Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Coudelée : Ferme, actuellement maison

Dossier IA28000206 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, toit à porcs, grange, four à pain, écurie, laiterie, cellier, fournil
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Thiron-Gardais
Adresse Commune : Thiron-Gardais
Lieu-dit : Coudelée
Cadastre : 1814 C1 126 ; 2013 ZH 50
Précisions

Sous l'ancien régime, la "métairie" de Coudelée dépend de la seigneurie de Gardais comme le montrent les plans du milieu du 18e siècle. À cette époque, une seule ferme existe, de plan en "U". En 1814, date du cadastre ancien, elle appartient à la famille Jardin. En 1881, une nouvelle ferme se construit au sud-ouest de la première pour Jean Boisgillot, en réutilisant un bâtiment préexistant (qui pourrait dater du 18e siècle), l'ancienne grange de la première ferme convertie en étable.

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 4e quart 19e siècle , porte la date
Dates 1881, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Boisgillot Jean, commanditaire, attribution par source

De plan en "U", cette ferme comprend deux bâtiments dont les ouvertures donnent sur une cour ouverte au sud et clôturée à l'ouest par un muret.

- De plan en "L", le bâtiment principal est en rez-de-chaussée. Son aile nord comprend une étable (grange convertie en étable, dont témoigne la porte charretière obstruée au nord), un cellier (et/ou une laiterie : intérieur non vu), le logis (salle et chambre) et une écurie. Sur l'aile sud se développent plusieurs toits à porcs, un poulailler et le fournil. Les murs du bâtiment sont en moellons de silex couverts d'un enduit plein (partie logis et cellier, à l'exception du soubassement) ou à pierre vue. Les chaînages d'angle, les encadrements d'ouvertures, les corniches et les bandeaux de soubassement et de comble (logis et cellier) sont en brique, à l'exception des linteaux des dépendances en bois.

- Au sud-ouest se situe le bâtiment secondaire composé de trois corps de bâtiment et qui abrite la grange, la remise et un hangar contemporain. La grange, dont la structure est sur poteaux de bois, possède des murs en terre qui reposent sur un solin maçonné en silex. Le mur de la remise en moellons de silex couvert d'un enduit à pierre vue, et le hangar, en appentis, est bardé en bois et en tôle.

Les toits sont à longs pans interrompus par trois lucarnes pendantes (bâtiment principal) et couverts en tuile plate ancienne.

Murs silex moellon enduit
terre pan de bois enduit
calcaire moellon enduit
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
États conservations menacé
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 2846 - 2850. Matrices cadastrales.

  • Archives départementales d´Eure-et-Loir, 3 P 7824. Plan du cadastre de 1814.

Documents figurés
  • Plan géométrique de la seigneurie de Gardais par Canuël en 1759. (Archives départementales d’Eure-et-Loir, G 2075).

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : G 2075
(c) Parc naturel régional du Perche ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Maillard Florent