Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure (6 rue Saint-Lazare)

Dossier IA28000395 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiées forge, grange
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 6 rue Saint-Lazare

Les marqueurs stylistiques observés (tour carrée hors-œuvre, escalier en vis, arc en plein-cintre, moulures chanfreinées et en quart-de-rond) sur les bâtiments 1, 2 et 5 invitent à les dater entre la seconde moitié du 16e siècle et la première moitié du 17e siècle. La charpente utilisée dans le comble du bâtiment 1 permet néanmoins de resserrer sa datation à la première moitié du 17e siècle, celle-ci n’étant pas ou peu usitée avant 1600. La datation est recoupée par l’aveu de 1648, celui-ci déclare au même endroit une tenue de maisons composée de : « deux maisons manables joignant l’une l’autre et autres bâtiments cour et jardin derrière […] et un verger assis au bout l’une desdites maisons auquel verger y a maisons nouvellement édifiées ». Le bâtiment 3, dont la fonction agricole est attestée par ses ouvertures et ses mangeoires, était peut-être déjà construit à cette époque. L’édifice devait être desservi depuis un passage charretier aboutissant sur une cour, celle-ci desservant à la fois les communs (à vocation agricole) et le logis accessible depuis la tour hors-œuvre. Cette hypothèse tend ainsi à restituer une demeure. En 1811, l’édifice est composé de cinq bâtiments (1, 2, 3, 5 et 6) disposés selon un plan en L. Le bâtiment 4 ainsi que les autres constructions se trouvant en fond de cour sont tous postérieurs à 1811. La forge, dont le foyer est en brique, et les ouvertures sur rue des bâtiments 1 et 2 appartiennent à des phases de construction plus tardives, bornées entre le 19e et le 20e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 16e siècle, 1ère moitié 17e siècle , (?)
Principale : 1ère moitié 17e siècle , daté par source
Principale : 19e siècle, 20e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est composé de plusieurs bâtiments disposés selon en plan en U autour d’une cour. Il prend place entre la rue Saint-Lazare au sud et un bras de la jambette au nord. Sa parcelle mesure 20 m de large pour 46,5 m de long. Le bâtiment 1 est composé d’un seul niveau couronné par une corniche en quart-de-rond et un toit à deux pans à forte pente. Il comporte une porte carrossable ménagée sous un arc en plein-cintre mouluré en quart-de-rond. Les autres ouvertures (dont une porte sur rue) sont percées sous des plates-bandes aux chambranles formant bandeau. Le bâtiment 2 possède quatre travées et deux niveaux d’élévation ménagés sous un toit à deux pans à forte pente et une corniche en quart-de-rond. Ses ouvertures (dont une porte sur rue) sont alternativement percées sous des arcs surbaissés (voire délardés) et des plates-bandes dont les chambranles sont moulurés de bandeaux. La tour hors-œuvre (5) comporte trois niveaux d’élévation dotés de petites fenêtres chanfreinées. Elle est couverte par un toit à deux pans. Sa porte est ménagée sous un arc surbaissé mouluré en quart-de-rond. Le bâtiment 1 est directement accessible depuis la rue. Il est partagé en deux par un mur de refend. Une partie du rez-de-chaussée est occupée par une forge. L’étage et le comble sont desservis par un escalier en vis doté de trompes situé dans la tour hors-œuvre (5). La charpente du bâtiment 1 est à fermes et pannes assemblées à des arbalétriers de jouée, avec poinçons de fermette et contrefiches. Elle est contre-ventée par une sous-faitière et des décharges. Le bâtiment 3 n’a pu être étudié, on peut toutefois remarquer qu’il possède plusieurs portes carrossables, des lucarnes passantes et des mangeoires.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit ardoise, tuile plate
Couvertures toit à deux pans pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Éléments remarquables forge

Annexes

  • Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol n°37.

    AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol n°37.

    Item treize deniers obole de cens au jour et feste de noel sur une tenue de maisons jardins et noue sciz en lisle d’entre la riviere de ronne et le ruisseau de jambette en ladicte rue sainct lazare en la dicte parroisse saint laurent appartenant de present a jacques chaillou tainturier et a mathurine tuffier sa mere pierre chaillou, les enfans guillaume regnard et autres contenant deux maisons manables joignant lune lautre et autres bastimentz court et jardin derriere contenant lencloz depuys ladicte rue jusques a leaue de jambette et outre en un verger assis au bout l’une desdictes maisons auquel verger y a maisons nouvellement ediffyees le tout ensemble contenant par le devant et sur ladicte rue sainct lazare tenant du pont de ronne a l'eglise des capucins sept vingtz pieds scavoir est ledict verger soixante piedz et lesdictes deux maisons quatre vingts pieds et joignant d’une part a ladicte rue d’autre part au derriere au ruisseau de jambette qui descend en la riviere de ronne, d’un costé a ladicte riviere de ronne qui descend a sainct denys et dautre costé a la tenue cy apres declaree.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou. 1648.

    Fol n°37.
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien