Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chemalé : manoir

Dossier IA37005369 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Courçay
Lieu-dit : Chemalé
Cadastre : 1827 E3 1750 ; 2019 YL01 35

Chemalé est une ancienne possession de la collégiale Saint-Martin de Tours. En 1477, le manoir appartenait à Jean Berthelot. Louis de Gannes est seigneur de Chemalé de 1575 à 1579, et le domaine reste dans cette famille jusqu'à la première moitié du 18e siècle. Louis du Trochet est seigneur de Chemalé en 1749 et le cède en 1766 à Martin René Guimier, lieutenant général du bailliage de Loches. Juste avant la Révolution, Chemalé est désigné comme métairie. Le domaine est vendu comme bien national le 22 juin 1796. Il existait au 17e siècle une chapelle dédiée à saint Jean-Baptiste et un pigeonnier qui se trouvait au-dessus du portail d'entrée. La chapelle est déclarée "fondue" en 1766 mais le pigeonnier était debout ; il a disparu à une date indéterminée. Actuellement les parties les plus anciennes du domaine sont un grand portail à deux arcs brisés datant possiblement de la seconde moitié du 14e siècle, et un corps du logis du 16e siècle dont les ouvertures ont été très remaniées. Les communs présentent des éléments antérieurs à la Révolution mais ont été en partie transformés.

Période(s) Principale : 2e moitié 14e siècle , (?)
Principale : 16e siècle
Secondaire : 20e siècle

Les différents bâtiments qui constituent ce manoir déterminent une cour carrée précédée au sud ouest par une pièce d'eau. Le corps de logis occupe la partie sud-est de la cour. Au sud, l'entrée est défendue par un porche constitué de deux portails en pierre de taille en arc brisé. Le porche est encadré à l'est par une maison en rez-de-chaussée et à l'ouest par une grange couverte en tuile plate. Le corps de logis élevé d'un étage carré est éclairé par des fenêtres à meneau et croisillon. On note l'absence de tour d'escalier hors œuvre. La charpente est à chevrons-formant-fermes (identifiée d'après photo) et le toit à longs pans couvert en ardoise. Il n'a pas été possible d'entrer dans ce manoir lors de l'enquête.

Murs tufeau pierre de taille
Toit ardoise, tuile plate
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, E 110. Déclarations de la seigneurie du Grand-Chemallé, rendues : au fief de la prévôté de Courçay et mairie de La Couture, en dépendant, par Georges et Louis de Gannes, écuyers, seigneurs de Montdidier et de Chemallé. [XVIe-XVIIe s.].

Bibliographie
  • MONTOUX, André. Courçay, Chemalé. In : Vieux logis de Touraine, 1ère série. Chambray-les-Tours : CLD, 1974.

    p. 74-76.
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.