Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Charles

Dossier IA45002425 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Charles
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 1 rue Porte-Madeleine
Cadastre : 1994 AY 2

Les travaux de construction de l'hôpital général débutèrent immédiatement après le 15 juillet 1675, date de l'approbation des plans du futur édifice. Une première chapelle fut établie en bordure de la rue Porte-Madeleine, bénite le 27 novembre suivant par Mgr du Cambout de Coislin, évêque d'Orléans.

Probablement trop exigüe, elle fut désaffectée et remplacée par la chapelle actuelle édifiée d'après les plans de l'architecte Jacques V Gabriel (1667-1742), dessinés vers 1697-1698 et paraphés le 11 avril 1712 par Mgr Fleuriau-d'Armenonville, évêque d'Orléans. L'édification commença en 1713, la première pierre de l'autel fut posée le 4 septembre 1716 et la bénédiction de l'édifice inachevé prononcée le 22 mai 1717, sous le vocable de saint Charles Borromée, en mémoire du dévouement exemplaire de l'évêque pendant la peste qui ravagea Milan en 1576.

La chapelle se composait alors d'un chœur, d'un transept et d'une nef à une seule travée obturée par un mur en pan de bois essenté d'ardoises - au lieu des quatre travées et du portail monumental initialement prévus par Gabriel.

En 1727, une tribune fut ajoutée dans le bras oriental du transept, puis l'édifice resta en l'état près d'un siècle et demi.

En 1845, une tribune fut aménagée derrière le chœur sur lequel elle ouvrait par deux fenêtres, au deuxième niveau du bâtiment jouxtant la chapelle. Cette tribune fut ensuite transformée en oratoire, destiné aux religieuses desservant l'hôpital général et bénit le 11 septembre par Mgr Dupanloup, évêque d'Orléans. En 1855, l'administration des Hospices civils d'Orléans décida son achèvement ; les travaux furent confiés à Pierre-Charles Thuillier, l'un des architectes de l'hôtel-Dieu voisin inauguré en 1844, qui reprit les plans de Gabriel sans toutefois respecter entièrement le projet : il n'augmenta la nef que de deux travées car une travée supplémentaire aurait empiété sur la rue. Le mémoire des travaux d'agrandissement à effectuer fut présenté le 25 juin 1861.

Le fronton, également exécuté avec des variantes, fut orné des groupes de la Religion et de la Charité, réalisés par le sculpteur Vital-Dubray (1813-1892) en vertu d'un traité approuvé le 20 avril 1861 stipulant l'obligation de réceptionner les modèles avant le 12 décembre suivant. Les groupes furent mis en place en novembre 1862 et le solde fut versé le 23 mars 1863. Vital-Dubray réalisa également les reliefs en bronze du portail. Les sculptures ornementales ("de second ordre" selon les termes du marché du 15 avril 1861) furent exécutées par Libersac, sculpteur parisien. La chapelle terminée par René Demond, successeur de Thuillier, fut bénite le 26 mai 1864 par Mgr Dupanloup.

La grille d'entrée de style Louis XV, dessinée par Thuillier, fut exécutée par le ferronnier orléanais Gaillard-Aubin.

La chapelle fut l'objet de nombreuses campagnes de consolidation et de restauration parmi lesquelles : réfection et remise en plomb des fenêtres en 1876, restauration partielle des vitraux en 1902 puis 1914, réfection partielle de la toiture en 1911 et 1912, consolidation des murs en 1924 en raison de la présence d'importantes lézardes, nouvelle réfection en 1932, aménagement extérieur en 1959, restauration de la façade occidentale en 1982, travaux de couverture et de zinguerie du fronton en 1994. Les groupes ornant les rampants du fronton, menaçant ruine, furent déposés en 1989 et sont actuellement entreposés en extérieur dans l'enceinte du centre hospitalier.

La chapelle fut fermée au public le 20 septembre 1993 en raison de son état de vétusté et fait actuellement l'objet de mesures à visée conservatoire (mise hors d'eau et hors d'air).

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1713, daté par source
Auteur(s) Auteur : Gabriel Jacques V, architecte,
Auteur : Thuillier Pierre-Charles, architecte,
Auteur : Demond René, architecte,
Auteur : Dubray Vital-Gabriel, dit(e) Vital-Dubray,
Vital-Gabriel Dubray , dit(e) Vital-Dubray (1813 - 1892)

Élève de Jules Ramey à l’École des beaux-arts de Paris, il expose pour la première fois au salon de 1840.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur,
Auteur : Gaillard-Aubin, ferronnier,

Construite dans le prolongement de l'aile médiane de l'hôpital général, la chapelle adopte un plan en croix latine non orienté et se compose d'un chœur dirigé vers le sud, d'une nef à un seul vaisseau et à trois travées et d'un transept, également à un seul vaisseau, de grandes dimensions : celui-ci était en effet réservé aux pensionnaires de l'hôpital général (en grand nombre), le bras oriental était affecté aux femmes et le bras occidental aux hommes. Le règlement de l'hôpital général stipulait en effet qu'hommes et femmes, sauf liés par le mariage, ne devaient jamais se rencontrer.

Le couvrement de la nef est constitué de voûtes d'arêtes séparées par des bandeaux à simple rouleau reposant sur des pilastres à chapiteau dorique. L’accès aux bras du transept est assuré par une large ouverture en anse de panier. La croisée, surmontée d'une coupole en anse de panier posée sur un entablement, et les bras du transept sont couverts d'un lambris enduit.

La tribune de l'orgue est placée dans le bras oriental du transept.

Les ferronneries d’origine des portes intérieures datent du premier quart du 18e siècle.

Les murs sont en moellons enduits et les encadrements, jambages, corniches, plates-bandes, encoignures et le décor de la façade principale (rampants du fronton, chapiteaux, triglyphes) en pierres de taille provenant des carrières de Malvaux (Nièvre), Bourré (Loir-et-Cher) et Apremont (Cher). Les sculptures de la façade sont en calcaire de Conflans-Sainte-Honorine.

Les murs extérieurs de la nef sont partagés par deux contreforts en trois registres verticaux dans lesquels s'inscrivent les baies.

Au nord, la façade monumentale de style néo-classique, accostée de deux tourelles d'angle, est percée d'une porte à cintre surbaissé inscrite dans une travée d'ordre dorique (à l'exception des chapiteaux de colonne), à colonnes jumelées soutenant un fronton sur les rampants duquel étaient assis les groupes de la Religion et de la Charité. Au-dessus, les pilastres jumelés sont couronnés de chapiteaux d'ordre corinthien. Au centre du fronton, figurent les armoiries de la ville d'Orléans (à trois cœurs de lys et au chef chargé de trois fleurs de lys). Jacques V Gabriel avait prévu de représenter le blason de l'évêque cardinal Monseigneur de Coislin (à trois fasces, échiqueté de deux tires).

Le mur en pan de bois élevé entre 1713 et 1717 à l'extrémité de la première travée de la nef pour clore l'édifice inachevé est toujours visible au niveau du comble.

Du fait de la liaison du chevet à l'aile médiane de l'hôpital général, deux fenêtres furent ouvertes en 1845 sur le chœur au deuxième étage afin de créer une tribune, transformée ensuite en oratoire par la communauté religieuse desservant l'hôpital.

La chapelle comporte une sacristie constituée de deux pièces reliées par un couloir auxquelles on accède par deux portes percées dans l'abside de chaque côté de la travée d'axe.

Murs pierre enduit
moellon
pierre pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'arêtes
coupole
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans
croupe
États conservations désaffecté, mauvais état
Techniques sculpture
vitrail
Précision représentations

Sur la façade, la frise est rythmée de triglyphes et ornée des Tables de la Loi, de l'Agneau couché sur le livre aux sept sceaux, de têtes d'ange et des Instruments de la Passion. Les chapiteaux de colonnes sont ornés d'oves, les chapiteaux de pilastre de volutes et de feuilles d'acanthe. Le portail est encadré d'oves et surmonté de festons des laurier, le blason est posé sur une branche d'olivier. Le fronton était surmonté d'une croix et or,é sur ses rampants des groupes de la Religion et la Charité.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1931/01/12
classé MH, 1997/07/17
Précisions sur la protection

La chapelle fut inscrite le 12/01/1931 puis classée le 17/07/1997.

Annexes

  • Documentation

    Jacques V Gabriel (1667-1742) était membre d'une célèbre famille d'architectes et parent avec Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) dont il fut l'élève. En 1686, il devint contrôleur général des bâtiments du roi ; en 1716, premier ingénieur des Ponts et Chaussées du royaume ; en 1734, premier architecte du roi et en 1735, il fut nommé directeur de l'Académie royale d'architecture. Il travailla, entre autres chantiers, à l'évêché et au pont de Blois, à de nombreux hôtels place Vendôme à Paris, à la chapelle de l'hôpital général et à la cathédrale d'Orléans. Il réalisa également des aménagements intérieurs au château de Fontainebleau et travailla à un projet pour la place royale de Bordeaux terminé par son fils.

    Pierre-Charles Thuillier fut nommé architecte des Hospices civils le 17 mai 1828. Il fut le concepteur, avec François Narcisse Pagot, de l'hôtel-Dieu inauguré en 1844 et assura l'achèvement de la chapelle Saint-Charles. Il donna sa démission le 29 mai 1863 en demandant à ne résigner sa charge qu'au 1er janvier 1864 et reçut alors le titre d'architecte honoraire.

    René Demond, successeur de Pierre-Charles Thuillier le 1er janvier 1864, fut architecte des Hospices civils jusqu'au 18 septembre 1865, date de son décès.

    OBJETS MOBILIERS

    Plaque en marbre ornée des houppes épiscopales, apposée au revers du mur du fond de la nef portant l'inscription : CETTE EGLISE A ETE COMMENCEE EN MDCXCVIII SUR LES PLANS DE GABRIEL CONTROLEUR Gal DES BATIMENTS DU ROI LES DEUX DERNIERES ARCADES ET LA FACADE DU NORD TERMINEES EN MDCCCLXIV ONT ETE BENIES LE XXVI MAI DE LA MEME ANNEE PAR M. DUPANLOUP EVEQUE D'ORLEANS M. DUREAU ETANT PREFET DU DEPARTEMENT DU LOIRET M.E. VIGNAT MAIRE DE LA VILLE PRESIDENT DE LA COMMISSION ADMINITRATIVE DES HOSPICES M. M. LECOMTE. LEVEAU. Vte DE MOROGUES. LESOURD. TOURNEMINE ADMINISTRATEURS M. THUILLIER ARCHITECTE.

    Éléments d'architecture déposés :

    Épi de faîtage en forme de bouquet de lis dans un vase, cuivre, h. totale = 190.

    La Religion et la Charité. Groupes sculptés en pierre ornant les rampants du fronton du portail de la façade principale.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de l'aumônerie du Centre Hospitalier Régional d'Orléans. Registres (1853-1864) des Hospices d'Orléans destinés à recevoir les actes de baptêmes, premières communions, confirmations, mariages et sépultures.

    centre hospitalier régional d'Orléans
  • Centre Hospitalier Régional d'Orléans. Ensemble de quatre dessins (plan, coupe longitudinale, élévation longitudinale orientale et élévation du portail) dressés par Jacques V Gabriel en 1697-1698.

    centre hospitalier régional d'Orléans
  • AD Loiret. Série H dépôt 2/IB/36-62. Donations : État des ouvrages à faire pour la confection de l'église (1188-1741) (DOINEL, Jules. Inventaire sommaire des Archives hospitalières d'Orléans antérieures à 1790, p. 62).

    Archives départementales du Loiret : Série IB/36-62
  • AD Loiret. Série H dépôt 2/IIB/3a. Donations. État des ouvrages à faire pour la confection de l'église (DOINEL, Jules. Inventaire sommaire des Archives hospitalières d'Orléans antérieures à 1790, p. 62).

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 2/IIB/3a
  • AD Loiret. Série H dépôt 2/IIE. Délibérations (1713-1741) (DOINEL, Jules. Inventaire sommaire des Archives hospitalières d'Orléans antérieures à 1790, p. 64-65).

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 2/IIE
  • AD Loiret. Série H dépôt 10/3O/6. Chemise Hôtel-Dieu : grille d'entrée et perron de la chapelle. Ensemble de trois dessins signés Thuillier et datés du 22 avril 1863.

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/3O/6
  • AD Loiret. Série H dépôt 10/3O/6. Chemise Chapelle : ensemble de plans dressés par Thuillier, datés du 21 décembre 1863.

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/3O/6
  • AD Loiret. Série H dépôt 10/30/22. Aménagements de la chapelle (1922-1931).

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/30/22
  • AD Loiret. Série X/273/1. Fondations de la chapelle (1861), ornementation de la façade (1862).

    Archives départementales du Loiret
  • AN. F/21/1888, dossier no 28 (1837).

    archives nationales : AN. F/21/1888
  • AN. F/21/2533, dossier no 16 (procès-verbal avec avis favorable du Conseil des Bâtiments Civils, séance du 17 janvier 1838).

    archives nationales : F/21/2533
Documents figurés
  • Plan de l'hôpital général, vers 1804 (CHR d'Orléans).

    centre hospitalier régional d'Orléans
  • Plan d'une grille et du pavage a faire au devant de la Chapelle des Hospices d'Orléans (papier, encre de chine, aquarelle, h = 44 ; l = 53,5). Dessin signé Thuillier et daté du 22 avril 1863 (AD Loiret, série H dépôt 10/3O/6).

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/3O/6
  • Détail au dixième d'exécution de la GRILLE a faire au devant de la Chapelle des Hospices d'Orléans (papier, encre de chine, aquarelle, h = 71 ; l = 50). Dessin signé Thuillier et daté du 22 avril 1863 (AD Loiret, série H dépôt 10/30/6).

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/3O/6
  • Détail au dixième d'exécution du PILASTRE de la GRILLE a faire au devant de la Chapelle des Hospices d'Orléans (papier, encre de chine, aquarelle, h = 58 ; l = 42,5). Dessin signé Thuillier et daté du 22 avril 1863 (AD Loiret, série H dépôt 10/30/6).

    Archives départementales du Loiret : Série H dépôt 10/3O/6
  • Plan (papier, plume, encre noire, lavis d'encre grise sur tracé de crayon graphite, h = 59 ; l = 46), daté de 1697-1698. Le dessin porte les inscriptions suivantes : Plan de Leglise afaire à lhospital gen (al) de la Ville d'Orléans, par les ordres de son Emminence Monseigneur Le Cardinal de Coislin pfait par le Sr Gabriel controlleur gen (al) des Bastimens du Roy. Paraphé suivant le marché de ce jour Onze Avril 1712 LG Ev' d'Orléans. Il a figuré à l'exposition A l'Ombre des rois Le Grand Siècle d'Orléans. Orléans, musée des beaux-arts, 29 juin-31 décembre 1999, n° 113, p. 77.

    centre hospitalier régional d'Orléans
  • Coupe longitudinale (papier, plume, encre noire, lavis d'encre grise sur tracé de crayon graphite, h = 42 ; la = 58) datée de 1697-1698. Le dessin porte les signatures suivantes : Projet et coupe du dedans de leglise de lhospital gen (al) D'Orléans, par le Sr Gabriel, Con (eur) gen (al) des Bastiments du Roy. Paraphé suivant le marché de ce jour Onze Avril 1712 LG Ev d'Orléans. Il a figuré à l'exposition A l'Ombre des rois Le Grand Siècle d'Orléans. Orléans, musée des beaux-arts, 29 juin-31 décembre 1999, n° 112, p. 77.

    centre hospitalier régional d'Orléans
  • Élévation longitudinale orientale (papier, plume, encre noire, lavis d'encre grise sur tracé de crayon graphite, h = 42 ; l =58 ) datée de 1697-1698. Le dessin porte les inscriptions suivantes : Elevation de la face du dehors de léglise des Hospital gén (al e) D'Orléans, par le Sr Gabriel, Con (eur) gén (al) des bastimens du Roy. Paraphé suivant le marché de ce jour Onze Avril 1712 LG Ev d'Orléans. Il a figuré à l'exposition A l'Ombre des rois Le Grand Siècle d'Orléans. Orléans, musée des beaux-arts, 29 juin-31 décembre 1999, n° 111, p. 77.

