Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enceinte

Dossier IA28000312 inclus dans Château Saint-Jean réalisé en 2015

Fiche

Dénominations enceinte
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Lieu-dit : Adresse : rue du Château

L’utilisation d’opus spicatum sur les maçonneries de la courtine est et (de manière plus éparse) sur le front ouest, permet de fixer l’édification de l’enceinte au 11e siècle. Sept tours viennent flanquer les courtines durant le premier quart du 13e siècle, ce qui fait de Thomas du Perche son commanditaire. La datation est basée sur l’utilisation du plan en fer à cheval ou semi-circulaire, associé à des archères à rames. Le château est démoli en 1357, puis incendié entre 1428 et 1449. Le site est reconstruit à partir de 1460. Le châtelet est alors relevé et intégré au logis dit des demoiselles d’Armagnac. En 1641 la tour de Brunelles est utilisée comme prison. Cette dernière est détruite en 1826. La même année, la tour de Montdoucet est éventrée et le chemin de ronde détruit. La courtine et le châtelet sont restaurés entre 1885 et 1900. La tour de Montdoucet fait l’objet de nouvelles restaurations, en 1961 et en 1977. La courtine attenante est étayée en 2008.

Période(s) Principale : 11e siècle , daté par travaux historiques , (?)
Principale : 1ère moitié 13e siècle , daté par travaux historiques , (?)
Secondaire : 2e moitié 15e siècle , datation par dendrochronologie
Auteur(s) Personnalité : Thomas 1er,
Thomas 1er (vers 1195 - 1217)

Comte du Perche de 1202 à 1217.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, (?), attribution par analyse stylistique

L’enceinte se développe selon un plan circulaire irrégulier, d’environ 90 m de diamètre. Elle est composée d’une tour maîtresse rectangulaire et de sept tours, dont le plan varie du demi-cercle au fer à cheval. Les flanquements sont limités à la partie est, le flanc ouest étant uniquement défendu par ses courtines. Les tours sont accessibles depuis la cour et par un chemin de ronde continu. Ce dernier est cependant interrompu par la tour maîtresse. Les tours sont toutes composées d’au moins deux niveaux d’élévation, dressées sur une base talutée. Deux d’entre elles comportent des culs-de-basse-fosse. L’espace interne est défendu par des archères à rames au premier niveau d’élévation, redoublé par des archères simples pour les niveaux supérieurs. Les meurtrières rayonnent par séries de trois et sont disposées en quinconce, d’un niveau sur l’autre. Le châtelet, qui marque l’entrée du château, comporte encore les vestiges des butoirs d’un pont-levis et d’une herse. Les courtines sont construites en moellons de calcaire et de silex. Quelques assises en opus spicatum sont encore visibles sur les courtines est et ouest. Les tours sont édifiées dans un moyen appareil de pierre calcaire.

Murs calcaire moyen appareil
silex moellon
calcaire moellon
Couvrements
Éléments remarquables courtine, tour
Protections inscrit MH, 1950
Précisions sur la protection

Tours ; châtelet ; murs d'enceinte ; cour intérieure ; bâtiment du 17s ; puits ; fossés (sauf façades et toitures classées) : inscription par arrêté du 13 janvier 1950.

Références documentaires

Documents figurés
  • Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).

  • Vue du château de Nogent-le-Rotrou, prise de dessous la grande porte du jardin de l'hôpital. Avant 1826. Dessin. (BNF, département Estampes et photographie : EST RESERVE VE-26 (K)).

  • Château féodal de Saint-Jean [...] / G. Massiot. 1948. Dessin. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou, fonds Massiot : 65 Château Saint Jean).

  • Tour Montdoucet, vue du sud-est/Trouvelot. Avant 1962. Photographie. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Fonds Trouvelot).

  • Château de Nogent-le-Rotrou / Estel. Milieu 20e siècle. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).

  • Nogent-le-Rotrou, Eure-et-Loir. 1826. Dessin. (Bibliothèque municipale de Chartres - médiathèque l'Apostrophe, fonds iconographie, Eure-et-Loir : n°1352 à 1425).

Bibliographie
  • ALBERTINI, Édith. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Étude sur la tour maîtresse au temps des seigneurs de Nogent et des comtes du Perche. Mémoire de maîtrise. Paris IV : 2000.

  • JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912.

    p.12.
  • FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire, 2001. (fac-similé de l'édition de 1838).

    p .233.
  • DECAENS, Joseph. La construction du comté du Perche. In : LECUYER-CHAMPAGNE, Françoise. Le roman des Nogentais, des origines à la guerre de Cent Ans. [Nogent-le-Rotrou] : [Musée municipal du château Saint-Jean], 2004.

    p. 9-13.
  • LE DIGOL, Yannick, COUTURIER, Yann. Rapport d’étude dendrochronologique, Château de Nogent-le-Rotrou. Betton : Dendrotech, novembre 2012.

    p.16.
  • MESQUI, Jean. Châteaux et enceintes de la France médiévale. Paris : Picard, 1991.

    p. 225.
  • MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé. Orléans : DRAC Région Centre, décembre 1992.

    pas de pagination
  • SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2.

    p. 9.
Périodiques
  • FOREAU, Christian. Sully et Rachel de Cochefilet en leurs seigneuries, fragments historiques. Cahiers Percherons, 2015, n°202.

    p. 29-48.
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien