Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure (10-12 rue Saint-Jean)

Dossier IA28000385 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 10-12 rue Saint-Jean

Le cadastre de 1811 figure l’ensemble des bâtiments composant l’édifice. Ils sont donc tous potentiellement antérieurs à cette date. Au regard des caves et de la charpente du bâtiment 1 (rare après 1700), il remonte peut-être au 17e siècle. Il a cependant été modifié au 20e siècle (cf. photographie de la face nord). La même hypothèse peut être formulée pour les bâtiments 3 et 4 avec leur toiture en pavillon, ou pour le bâtiment 5 avec sa façade sur cour et sa charpente. Le fait que le bâtiment 1 ne soit pas directement accessible de la rue et qu’il soit situé entre cour et jardin laisse à penser qu’il s’agissait du logis. La cheminée et le four du bâtiment 3 et sa proximité avec la cour et les caves, invitent à restituer une cuisine. Enfin la lucarne passante du bâtiment 5 et les portes charretières du bâtiment 6 appellent à la restitution de communs, le tout formant une demeure.

Période(s) Principale : 17e siècle, 18e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est composé de sept bâtiments rectangulaires implantés sur une vaste parcelle de 3 455 m². Ils sont disposés au contact de la rue Saint-Laurent, à l’exception du bâtiment 1 situé en retrait derrière une cour avant. Le côté nord de ce dernier est accoté à l’ouest et à l’est par des tours semi-circulaires. Le bâtiment 1 n’est pas directement accessible depuis la rue, sa porte est située sur son côté ouest au contact d’un escalier desservant la cave et les combles des bâtiments 1, 2 et 3. Les caves du bâtiment 1 sont voûtées en berceau plein-cintre. Leurs murs sont construits en moellons de silex, la pierre de taille étant réservée aux voûtes. Le niveau 1 du bâtiment 3 est doté d’une cheminée (refaite) dont les consoles en quart-de-rond reposent sur des piédroits, et d’un four dont le cœur forme une petite coupole. La façade nord du bâtiment est largement ouverte sur le jardin. Elle est dotée de cinq ouvertures à plates-bandes, leurs chambranles forment un bandeau. La façade est surmontée par cinq lucarnes percées dans un toit à deux pans et croupe. Il repose sur une charpente à fermes et pannes se composant d’un entrait, d’un entrait retroussé et de jambettes. Elle est contre-ventée par une sous-faitière et des décharges. Les tours d’angles sont éclairées par de petits jours et sont surmontées de toits coniques. Les bâtiments 3 et 4 sont couverts de toits en pavillons. Le bâtiment 5 est ouvert à la fois sur rue et sur cour. Sa façade nord sur cour est percée d’une large plate-bande accostée par deux petites baies surmontées de lucarnes passantes. Sa charpente est similaire à celle du bâtiment 1, excepté l’absence de sous-faitière. Le bâtiment 6 est doté de deux portes carrossables, l’une sur cour (brique), l’autre sur la rue (bouchée). Les bâtiments 5 et 6 sont couverts d’un toit à deux versants tandis que le bâtiment 7 est surmonté d’un demi-toit en pavillon.

Murs silex moellon
calcaire moellon
calcaire pierre de taille
Toit tuile plate
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à deux pans croupe
toit en pavillon
toit conique
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents figurés
  • 10-12 rue Saint-Jean. Premier quart du 20e siècle. Photographie. (Archives privées).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien