Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Coudray : ferme

Dossier IA37005220 réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiées logis, grange, étable, puits, hangar agricole
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Cigogné
Lieu-dit : Le Coudray
Cadastre : 1823 A2 386 ; 2010 ZO 33

Les charpentes du bâtiment situé à l'est qui abrite un logis avec une grange accolée ont été datées par dendrochronologie : pour le logis, des années 1822-23 ; pour la grange, de 1819. Le logis semble cependant plus ancien.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1823, datation par dendrochronologie
1819, datation par dendrochronologie

Plusieurs corps de bâtiments déterminant une vaste cour fermée constituent la ferme du Coudray. Le premier bâtiment abrite un logis, une étable et une grange. Le comble à surcroît est desservi par une lucarne en façade, couverte en bâtière. La grange est séparée de l'étable par un mur de refend qui s'interrompt à mi-hauteur et libère l'accès au comble. La charpente à pannes et chevrons possède un sous faîtage raidi par une croix de Saint-André. Les fermes principales sont constituées de jambes de force formant arbalétriers et s'arrêtant à la hauteur des faux-entrait qu'elles supportent. Au-dessus, il n'y a plus d'arbalétrier mais directement des chevrons qui viennent s'assembler au faux-entrait. Un demi-poinçon relie la panne faîtière au faux-entrait. Cette disposition (chevron relié directement au faux-entrait) n'est pas fréquente. L'accès à la cave s'effectue depuis l'extérieur par une porte ouvrant sur un escalier droit en maçonnerie. La cave, de faible hauteur, est large d'environ 2,50 m ; elle est appareillée en plein cintre. L'étable possède un plafond en bouzillis et a conservé sa mangeoire. Le logis situé à l'extrémité ouest comprend une seule pièce à feu, prolongée d'une étroite pièce sans porte formant alcôve. La cheminée adossée au pignon ouest est en pierre de taille, à piédroits rentrants et hotte droite. Un placard creusé dans l'épaisseur du mur gouttereau surmonte la pierre à évier (bassie). On observe un toit à longs pans couvert en tuile plate sur le tout, à l'exception de l'appentis accolé au pignon ouest. Des bâtiments plus récents bordent la cour au nord : logis, étable, grange et hangar accolés, le tout couvert en ardoise. Un second hangar ferme la cour à l'est. En entrant dans la cour, à droite, un petit bâtiment abrite une pièce équipée d'une cheminée d'angle.

Murs calcaire moellon enduit

Toit tuile plate, ardoise
Couvertures toit à longs pans
appentis
États conservations bon état

Ferme non transformée offrant un bon témoignage de l'architecture vernaculaire du 17e siècle dans cette partie de la Touraine.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.