Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chenonceaux : chapelle du château de Chenonceau, verrières

Dossier IM37003262 réalisé en 2016

Fiche

Voir

Dénominations verrière
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire - Bléré
Adresse Commune : Chenonceaux
Adresse : rue du Château

C'est à Thomas Bohier (v. 1460-1524) que l'on doit la construction du logis dans lequel se trouve la chapelle. Grand serviteur du pouvoir royal durant plusieurs règnes, de Louis XI à François Ier, et apparenté aux grands familles tourangelles de l'époque (les Briçonnet, les Beaune...), Thomas Bohier acquiert la seigneurie de Chenonceaux en 1512. La construction d'un nouveau château commence dès 1513. Le logis est alors élevé sur les piles de son ancien Moulin, et la chapelle est implantée sur l'un de ses avants-becs. Les vitraux, datés des environs de 1520, ont été en grande partie détruits par les bombardements de juin 1940 et août 1944. Seuls, subsistent les tympans de 4 baies (0, 2, 4, 6), dans lesquels sont représentés des anges en prière. Les lancettes, connues par une rare photographie de M. Mieusement (1890), étaient occupées par des figures en pieds au sein d'un décor d'architecture, dont le style italianisant a été souligné par Jean Lafond, qui avait qualifié ces personnages de "raphaëlesques" (1958, p. 236). Sans doute faut-il y voir une illustration du goût particulier de Thomas Bohier, devenu lieutenant-général et trésorier général du roi pour les campagnes d'Italie. Il mourra d'ailleurs quelques années plus tard, en Milanais. En 1954, Max Ingrand se voit confier la création des nouvelles verrières de la chapelle, dont il conserve, au moins en partie, l'iconographie : saint Michel et saint Jean-Baptiste (baies 1, 2) étaient déjà présents au sein de l'ensemble Renaissance. C'était peut-être également le cas de saint Thomas (baie 3), patron du commanditaire, et de saint Antoine (baie 4), qui évoque plusieurs proches de Thomas Bohier : son oncle, cardinal-archevêque de Bourges, et son fils, qui fut comme lui maire de Tours. L'ensemble est complété par les évocations de saint Louis et de saint Hubert (baies 5, 6). Enfin, une dernière composition de Max Ingrand, disposée au-dessus de la grande porte du vestibule du château (baie 7), figure un cerf, attribut traditionnel de la déesse Diane, à laquelle s'identifiait Diane de Poitiers, favorite du roi Henri II et propriétaire de Chenonceau par les grâces de ce dernier entre 1547 et 1560.

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Paris
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu
Auteur : Ingrand Max, peintre-verrier, attribution par travaux historiques

Verrières repérées dans la chapelle :

- baie 0 : Vierge à l'Enfant (M. Ingrand, Paris, 1954) ; Anges en prière (tympan, vestiges du 16e s.)

- baie 1 : Saint Jean-Baptiste (M. Ingrand, Paris, 1954)

- baie 2 : Saint Michel terrassant le démon (M. Ingrand, Paris, 1954) ; Anges en prière (tympan, vestiges du 16e s.)

- baie 3 : Saint Thomas (M. Ingrand, Paris, 1954)

- baie 4 : Saint Antoine (M. Ingrand, Paris, 1954) ; Anges en prière (tympan, vestiges du 16e s.)

- baie 5 : Saint Louis rendant la justice (M. Ingrand, Paris, 1954)

- baie 6 : Chasse de saint Hubert (M. Ingrand, Paris, 1954) ; Anges en prière (tympan, vestiges du 16e s.)

Verrière repérée dans le vestibule :

- baie 7 : Le cerf, symbole de Diane de Poitiers (M. Ingrand, Paris, 1954)

Catégories vitrail
Matériaux verre translucide
plomb
Mesures h : 240.0 centimètre
Précision dimensions

(baies du chœur)

Iconographies Vierge à l'Enfant
saint Jean-Baptiste
saint Michel terrassant le démon
saint Antoine
saint Thomas
saint Louis
saint Hubert
chasse
cerf
ange
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • LAFOND, Jean. "La Renaissance", dans Le vitrail français. Paris : Éditions des Deux Mondes, 1958.

    p. 236.
  • GRODECKI, Louis, TARALON, Jean, PRACHE, Anne, PERROT, Françoise, BLONDEL, Nicole. Les vitraux du Centre et des Pays de Loire, Corpus vitrearum. CNRS. 1981.

    p. 109.
  • LAINÉ, Martine (red.), CANTALUPO, Thierry (phot.), LAUGINIE, François (phot.), CHENAULT, Christian (col.). Bléré en vallée du Cher, Chenonceau et ses environs. Lyon : Lieux-Dits, 2017. (Images du patrimoine n°300).

    p. 88-91.
  • COUDERC, Jean-Mary (dir.). Dictionnaire des communes de Touraine. C.L.D., 1987.

    p. 296-297.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux - Geneste Olivier