Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Corquoy (Cher) : église prieurale de Grandmont, 4 verrières de Jean Mauret

Dossier IM18001540 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Cher
Adresse Commune : Corquoy
Lieu-dit : Route D 27 entre Corquoy et Chateauneuf-sur-Cher Grammont

Du prieuré grandmontain de Corquoy, construit en 1194, seule l'église subsiste aujourd'hui. En 2007, l'Association pour la sauvegarde de l'abbaye de Grandmont (ASAG) envisage de faire restaurer et de mettre en valeur l'édifice afin de favoriser l'ouverture au public et la mise en place de manifestations culturelles (concerts, expositions). Les baies murées est et ouest sont ré-ouvertes à cette occasion. Des vitraux sont posés en 2010 par Jean Mauret dans les quatre baies et les deux oculi de l'église. Les vitraux ont été bénis en 2012.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates 2010, daté par source
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

Les quatre vitraux réalisés en 2010 par Jean Mauret dans l'église prieurale de Grandmont sont les suivants : la baie est (0) composée de trois lancettes accolées et surmontées d'une rose, deux lancettes simples (1 et 2) placées de part et d'autre de la baie d'axe et, côté ouest, deux lancettes surmontées d'une rose (3). Les deux meneaux de la baie est (0) ont disparu mais les vitraux en reprennent le principe dans leur composition. L'église ne comprend pas d'ouverture sur les faces sud et nord conformément à l'architecture grandmontaine.

La composition d'ensemble des vitraux consiste en bandes verticales de carrés plus ou moins déformés. Les bordures sont colorées, contrairement au centre des vitraux constitué exclusivement de verres transparents nuancés. La rose ouest présente une croix à branches égales en son centre.

Les verres utilisés sont très variés en particulier les verres transparents, qui apportent de multiples nuances, et les verres industriels aux matières très diverses. Ces derniers accrochent la lumière de manières différentes en l'absorbant ou en la déformant. L'irrégularité des verres industriels structurés est à rapprocher de la pierre brute et rugueuse de l'édifice. L'emploi massif de verres transparents instaure un lien étroit entre l'intérieur et l'extérieur de l'église et créé une grande variation de rendus, suivant les heures de la journée et les saisons (végétation changeante). L'utilisation des verres industriels, souvent plus épais que les autres verres, a obligé à meuler les bords pour les faire entrer dans les plombs. Ces derniers présentent en outre des largeurs très variables pour éviter la monotonie. Aux verres transparents, s'ajoutent des verres jaunes sélénium très lumineux, des noirs, des roses et des bleus (ouest).

Les vitraux ne sont pas signés.

Les maquettes conservées à l'atelier présentent de nombreuses variantes et aucune ne correspond exactement aux vitraux définitifs, signe que le projet a évolué tout au long de la réalisation.

Catégories vitrail
Structures lancette
Matériaux verre
plomb
Précision dimensions

h=205 la=100 (baie 0). h =210 la=38 (lancettes 1 et 2). h=200 la=100 (baie 3). Diamètre 100 (roses des baies 0 et 3). Dimensions approximatives.

États conservations bon état

Le prieuré de Grandmont est inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 19 février 1926.

Statut de la propriété propriété privée
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

  • Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre. Archives.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie