Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de 2 immeubles (39 à 41 rue Marceau)

Dossier IA37005007 inclus dans Îlot T réalisé en 2010

Fiche

Précision dénomination ensemble de 2 immeubles
Parties constituantes non étudiées logement, boutique, garage
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 39 à 41 rue Marceau
Cadastre : 2010 DZ 214, 215

Propriétaires de deux parcelles remembrées mitoyennes dans l'îlot T, MM. Durand et Jouhanneau font appel au même architecte pour la reconstruction de leur immeuble respectif. Mutualisant leurs projets, Henri Taté dresse en septembre et octobre 1950 les plans de deux immeubles juxtaposés, représentatifs d'une grande unité de composition. L'ensemble est édifié en 1952 lors du chantier de l'îlot T. L'entrepreneur Travaux et Entreprises de Touraine assure la construction du gros-œuvre. Les deux immeubles à usage mixte abritent actuellement quatre boutiques et quatorze logements.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1952, porte la date
Auteur(s) Auteur : Taté Henri, architecte, signature
Auteur : Travaux et entreprises de Touraine, entrepreneur, signature
Personnalité : Durand, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Jouhanneau, commanditaire, attribution par source

Cet ensemble d'immeubles se dresse à front de rues sur deux parcelles mitoyennes formant l'angle nord-est de l'îlot T. Adoptant un plan sensiblement rectangulaire, il se compose d'un sous-sol de caves, d'un rez-de-chaussée commercial et de trois étages-carrés réservés à l'habitation. L'immeuble établi sur la parcelle d'angle au croisement des rues Marceau et Richelieu comporte également un étage de comble, souligné par la présence de quatre lucarnes à deux pans. Celles-ci émergent d'un toit à longs pans et croupe couverts d'ardoise, hérissé de souches de cheminée en brique. Une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons constituent le gros-œuvre. Les murs maçonnés présentent sur rues un parement de pierre calcaire, taillée et disposée en assises régulières. Côté cour, les façades sont revêtues d'un simple enduit ciment. Le premier immeuble, au 41 rue Marceau, compte trois travées en façade principale. La travée médiane, soulignée par un encadrement de pierre, accueille l'entrée de l'immeuble. Cette porte à deux vantaux en verre et ferronnerie (motifs géométriques) est surmontée d'un alignement de portes-fenêtres, s'ouvrant chacune sur un balcon cintré au garde-corps orné de motifs géométriques. Les travées latérales sont constituées de fenêtres à deux vantaux, avec encadrement de pierre et barre d'appui. Des persiennes en bois peint permettent d'occulter l'ensemble des baies. Le second immeuble, établi à l'angle de l'îlot dans le prolongement du premier, adopte le même principe de composition pour sa façade antérieure rue Marceau, avec toutefois une travée de fenêtres supplémentaire. Sa façade nord rue Richelieu compte quatre travées, dont deux médianes jumelées et soulignées par un encadrement de pierre. Ces deux travées présentent à chaque étage-carré deux portes-fenêtres, réunies par un balcon cintré semblable à ceux rencontrés en façade est. Le rez-de-chaussée de l'ensemble est occupé par des boutiques, des arrière-boutiques, ainsi que deux remises à vélos et un garage donnant sur le cœur d'îlot. Dans chaque immeuble, un vestibule d'entrée mène à un escalier tournant, éclairé sur cour par une bande verticale de petits vantaux vitrés. Il dessert deux appartements par étage. Ces logements sont de taille croissante, allant d'une pièce à trois pièces, avec cuisine et salle de bains.

Murs ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans ensemble régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Typologies immeubles à usage mixte, immeubles jumelés, immeuble d'angle, façade en pierre de taille

Fait assez rare pour être signalé, l'ensemble comporte en façade principale les noms de l'architecte et de l'entrepreneur qui l'ont réalisé.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Permis de construire 1950/n°751. Reconstruction de l'îlot T, parcelles 278 à 282, 288 à 290, 1950-1952.

Documents figurés
  • Tirage : plan dressé le 25 septembre 1950. Par Taté, Henri (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°751). (cf. illustration n° IVR24_20103701747NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 25 septembre 1950. Par Taté, Henri (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°751). (cf. illustration n° IVR24_20103701746NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 4 octobre 1950. Par Taté, Henri (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°751). (cf. illustration n° IVR24_20103701745NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 4 octobre 1950. Par Taté, Henri (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°751). (cf. illustration n° IVR24_20103701744NUC2A).

  • Association syndicale de reconstruction de Tours Nord. Îlot T. Rue Marceau Tours. Parcelle 278. Parcelle 279 / Henri Taté. 1:50. 25 septembre et 4 octobre 1950. 4 tirages : plans du rez-de-chaussée et des étages, élévations des façades principales et postérieures, coupe (AC Tours. Permis de construire 1950/n°751).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce