Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

École primaire Claude-Bernard

Dossier IA37004664 inclus dans Secteur urbain concerté du Sanitas réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Appellations école primaire Pasteur, école primaire Claude-Bernard
Dénominations école primaire
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Est
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier du Sanitas
Adresse : 2 rue Eugène-Pic-Paris
Cadastre : 2010 CV 295

La construction de l'école Claude-Bernard, à l'origine appelée Louis-Pasteur, fut rendue nécessaire par la réalisation de la deuxième tranche du quartier du Sanitas. Celle-ci impliquait l'arrivée de centaines d'enfants ne pouvant être accueillis dans les groupes déjà existants, et en particulier dans le groupe Pascal-Diderot, réalisé dans le cadre de la première tranche. Connu comme "groupe SNCF II", un groupe scolaire (maternelle et primaire) fut inscrit au plan-masse en janvier 1959. Celui-ci prévoyait la construction de trente classes pour les élèves de primaire sur les terrains immédiatement situés au sud des bâtiments 7 à 10. La conception de l'établissement fut confiée aux architectes Maurice Poussard et aux frères Pierre et Jacques Boille. Lancées au début de l'année 1960, les études retinrent la réalisation de deux écoles primaires, l'une de garçons et l'autre de filles, disposés en vis-à-vis autour d'une cour centrale. L'école maternelle Pauline-Kergomard était quant à elle transférée dans le secteur de la Rotonde. A la demande du ministère de l'Éducation Nationale, la ville de Tours accepta, en mai 1960, l'utilisation de procédés standardisés de préfabrication. Le modèle proposé par l'entreprise GEEP fut retenu à l'hiver suivant. La construction, très rapide, permit l'ouverture de l'école primaire à la rentrée 1961. Aucune modification sensible n'est intervenue depuis lors.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1961, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boille Jacques, architecte, attribution par source
Auteur : Boille Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Poussard Maurice, architecte, attribution par source

L'école primaire Claude-Bernard est bâtie sur un terrain rectangulaire délimité par les rues Raspail, Vénien, Pic-Paris et Nioche. Elle est composée de deux bâtiments identiques en R+2 de 15 classes, ouvrant en miroir sur une cour centrale. Les salles de classe sont orientées à l'est pour le bâtiment occidental, et à l'ouest pour le bâtiment oriental. Au sud de la cour commune, un petit bâtiment à un niveau d'étage sert de logements pour les directeurs de l'école. Les bâtiments d'enseignement sont réalisés suivant les principes de construction du procédé industrialisé GEEP. Leur ossature métallique est formée de poutres et de poteaux tubulaires, modulés suivant une trame de 1,80 mètres de largeur. Cette ossature soutient les deux niveaux de planchers en béton armé, fait de dallettes préfabriquées. Les façades, non porteuses, sont formées par un mur-rideau de panneaux de verre et d'aluminium, les allèges des baies étant peintes, côté rue, en vert, et côté cour, en rouge. Les pignons, également non porteurs, sont réalisés en parpaings enduits, le rez-de-chaussée recevant un bardage en ardoise identique à celui des deux premières tranches des immeubles d'habitation du Sanitas. L'école primaire Maryse-Bastié (rue Michel-Baugé), conçu pour l'opération de logements du même nom également due à Jacques Henri-Labourdette, constitue une copie presque identique du groupe Claude-Bernard : seuls les pignons s'en différencient par un parement en moellons.

Murs parpaing de béton essentage d'ardoise
métal
Couvrements
Couvertures toit à deux pans
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Tours. Série M : 4 M 453.

Documents figurés
  • Auteur inconnu. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série Fi, cote 104 Fi 248). (cf. illustration n° IVR24_20103701507NUC1A).

  • Auteur inconnu. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série Fi, cote 104 Fi 407). (cf. illustration n° IVR24_20103701506NUC1A).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Massire Hugo