    centre hospitalier régional d'Orléans
  • Élévation du portail (papier, plume, encre noire et lavis d'encre grise sur tracé de crayon graphite, h = 37 ; l = 29) datée de 1697-1698. Le dessin porte l'inscription suivante : Elevation du Portail de leglize de lhospital gen. (al) Dorléans, par le Sr Gabriel, Con (eur) gen (al) des Bastiments du Roy. Il a figuré à l'exposition A l'Ombre des rois Le Grand Siècle d'Orléans. Orléans, musée des beaux-arts, 29 juin-31 décembre 1999, n° 487, n° 110, p 77.

    centre hospitalier régional d'Orléans
Bibliographie
  • BEAUVAIS DE PRÉAU, Charles-Nicolas. Essais historiques sur Orléans. Orléans : Couret de Villeneuve, 1778.

    p. 142
  • BEAUVALOT, Yves. Jacques Gabriel à Dijon. Dijon, 1983.

  • BELLU, Claude-François (Abbé). Les Archives de la Charité, Éphémérides religieuses des hospices d'Orléans. Gien, 1854.

    p. 402
  • BONTEMPS, Daniel. La Chapelle de l'Hôpital général d'Orléans, une œuvre méconnue de Jacques V Gabriel. Orléans, 1989.

  • BRACHET, Pierre. Jacques V Gabriel (thèse dactylographiée inédite de la IVe section de l’École Pratique des Hautes-Études). Paris, 1970.

  • BRUNEAU, Olivier. La chapelle Saint-Charles : restauration, réhabilitation, conservation et revalorisation d'une oeuvre majeure de l'architecture classique à Orléans (TPFE). Paris : EA Paris-La Villette, 1998.

  • NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville d'Orléans, illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la collection dirigée par M.G. MICBERTH, Monographies des villes et villages de France, Paris : Res Comédit, 1994).

    p. 220-223
  • Compte moral administratif des Hospices civils d'Orléans : Exercices 1876, 1902, 1912, 1914, 1924, chapitre IV - Bâtiments des Hospices. Orléans, 1877, 1903, 1913, 1914, 1928.

  • GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres établissements hospitaliers qui existaient autrefois à Orléans. Orléans, 1981.

    p. 122-126
  • GALLET, Michel, BOTTINEAU, Yves (dir.). Jacques V Gabriel. In : Les Gabriel, 1982 (première édition). Paris : A. et J. Picard, 2004 (deuxième édition).

    p. 48-129
  • HIRSCH, Pierre. La Chapelle des hospices d'Orléans. In : Bulletin de liaison provisoire de la Société Archéologique et Historique de l'Orléanais, Séance du 26 février 1960, nouvelle série, tome I, n° 5, 1er trimestre 1960.

    p. 188-189
  • FRANCE. Ministère de la culture et de la communication. Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Médiathek [base de données en ligne]. Paris : Ministère de la culture et de la communication. Ensemble de 90 clichés concernant la chapelle Saint-Charles réalisés en 1975, 1983 et 1984 par Daniel Bontemps : vues intérieures, dont des détails de la charpente et des vestiges du mur essenté d'ardoises élevé entre 1713 et 1717 pour clore l'édifice, et extérieures, en particulier la façade principale où figurent sur le fronton les groupes de la Religion et de la Charité.

  • PAYEN, Docteur. Notice historique sur l'Hôpital d'Aliénés d'Orléans. In : Mémoires de Société royale des Sciences, Belles-Lettres et Arts d'Orléans, tome V, Orléans, 1843.

  • PELLETIER, Victor. Les évêques d'Orléans depuis les origines chrétiennes jusqu'à nos jours. Orléans, 1855.

    p. 138-142
Périodiques
  • GAILLARD, Louis (abbé). Histoire des établissements hospitaliers d'Orléans du Moyen Age à nos jours. Bulletin de la Société Archéologique et Historique de l'Orléanais, avril 1986, n° 72 (nouvelle série, tome IX), p. 1-50.

  • GAILLARD, Louis (abbé). François Narcisse Pagot, architecte orléanais (1780-1844). Bulletin de la Société Archéologique et Historique de l'Orléanais, juin 1995, Orléans, tome XIII, n° 107.

    p. 3

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Jouanneaux Françoise