entre 1770 et 1775. A partir de 1845, les plans montrent que la grande cale est prolongée vers l'aval jusqu'au Chemin des Princes : à la place du renflement se trouve alors un décalage dans l'alignement. Ce décalage est encore visible aujourd'hui. La cale du XVIIIe siècle a donc été prolongée vers l'aval par une autre cale (une cale en tablier à quai incliné) vers 1844. La cale de 1844 est de nouveau prolongée vers l'aval jusqu'au niveau de la rue de l'Ecu Saint-Laurent durant les années 1860 (voir les plans de 1864 et 1868). La petite cale abreuvoir simple située vis à vis du Chemin des Princes est alors déplacée vers l'aval. L'ouvrage actuel se compose donc d'une cale initiale construite en 1770-1775 (entre la rue de l'Ecu d'Or et la rue Stanislas Jullien) prolongée vers l'aval vers 1844 jusqu'au boulevard Jaurès et prolongée de nouveau vers l'aval durant les années 1860 jusqu'à la rue de l'Ecu Saint-Laurent (au delà du pont Joffre).

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle

L'ouvrage est situé rive droite en aval du pont Royal. Il est constitué de deux cales, une cale abreuvoir en long en amont et une cale en tablier à quai incliné en aval, ne formant qu'un seul ouvrage aujourd'hui. La partie amont (cale abreuvoir en long) est caractéristique des glacis du XVIIIe siècle (pente forte dirigée vers le fleuve). Elle mesure environ 250 mètres. La bordure du glacis côté fleuve est renforcée par une rangée de grandes pierres et plusieurs rangées de pavés plus petits. La partie aval (cale en tablier) est constituée d'une surface pavée terminée par un quai incliné (droit sur certaines sections, notamment sous le pont Joffre) du côté de la Loire. Quelques escaliers assurent l'accès au fleuve. L'ensemble mesure environ 530 mètres de long. Les bordures côté fleuve ne sont pas homogènes dans la partie aval de l'ouvrage. Il n'y a pas d'organeaux visibles sur la cale de Recouvrance mais peut-être existent ils sous la terre et l'herbe recouvrant l'ouvrage.

Murs pierre
Typologies cale abreuvoir en long simple : cale à pente forte perpendiculaire au fleuve et qui descend jusqu'à l'eau

Numéro de l'ouvrage dans la base DIREN : 45234-2 et 45234-3.

Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie