Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Corquoy (Cher) : église Saint-Martin, 6 verrières de Jean Mauret

Dossier IM18001539 réalisé en 2015
Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Cher
Adresse Commune : Corquoy
Adresse : place de l'Église

L'église romane Saint-Martin de Corquoy se compose actuellement d'un chœur, d'une croisée de transept et du bras nord du transept. Ce dernier ainsi que le bâtiment situé à l'emplacement de la nef (habitation) sont des propriétés privées. Les six baies de l'église proprement dite sont toutes fermées par des vitraux créés par Jean Mauret. Ceux du chœur (baies 0, 1 et 2) ont été réalisés en 1989. Ceux, côté sud, de l’avant-chœur et de la croisée du transept ont été posés en 1990 et 1992.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1989, daté par source
1990, daté par source
1992, daté par source
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

L'église comprend six baies, trois dans le chœur, une dans l'avant-chœur (côté sud) et deux dans la croisée du transept (côté sud).

Dans le chœur (campagne de 1989, baies 0, 1, 2), les vitraux se composent d'une structure constituée de verticales et d'obliques qui donnent un mouvement à l'ensemble. Cette composition comprenant des obliques semble être la seule de ce type dans l’œuvre de Jean Mauret, si l'on excepte le projet non réalisé pour l'église de Solignac (Haute-Vienne) en 1985. Pour Corquoy, des maquettes et un panneau d'essai conservés à l'atelier montrent des versions avec des obliques moins systématiques, parfois même des chevrons.

Les verres utilisés sont des verres opalescents plaqués transparents gravés et des verres noirs. Le jaune d'argent appliqué sur les bordures et les verticales donne une lumière dorée. Toutes les teintes jaunes sont le fait du jaune d'argent (il n'y a pas de verre jaune). Les petits points visibles sur les bandes verticales centrales ont également été réalisés avec du jaune d'argent. Certains verres clairs ont viré vers le rose avec le temps et sous l'effet du soleil.

Dans l'avant-chœur et la croisée du transept (campagne de 1990-1992, baies 4, 6, 8), les verres utilisés sont les mêmes que pour le chœur, cependant on ne retrouve pas les obliques dans la composition des vitraux. Les moitiés est de chacun des vitraux sont plus lumineuses, grâce à l'utilisation de verres plus clairs et à l'usage plus marqué du jaune d'argent, notamment de minces filets verticaux. En outre, une progression est établie de l'est vers l'ouest : le rectangle vertical de la bordure du bas de chaque verrière passe du jaune (baie 4) au blanc (baie 6) puis est réduit à un simple plomb vertical (baie 8).

Depuis l'extérieur, les vitraux du chevet s'harmonisent particulièrement bien avec l'architecture de l'édifice, grâce en particulier à l'utilisation des verres opalescents, qui établissent un lien avec la pierre. Les vitraux ne portent pas de signature ni de date.

Catégories vitrail
Structures baie libre
Matériaux verre
plomb
Précision dimensions

h=260 la=95 (baie 0). h =260 la=64 (baies 1 et 2). h=95 la=30 (baie 4). h=128 la=34 (baie 6). h=112 la=28 (baie 8). Dimensions approximatives.

États conservations bon état

L'église Saint-Martin de Corquoy est inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 12 juin 1926.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

  • Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre. Archives.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie