Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chinon (Indre-et-Loire) : collégiale Saint-Mexme, projet de Jean Mauret pour 4 verrières

Dossier IM37002645 réalisé en 2016
Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Indre-et-Loire
Adresse Commune : Chinon
Adresse : Place Saint-Mexme

Dans le cadre de la restauration du massif occidental de la collégiale Saint-Mexme de Chinon, l'architecte en chef des Monuments Historiques Arnaud de Saint-Jouan propose en septembre 1994 de placer des vitraux dans certaines baies :

- création dans les baies 2 (tour sud-ouest, rez-de-chaussée), 114 (tour sud-ouest, étage, face sud), 116 (tour sud-ouest, étage, face ouest) et 118 (façade ouest, tribune)

- vitrerie losangée dans la tour nord-ouest à l'étage (ouvertures plein-cintre et deux petites baies rectangulaires)

Le 22 octobre 1994, le marché pour la restauration du narthex de la collégiale Saint-Mexme (un appel d’offre ouvert) est publié. Lors de l'analyse des offres en décembre, le vérificateur André Lejars constate que huit ateliers de vitraux ont répondu : Michel Petit (Thivars), Blanchet (Boulogne-Billancourt), Fleury (Toulouse), Lorin (Chartres), de Pirey (Allouis), Avice (Le Mans), Marchand Bouclet (Saint-Gervais-la-Forêt) et SARL Vitrail (?). Après examen des dossiers, Lejars conclut que «toutes les propositions sont largement au-dessous de l’évaluation détaillée excepté Marchand Bouclet. La notion économique pour un ouvrage de création par un artiste perd un peu de son sens. Il faut rechercher le meilleur carton».

En 1995, la grande baie ouest romane, parfaitement conservée sous la forme gothique est dégagée. Il est alors décidé de ne pas donner suite aux projets de vitraux proposés l'année précédente, la configuration du lieu ayant changé. Il faut attendre fin 1997 pour qu'un nouvel appel d'offre soit lancé. Trois verriers seulement font une proposition : Gilles Rousvoal (atelier Duchemin), Jean Mauret et Bernard Dhonneur (Marseille) suivant des cartons du peintre Olivier Debré.

Le devis de Jean Mauret, daté du 31 mars 1998, propose trois projets différents de création. Une réunion à Chinon est organisée pour présenter les projets des différents artistes au mois de septembre suivant. Les propositions de Jean Mauret ne sont pas retenues, il reçoit néanmoins une rémunération pour ses maquettes et ses panneaux d'essai.

Les vitraux de Saint-Mexme de Chinon sont finalement réalisés plusieurs années plus tard, en 2006, après la mort d'Olivier Debré (1999) par l'atelier VitrailFrance (Le Mans) suivant les cartons de Debré. Les œuvres en place ne comportent pas de réseau de plomb ni de barlotière et sont constituées de grandes formes de verres de couleurs (jaune, bleu, violet) collées côté extérieur sur un fond de verre transparent. Elles évoquent, selon l'artiste, saint Mexme, saint Martin et Jeanne d'Arc. L'inauguration des vitraux a lieu le 21 octobre 2006.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1998, daté par source
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

Les projets de création de Jean Mauret pour le massif occidental de la collégiale Saint-Mexme concernent les baies 2, 114, 116 et 118.

Trois variantes ont été proposées en 1998 (en réponse à l'appel d'offre) :

- des motifs de feuilles formant un maillage sur un fond jaune

- des lignes horizontales de carrés colorés alternant avec des lignes de points de grisailles sur des verres blancs opalescents

- une grille constituée de petits carrés colorés sur un fond de rectangles verticaux en verre transparent

A l'atelier, se trouvent de nombreuses autres maquettes sur calque ainsi que trois panneaux d'essais correspondant aux trois variantes citées plus haut.

Jean Mauret a également fait une proposition de création pour les petites baies de la tour nord-ouest dans lesquelles l'architecte en chef des Monuments historiques avait prévu des losanges.

Structures baie libre
Matériaux verre
plomb
Inscriptions & marques

Ancienne abbaye Saint-Mexme classée au titre des Monuments historiques depuis 1840.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

Bibliographie
  • LORANS, Élisabeth (sous la direction de). Saint-Mexme de Chinon, Ve - XXe siècle. Paris : CTHS, 2006.

    p. 147
Périodiques
  • PORTIER, Claire. Saint-Mexme reprend des couleurs grâce aux vitraux d'Olivier Debré. Bulletin de la Société des Amis du Vieux Chinon, tome XI, n° 1, 2007.

    pp. 70-74
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie