Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Croix de guerre 1939-1945

Dossier IM37002216 réalisé en 2010

Fiche

Dénominations décoration ou insigne civil ou militaire
Appellations croix de guerre 1939-1945
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Adresse : place Saint-Eloi

La croix de guerre 1939-1945 a été décernée à la Ville de Tours le 14 août 1948. Sa citation à l'ordre du corps des armées rappelle que la ville, subissant des bombardements en 1940 et en 1943-1944, a connu de nombreuses pertes humaines et matérielles. Au cours de sa visite présidentielle du 7 mai 1949, Vincent Auriol a remis l'insigne honorifique à Marcel Tribut, maire de Tours, lors d'une grande cérémonie publique. La décoration militaire, agrafée sur un coussin offert par la section d'Indre-et-Loire de la Fédération nationale des plus Grands Invalides, a ensuite été exposée à l'hôtel de ville durant la Grande semaine commerciale de 1949. L'ensemble est aujourd'hui conservé aux archives municipales de Tours.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1948, daté par source
1949, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Auriol Vincent, président de la République,
Auriol Vincent, président de la République
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre
Personnalité : Tribut Marcel, maire de Tours, personnage célèbre
Personnalité : section d'Indre-et-Loire de la Fédération nationale des plus Grands Invalides,
section d'Indre-et-Loire de la Fédération nationale des plus Grands Invalides
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Personnalité : Collon Georges,
Georges Collon

Conservateur de la Bibliothèque municipale.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre

Cet insigne est une croix pattée en bronze florentin, à quatre branches doublées de deux épées croisées. En son centre, un médaillon présente sur l'avers le profil allégorique de la République, coiffé d'un bonnet phrygien et d'une couronne de laurier. Comme d'autres décorations militaires, la croix de guerre arbore un ruban spécialement tissé, ici au fond rouge partagé par quatre bandes vertes. Une agrafe de vermeil en forme d'étoile, rappelant l'ordre de la citation, permet d'épingler le ruban sur un coussin de présentation. Réalisé en velours uni rose, ce coussin affiche les armoiries de la ville de Tours au sein d'un écusson richement brodé. L'ensemble s'accompagne d'un diplôme avec citation.

Catégories broderie, matriçage
Structures superposé
Matériaux bronze, fondu
matériau textile, tissu uni, brodé
Mesures l : 55.0 centimètre
la : 40.0 centimètre
Précision dimensions

Croix : l = 9,5 cm (avec ruban), la = 3,7 cm ; coussin : l = 55 cm, la = 40 cm.

Iconographies armoiries
tour fortifiée
fleur de lys
couronne
Précision représentations

Armoiries de la ville de Tours : de sable aux trois tours crénelées d'argent, essorées et girouettées de gueules, ouvertes et maçonnées du champ, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or, couronnée d'or.

Inscriptions & marques inscription, en relief
armoiries, brodé
Précision inscriptions

L'inscription "République française" est placée en exergue du médaillon central ; le millésime 1939-1945 est gravé au revers. Le coussin est orné d'un écusson en tissu brodé des armoiries de la ville de Tours (trois tours surmontées de trois lys) ; le dessin des armes est l’œuvre du bibliothécaire Georges Collon.

États conservations bon état

Prenant modèle sur la croix de guerre de 1914-1918, cette décoration a été instituée par un décret-loi du 26 septembre 1939 qui a fixé sa forme et les couleurs de son ruban. Plus de 1500 villes françaises, dont Blois, Orléans et Tours, ont reçu cette distinction.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • Transcription de la citation figurant sur le diplôme de Croix de guerre (décerné à la ville de Tours le 14 août 1948) :

    "Durant les opérations de Juin 1940, hébergeant et ravitaillant d'innombrables / colonnes de réfugiés, a été le théâtre sur la ligne de la Loire, d'une tentative de redressement de nos / armées. A subi des bombardements d'artillerie et un incendie qui supprimèrent une grande partie / du patrimoine artistique et culturel de la cité. Par ses fusillés, ses otages et ses déportés, a payé à la / Résistance un lourd tribut en fournissant aux alliés des renseignements de premier plan et en menant / une lutte active sur les arrières de l'ennemi. Supportant avec stoïcisme les sévères bombardements / aériens de 1943-1944, qui isolaient les actions de débarquement en Normandie, a été à nouveau cruel- / -lement frappée, 200 Tourangeaux tués et 300 de ses enfants blessés témoignent des épreuves subies."

    La présente citation comporte l'attribution de la croix de guerre avec étoile de vermeil.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. 3 D Décorations. Diplôme de la Croix de guerre décerné à la Ville de Tours le 14 août 1948, 1948.

  • AC Tours. 392 W 3. Croix de guerre, 1949.

  • AC Tours. Fonds Jean Meunier 5 Z 20. Citation de la Croix de Guerre avec Etoile de Vermeil à la Ville de Tours, 1948-1949.

Documents figurés
  • Photogr. pos. n. et b., 7 mai 1949. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 101 Fi 4. 3). (cf. illustration n° IVR24_20103700261NUCA).

  • Impr. photoméc. rehaussée d'aquarelle, 1948. Par Couvreur, Léon (dessinateur). (archives municipales de Tours, 3 D Décorations). (cf. illustration n° IVR24_20103701804NUC2A).

  • Diplôme de Croix de guerre / Léon Couvreur. 14 août 1948. 1 impr. photoméc. rehaussée d'aquarelle (AC Tours. 3 D Décorations).

  • [Le maire de Tours Marcel Tribut brandissant la Croix de guerre remise par le président de la République Vincent Auriol] / Auteur inconnu. [7 mai 1949]. 1 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours 101 Fi 4.3).

Périodiques
  • M. Vincent Auriol remet aujourd'hui la Croix de Guerre à Tours et Saint-Pierre-des-Corps. La Nouvelle République, 7 mai 1949.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce