Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cinéma Rex, actuellement magasin de commerce (45 rue Nationale)

Dossier IA37004964 inclus dans Îlot P réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

  • Rue Nationale
    Tours, Quartier sinistré nord, 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale
Appellations cinéma Rex
Parties constituantes non étudiées passage d'entrée
Dénominations cinéma, magasin de commerce
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 45 rue Nationale
Cadastre : 2010 DZ 169 à 173, 184, 187

Tout comme son homologue le cinéma Olympia, l'ancien Rex était situé rue Jules-Favre et avait subi d'importants dommages lors des bombardements de juin 1940. À la Libération, la société Miglioli-Pouligny Frères chargea l'architecte Pierre Labadie de sa reconstruction, envisagée au cœur de l'îlot P, de l'autre côté de la rue Nationale. L'architecte était déjà l'auteur des cinémas Olympia et Studio édifiés à partir de 1952 dans l'îlot I. Labadie dressa les plans du Rex en avril 1956 et s'associa à l'ingénieur Carré pour élaborer un système de charpente métallique. Retardé par un litige opposant les exploitants à l'un des propriétaires de l'îlot P, le chantier ne débuta qu'en 1961 pour s'achever en juillet 1962. L'accès à l'édifice d'origine se faisait rue Nationale par une sorte de galerie marchande dont le centre était occupé par une boutique entièrement vitrée, installée en retrait de la rue et bordée de deux couloirs ouvrant également sur les boutiques des deux parcelles adjacentes. Deux entrées, une pour chaque couloir, ouvraient sur un grand hall commun où se situaient les guichets, et permettaient au spectateur de rejoindre l'unique salle de projection de 990 fauteuils. En 1983, la société Georges Raymond rachetait le Rex en souhaitant le réaménager. Elle obtint l'autorisation de le transformer en complexe de cinq salles, sur des plans établis en 1984 par l'architecte d'intérieur Raymond Kléber. La salle 3 (278 places), la salle 4 (200 places) et la salle 5 (122 places) occupaient le sous-sol et le rez-de-chaussée semi-enterré. La salle 1 (660 places) et la salle 2 (129 places) se déployaient au niveau supérieur. En 1996, suite à la rénovation des salles, le nombre total de sièges fut réduit à 1200 places. La baisse de la fréquentation, couplée à l'ouverture à Tours de deux complexes plus importants, entraîna la fermeture du cinéma en octobre 2003.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1961, daté par source
1984, daté par source
Auteur(s) Auteur : Labadie Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Carré, ingénieur, attribution par source
Auteur : Kléber Raymond, architecte d'intérieur, attribution par source
Personnalité : Miglioli-Pouligny Frères, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Voisin, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Circuits Georges Raymond, exploitant, attribution par source

L'ancien cinéma forme un vaste parallélépipède rectangle de 28 mètres sur 21 mètres implanté au cœur de l'îlot P. Un assemblage complexe de cinq niveaux caractérise l'édifice actuel, qui présente un petit sous-sol, un rez-de-chaussée semi-enterré et entresolé, et un étage supérieur dédoublé. Selon la dernière configuration connue, il se compose de cinq salles de tailles diverses disposant plusieurs séries de sièges en gradin. Sa capacité totale est de 1200 places. Le gros-œuvre a été réalisé en maçonnerie de moellons et parpaings de béton. Les façades sont recouvertes de différentes couches d'enduit, alternant de larges bandeaux de chaux talochée et de crépi tyrolien. Un lanterneau aveugle et un toit à longs pans en pente douce, constitués de tôles ondulées en fibrociment, reposent sur une charpente métallique. Les parties étagées bénéficient d'une couverture en terrasse bétonnée. Deux rampes d'accès au grand parking souterrain de l'îlot longent les côtés nord et sud du bâtiment. L'ensemble est implanté perpendiculairement à la rue Nationale, reliée au cinéma par un passage d'entrée large de 5,30 mètres, actuellement condamné.

Murs ciment
enduit
maçonnerie
moellon
parpaing de béton
Toit tôle ondulée, béton en couverture, ciment amiante en couverture
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans
croupe
lanterneau
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit
escalier tournant
États conservations désaffecté, mauvais état

L'abandon résultant de la fermeture du cinéma et les problèmes juridiques inhérents à l'indivision ont empêché toute visite du bâtiment au cours de l'enquête.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 17. Îlot P, parcelle 216bis, Société Rex-Olympia : construction d'un cinéma, 1956.

  • AC Tours. Permis de construire 1956/n°307. Reconstruction de l'îlot P, 1956-1960.

  • AC Tours. Permis de construire 1984/n°17. Réaménagement du cinéma REX, 1984.

Documents figurés
  • Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103701743NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1983. Par Kléber, Raymond (architecte d'intérieur). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1984/n°17). (cf. illustration n° IVR24_20103701789NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103701742NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103701740NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1983. Par Kléber, Raymond (architecte d'intérieur). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1984/n°17). (cf. illustration n° IVR24_20103701788NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1983. Par Kléber, Raymond (architecte d'intérieur). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1984/n°17). (cf. illustration n° IVR24_20103701787NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1983. Par Kléber, Raymond (architecte d'intérieur). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1984/n°17). (cf. illustration n° IVR24_20103701784NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1983. Par Kléber, Raymond (architecte d'intérieur). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1984/n°17). (cf. illustration n° IVR24_20103701785NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1983. Par Kléber, Raymond (architecte d'intérieur). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1984/n°17). (cf. illustration n° IVR24_20103701786NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1983. Par Kléber, Raymond (architecte d'intérieur). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1984/n°17). (cf. illustration n° IVR24_20103701790NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103701741NUC2A).

  • Association syndicale reconstruction. Tours Nord. Îlot P. Parcelle 216b. Sté Rex-Olympia. Construction d'un cinéma / Pierre Labadie. 1:50. 25 avril 1956. 4 tirages : coupes et élévations (AC Tours. 149 W 17).

  • Cinéma Le Rex, rue Nationale, Tours. Aménagement d'un complexe de 5 salles / Raymond Kléber. 1:10. Décembre 1983. 7 tirages : plans des sous-sol, rez-de-chaussée, entresol, deuxième et troisième niveaux ; coupes et élévations (AC Tours. Permis de construire 1984/n°17).

Bibliographie
  • MASIYA, Nguba. Pierre Labadie. Reconstruire et rénover, construire et aménager : l'oeuvre d'un architecte-urbaniste de Touraine de 1941 à 1973. 2 vol. Maîtrise : Histoire de l'art : Université François-Rabelais de Tours : 2004.

    p. 26-27
Périodiques
  • Le dernier chantier de la rue Nationale. La Nouvelle République, 2 et 3 juin 1956.

  • Le cinéma Rex Théâtre est inauguré. La Nouvelle République, 11 juillet 1962.

  • Le Rex change de nom et de visage. La Nouvelle République, 28 août 1996.

  • Rumeurs autour du Rex. La Nouvelle République, 27 et 28 juin 1998.

  • L'ancien Rex, insoluble "verrue". La Nouvelle République, 27 octobre 2006.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce