Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Calvaire : Ferme

Dossier IA28000508 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées laiterie, fournil, remise, écurie, étable
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Brou
Adresse Commune : Frazé
Lieu-dit : Le Calvaire
Cadastre : 1813 B2 235, 236 ; 2016 OB 166
Précisions

Probablement édifiée pour les seigneurs de Frazé, cette ferme semble avoir été construite au 18e siècle, comme tend à le montrer la structure en pan de bois à grille du logis et de la dépendance attenante - le bâtiment le plus ancien - ainsi que sa pente de toit assez prononcée. Celui-ci est l'unique bâtiment présent au Calvaire sur le plan des seigneuries de Frazé, La Ferrière, Le Châtellier et La Flohorie, datant du troisième quart du 18e siècle. Présente sur le plan cadastral de 1813, la laiterie est le second bâtiment construit à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle. Le fournil est édifié en 1868 pour la famille Thiroux de Gervilliers, propriétaire du château (mention des matrices cadastrales). Le domaine passe ensuite entre les mains de Joseph Dulong de Rosnay qui développe la ferme en construisant un quatrième bâtiment (alignement d'une bergerie (?), d'une étable et d'une écurie) au début du 20e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1868, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Thiroux de Gervilliers Alexandre, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Dulong de Rosnay Joseph, commanditaire, attribution par source

La ferme se situe au nord-ouest du bourg, face au château et séparée de celui-ci par le ruisseau de la Foussarde. Elle comprend quatre bâtiments :

- En rez-de-chaussée, le bâtiment principal possède des murs en pan de bois hourdés en torchis, reposant sur un solin maçonné en moellons de silex. Il abrite le logis (salle et chambre), une cave en façade postérieure, ainsi que deux petites dépendances (de fonctions indéterminées). Une lucarne à la capucine permet l'accès au comble à usage de grenier.

- La laiterie aux murs en terre crue, reposant également sur un solin maçonné en silex, conserve un évier creusé en pierre de taille de grès ferrugineux (roussard), ainsi que des étagères murales en bois.

- De construction similaire au précédent, le troisième bâtiment abrite le fournil, la voûte du four accolée à un petit toit à porcs, et une dépendance à la fonction indéterminée. En alignement au nord, se situe un hangar servant de remise.

- Le quatrième bâtiment (écurie, étable et bergerie (?)) est construit en brique, à l'exception de la façade principale de la partie étable et écurie, édifiée en moellons de silex couverts d'un enduit à pierre vue. Parmi les larges ouvertures aux encadrements en brique, deux lucarnes pendantes dont les toits à croupe sont couronnés d'un épi de faîtage, donnent accès au vaste comble servant de grenier. A l'instar des autres constructions commandées par Joseph Dulong de Rosnay à Frazé mais également à La Croix-du-Perche, le plancher est constitué de voûtains en terre cuite que séparent des poutrelles métalliques.

Murs torchis pan de bois enduit
silex moellon enduit
bauge
brique
Toit tuile plate, matériau synthétique en couverture
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
États conservations menacé, inégal suivant les parties
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267. Matrices cadastrales.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267
Documents figurés
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : 3 P 6748 - 6766
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent