Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église Notre-Dame-du-Bout-des-Ponts (rue de Blois)

Dossier IA37005773 inclus dans Amboise : rue de Blois réalisé en 2006

Fiche

Vocables Notre-Dame-du-Bout-des-Ponts
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Amboise - Amboise
Adresse Commune : Amboise
Adresse : rue de Blois

En 1521, Notre-Dame-du-Bout-des-Ponts est consacrée, ce qui signale l'essor suffisamment important du faubourg éponyme pour que la construction d'une église ait été entreprise. Cependant, Jacqueline Melet-Samson mentionne, d'après des travaux de Louis Halphen et René Poupardin, que lors des invasions normandes deux églises auraient été détruites : « L'une située à Luat, l'autre au Bout des Ponts ». Ceci impliquerait que le faubourg ait été abandonné à la suite de ce saccage, et qu'il n'ait été réinvesti qu'au début du 16e siècle. Sur le plan cadastral dit napoléonien (1808-1810), le bâti est cependant encore très lâche. L'habitat se répartit le long des routes de Nazelles, de Pocé et quelque peu le long de la Loire, route de Blois. Le faubourg prend véritablement son essor au 18e siècle, lorsque la route d'Espagne abandonnant Amboise pour Tours, reste sur la rive droite ne traversant plus la Loire. Jacqueline Melet-Samson mentionne d'ailleurs la multiplication des hôtelleries à cette époque qui confirme bien la position stratégique du lieu sur une route de passage. Elle insiste sur le fait que cette situation existait déjà, dans une moindre mesure, dès le 16e siècle, lorsque la route d'Espagne traversait la Loire à Amboise. À partir de 1846, avec l'implantation de la ligne de chemin de fer, le secteur se développe encore davantage. Entre 1421 et 1525, Notre-Dame-du-Bout-des-Ponts n'apparaît jamais dans les archives de la ville.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes

L'église est bâtie en moellon et pierre de taille de tuffeau jaune sur un plan rectangulaire de 23 m de long sur 10 m de large. Une tour-clocher s'appuie sur l'angle sud-ouest du bâtiment. À l'intérieur, une nef unique composée de cinq travées est couverte de voûtes d'ogives. Sa situation l'a exposée à de nombreuses inondations, qui accélérèrent certainement son vieillissement. L'église relève apparemment d'une construction vernaculaire et l'intérêt que nous aurions pu porter à un tel édifice du début du 16e siècle s'est évanoui avec les restaurations importantes de la fin du 19e siècle et du début du suivant qui ont fait disparaître tout caractère ancien.

Murs enduit
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan rectangulaire régulier
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à deux pans
Statut de la propriété propriété privée
Protections inscrit MH, 1948/04/26

Références documentaires

Documents figurés
  • Atlas topographique dans la vallée de la Loire, présentant les études de chemins de fer de Nantes à Orléans/dessin par Héronville et Jacoubert, (échelle 1/10000), 1837-1838. Encre et aquarelle sur papier. (Bibliothèque nationale de France, Cartes et Plans : Ge CC 1345).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Gaugain Lucie