Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Centre nautique d'Orléans-La Source (avenue du Président John Kennedy)

Dossier IA45002472 réalisé en 2018

Fiche

Appellations Centre nautique d'Orléans-La Source
Dénominations piscine
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans
Adresse Commune : Orléans
Adresse : avenue du Président John Kennedy
Cadastre : 2017 EK 21

Construit entre 1969 et 1972, le centre nautique d'Orléans-La Source est l’œuvre d'un couple d'architectes : Claude-André Lefèvre (1930-2013) et Jeanne Leblanc-Lefèvre (?). Il est installé sur des terrains acquis par la commune d'Orléans en 1959 et reconnus officiellement comme partie intégrante du territoire communal par arrêté préfectoral en 1962. Le projet d'origine prévoyait que le centre nautique soit installé dans une partie du nouveau quartier réservée au campus dont Olivier-Clément Cacoub (1920-2008) avait été désigné comme architecte en chef. Finalement, le centre nautique est construit en dehors de ce périmètre, mais à proximité immédiate. Cacoub reste néanmoins architecte en chef du projet sur le plan administratif, tandis que les Lefèvre sont désignés comme architectes d'opération. Le rez-de-chaussée surélevé, où se situent les bassins, est détruit à l'été 2018 dans le cadre d'un projet de réhabilitation mené par la commune afin de mettre aux normes l'équipement. L'équipe constituée pour construire le nouveau bâtiment est composée de l'atelier Arcos Architecture, Gilles Leverrier et Brigitte Barbier (pour les aménagements paysagers).

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1969, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lefèvre Claude-André, architecte, attribution par source
Auteur : Leblanc-Lefèvre Jeanne, architecte, attribution par source
Auteur : Cacoub Oliver-Clément, architecte des Bâtiments civils, attribution par source

Le bâtiment est situé dans la partie nord du quartier de La Source, au sud-est du campus universitaire dans une zone mixte où cohabitent équipements publics et habitations. Il est composé de deux ailes disposées en équerre qui s'articulent autour d'un espace en herbe donnant sur l'avenue du Président John Kennedy. Les maçonneries en béton armé du sous-sol semi-enterré supportent la structure porteuse en lamellé-collé du rez-de-chaussée surélevé. Celle-ci est composée de poteaux et de poutres placés à intervalles réguliers et formant des losanges qui se répètent le long des façades de l'édifice situées au niveau des bassins de natation. Cette charpente de losanges accueille des verrières avec huisseries métalliques au niveau des élévations situées sur le jardin et est recouverte de coques bombées aux arrêtes vives composées de polyester sur les façades opposées et sur les travées situées à chaque extrémité des ailes des façades sur jardin. La forme losangique donne à la toiture un profil en sheds, mais dont les deux pans sont inclinés. Celle-ci est composée de panneaux de plastique translucide à la teinte jaune. La partie du sous-sol semi-enterré située en avancée sur la rue Beaumarchais par rapport aux bassins est, quant à elle, couverte d'une toiture en terrasse. Le hall d'entrée de l'édifice se situait dans cette partie semi-enterrée du bâtiment (abritant également les locaux techniques). Il distribuait ensuite des vestiaires (femmes à gauche et hommes à droite). Les nageurs accédaient au niveau des bassins par un escalier droit. Ces derniers étaient au nombre de trois : le bassin d'apprentissage dans l'aile orientale, celui de plongeon et celui dit sportif (50 mètres) dans l'aile nord où des gradins étaient disposés le long de la façade nord. Cette dernière était percée d'une deuxième entrée destinée au public des manifestations sportives.

S'inscrivant dans la politique nationale de construction de piscines lancée à partir de 1961, cet équipement est représentatif des recherches esthétiques menées par les architectes sur ce type de bâtiments malgré l'existence de modèles agréés par l’État. Il est également emblématique en ce qui concerne l'utilisation de matériaux relativement innovants pour l'époque : bois lamellé-collé, polyester, plastique.

Murs verre mur-rideau
matériau synthétique en gros oeuvre mur-rideau
bois
béton béton armé
Toit matériau synthétique en couverture
Plans plan régulier en L
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé
Couvrements charpente mixte apparente
Couvertures terrasse
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en maçonnerie

Édifice labellisé "Patrimoine du XXe siècle" le 22 mars 2016.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • DRAC Centre-Val de Loire. Mission de coordination de l'architecture et du patrimoine. Loiret, Orléans-La Source, centre nautique de La Source (fiche du label "Patrimoine XXe siècle"). 2015.

Bibliographie
  • NALE, Elise. L’État et architecture. Le cas des piscines publiques construites en France (1961-1976). [en ligne]. In MARANTZ, Éléanore. L'Atelier de la rechercher. Annales d'histoire de l'architecture # 2015 #, actes de la journée des jeunes chercheurs en histoire de l'architecture du 22 octobre 2015. Paris : HiCSA, 2016 [11 octobre 2018], p. 48-64. Accès Internet : <URL : https://hicsa.univ-paris1.fr/documents/pdf/PublicationsLigne/JE%20Marantz_2016/04_Nale.pdf>

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Cornilleau Florence