Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur)

Dossier IA28000376 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Genre de filles
Précision dénomination école chrétienne
Dénominations école, maison
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 62 rue Gouverneur

Les marqueurs stylistiques observés sur les bâtiments 1 et 2 permettent de les dater entre le 17e siècle (pavillon, corniche, fenêtre avec meneau, plates-bandes) et le 18e siècle (fenêtre surbaissée, escalier en fer à cheval et cheminée). La différence de niveau entre les deux bâtiments et l’autonomie de leur distribution invitent à restituer deux édifices distincts, sans pouvoir toutefois préciser leurs rapports chronologiques. Le second bâtiment est doté de marqueurs stylistiques plus anciens mais il est plaqué sur le premier bâtiment qui comporte de nombreuses traces de reprises. Les bâtiments sont déjà réunis au sein d’une même parcelle en 1811, le bâtiment 3 n’est alors pas encore construit. L’absence de mention d’une école chrétienne de filles à Nogent dans l’inventaire des archives anciennes, comme la plate-bande délardée donnant sur la rue Gouverneur, amènent à replacer l’installation de l’école au cours du 19e siècle. Deux écoles chrétiennes dédiées aux filles sont alors attestées à Nogent en 1840. En 1909, l’école recevait quatre maîtresses et une centaine d’élèves. L’édifice accueille aujourd’hui une maison.

Période(s) Principale : 17e siècle, 18e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est composé de trois bâtiments disposés selon un plan en L entre la rue Gouverneur et une cour arrière. Seuls les bâtiments 1 et 2 ont pu être visités et étudiés. Le premier bâtiment est doté d’un plan rectangulaire ayant son grand coté sur rue. Il possède deux niveaux sur cour contre un seul niveau sur rue. Le niveau 1 est accessible depuis la cour, il est occupé par un garage et une salle voûtée en plein-cintre. Le niveau 2 est à la fois accessible par une porte sur rue et depuis la cour par un escalier en fer à cheval. Le bâtiment 2 est doté d’un plan rectangulaire ayant son petit côté sur rue. Il dispose de deux niveaux côté rue, pour trois côtés cour. L’étage de soubassement est voûté en berceau plein-cintre, il est accessible depuis la cour tandis que le rez-de-chaussée surélevé est distribué depuis le bâtiment 1. La façade sur cour du bâtiment 1 possède 5 travées percées par des fenêtres dotées d’arcs surbaissés. Elle est couronnée par une corniche moulurée en talon, elle-même surmontée par un toit à deux pans. Exception faite d’une porte ménagée sous une plate-bande délardée, la façade sur rue est aveugle. L’entablement est supporté par des pilastres, il porte l’inscription : « écoles chrétiennes de Filles » au-dessus d’un décor végétal sculpté. Les façades du bâtiment 2 sont dotées de deux travées sur cour pour trois travées sur rue. Elles sont percées de plates-bandes. Celles-ci prennent place sous une corniche en talon surmontée d’un toit à deux versants. Ce toit est interrompu par une tour dans-œuvre sur cour et un pavillon, lui-même doté d’un toit à deux versants et croupe sur rue. L'étage à surcroit est doté d’une fenêtre à meneau. Une porte bouchée surmontée d’un oculus est visible côté rue. Le second niveau du bâtiment 1 conserve une cheminée en marbre dont le manteau est composé de piédroits cannelés et d’un arc surbaissé.

Murs silex moellon
calcaire moellon

Toit tuile plate
Plans plan régulier en L
Couvrements voûte en berceau plein-cintre

Couvertures toit à deux pans pignon découvert
toit à deux pans croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en fer-à-cheval
escalier dans-oeuvre : escalier tournant
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou, fonds Massiot).

Bibliographie
  • FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire, 2001. (fac-similé de l'édition de 1838).

    p.230
  • JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton, tome 2. Tours : éditions Alan Sutton, 2011.

    p. 64.
  • MERLET, Lucien. Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Eure-et-Loir, série B. Chartres : Impr. Garnier, 1890.

    p.3
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien